Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Déclaration de A. Albu, dirigeant de Borotba à Odessa

Publié par wikistrike.com sur 22 Mai 2014, 08:58am

Catégories : #Politique internationale

Déclaration de A. Albu, dirigeant de Borotba à Odessa

Appel de Alexei Albu, candidat à la mairie d’Odessa, député au conseil régional d’Odessa et coordonnateur de l’Union Borotba (Lutte).

Déclaration de A. Albu, dirigeant de Borotba à Odessa

 

 

Après le coup d’Etat qui a vu l’arrivée de la junte d’ oligarques et de néo nazis au pouvoir, la résistance populaire spontanée a commencé à Odessa, le centre de laquelle étaient les manifestations pacifiques sur la place Kulikovo.

Le mouvement de protestation était pacifique et respectueux de la légalité. Nous n’étions pas séparatistes, et nous avonscombattu pour un changement de gouvernement en Ukraine, d’un système unitaire trop centralisé à une organisation fédérale. Nous voulions que les régions aient plus d’autorité pour l’organisation de la vie nationale, et plus de droits, y compris le droit à officialiser la langue parlée par la grande majorité de la population de la région d’Odessa – la langue russe. Nous voulions un gouvernement régional qui ne s’engagerait pas dans le génocide social de ses propres citoyens sous la dictée des institutions financières internationales. Nous voulions rendre nos rues paisibles et tranquilles en interdisant les gangs néo- nazis, comme le Secteur Droit.

Avec ces slogans, je suis entré dans la campagne pour la mairie d’Odessa comme le candidat de la place Kulikovo. J’ai décidé de participer à cette campagne électorale, non pour la gloire personnelle, mais pour promouvoir les idées que mes camarades et moi partageons : les idées de l’amitié des peuples, l’internationalisme, l’anti-fascisme , et la lutte contre les inégalités monstrueuses établies par le capitalisme oligarchique des 20 années de la soi-disante « indépendance ».

J’insiste encore : notre mobilisation était exclusivement pacifique.

Le 2 mai, la junte a répondu à notre manifestation pacifique en envoyant des fascistes armés de bâtons, de balles et de cocktails Molotov. Des dizaines d’habitants d’Odessa ont été tués.

Le massacre a été suivi par des arrestationsMes amis et moi avons dû quitter Odessa, parce que nous étions menacés d’arrestation ou de violence. Ceux qui sont restés ont rejoint la clandestinité.

J’ai eu une réunion avec mes camarades de lutte, et nous avons estimé qu’il n’y avait plus de possibilité de participer à ces élections sanglantes. La junte élimine sans ménagement tous les droits démocratiques, en complément des actions répressives de la police et de la terreur de rue des néo-nazis. Dans ces circonstances, nous ne pouvons pas mener une campagne électorale ou un travail politique légal.

En outre, les soi-disant élections qui auront lieu le 25 mai ne seront ni libres ni démocratiques. Il est impossible d’organiser desélections libres au bout des canons des fascistes du « Secteur Droit ».

Le 1er mai, mon ami, le conseiller régional d’Odessa Vyacheslav Markin, avait accepté de devenir mon directeur de campagne. Le 2 mai, il a été tué. Des patrouilles néo-fascistes ont attaqué nos activistes et les ont battus. Le SBU (police de sécurité d’Etat) exerce une pression sur les gens proches de moi.

Participer à ces élections serait rentrer dans le jeu de la junte, donnant l’impression d’un semblant de démocratie, qui de fait, a été détruite depuis longtemps.

Dans ces circonstances, j’ai décidé de me retirer de l’élection municipale. J’ai exhorté tous mes supporters et tous les honnêtes gens, tous ceux qui ne tolèrent pas la résurgence du fascisme dans notre pays, à boycotter ces « élections du sang ».

L’élection n’est qu’un épisode dans notre lutte commune. Et cet épisode n’est pas le principal.

Nous sommes confrontés à un certain nombre de problèmes : la consolidation et la coordination des poches de résistance disparates, perturber les élections, lutter pour saper la base économique de la junte en organisant une grève politique en Ukraine, que nous allons préparer très bientôt.

La junte sera brisée, nous allons gagner !

Extrait d’une déclaration donnée lors d’une conférence de presse à Simferopol , le 19 mai 2014, par Alexei Albu (traduit de l’anglais) : borotba.org

Galérie photo de Ria Novosti montrant des manifestants devant le commissariat de police pour la relaxe de ceux qui, parmi leurs amis et parents, ont été arrêtés lors du massacre du 2 mai à Odessa. On reconnaît Alexei Albu portant un bandeau autour du front à cause des blessures reçues dans la Maison des Syndicats : visualrian.ru

« When we came out of the burning building, a crowd of nationalists attacked us. I can say that about a hundred people were hurt. People jumped out of windows. Everything was in smoke. People lying on the ground were kicked with feet. I and one of our activists, Vlad, have serious head injuries. We are heading for a hospital. Earlier in the day, our activist Ivan received a bullet wound. Right Sector members who attacked the House of Trade Unions were fully equipped, armed and prepared beforehand, » Albu said. He is in a hospital where he has received first aid. voiceofrussia.com

 

Source : blogs.mediapart.fr
Commenter cet article

Archives

Articles récents