Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

A Téhéran, on arrête ceux qui manifestent du bonheur

Publié par wikistrike.com sur 24 Mai 2014, 10:08am

Catégories : #Social - Société

A Téhéran, on arrête ceux qui manifestent du bonheur

Trop de bonheur tue le bonheur

A Téhéran, on arrête ceux qui manifestent du bonheur

 

Ce mardi, 7 jeunes Iraniens qui, comme des centaines d'autres jeunes venus de 140 pays, avaient participé à la réalisation de leur propre version de clip de la chanson « Happy » de Pharrell Williams, ont été arrêtés, pour avoir contribué à réaliser une « vidéo obscène qui attentait à la morale publique et qui a été diffusée dans l’espace virtuel ». Six d’entre eux ont été libérés  à la condition qu’ils présentent leurs excuses à la télévision iranienne Le producteur du film n'a pas été libéré.

Les six ont dit qu'ils ne s’attendaient pas à ce que leur vidéo rencontre un tel succès, et qu’ils l’avaient réalisée pour donner une meilleure image au monde. Leur vidéo a été vue 178 000 fois.

L'arrestation est d’autant plus étonnante que le dirigeant iranien, Hassan Rouhani, avait lui-même déclaré le weekend dernier que les citoyens du pays devaient tirer parti de l’Internet pour communiquer. Samedi, il avait adressé les deux tweets suivants : « Le Cyberespace devrait être considéré comme une opportunité : pour faciliter les communications dans les deux sens, augmenter l’efficacité et créer des emplois » et « Le gouvernement est insatisfait de la situation actuelle ; il travaille pour augmenter la vitesse d’internet pour les utilisateurs particuliers, les bureaux et sur les appareils mobiles ».

Hier, il a adressé un nouveau tweet appelant à la clémence : « Le bonheur est un droit de notre peuple. Nous ne devrions pas être trop sévères face aux démonstrations de joie ».

Au cours des excuses télévisées, un officier de police, qui a évoqué une « vidéo obscène avec des femmes sans voile », a exhorté la jeunesse iranienne de ne pas se laisser séduire par les réalisateurs qui enregistrent des vidéos qui deviennent virales. Il a également indiqué qu’il n’avait fallu que quelques heures à la police pour identifier et arrêter les six jeunes gens, même  si la vidéo était apparue sur YouTube un mois plus tôt.

Rouhani  avait déjà invité la police des mœurs iranienne à ne pas faire montre de trop de sévérité contre les femmes qui ne couvrent pas entièrement leurs cheveux. Mais son appel n’est pas susceptible d’avoir une très grande influence, parce que l'application des lois religieuses dans le pays est placée sous la responsabilité de l'ayatollah Khamenei, la plus haute autorité religieuse en Iran.

Sur son compte Twitter, Pharrell Williams a adressé un message pour témoigner de son incompréhension : « Il est plus que triste que ces jeunes aient été arrêtés pour avoir tenté de communiquer du bonheur ».

http://www.express.be/

Commenter cet article

Archives

Articles récents