Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ukraine : les pro-russes ont lancé leur opération « contre-terroriste »

Publié par wikistrike.com sur 16 Mai 2014, 11:21am

Catégories : #Politique internationale

Ukraine : les pro-russes ont lancé leur opération « contre-terroriste »

Les pro-russes se défendent

Ukraine : les pro-russes ont lancé leur opération « contre-terroriste »

Mardi 13 mai, les forces pro-russes, menées par l’ancien spetsnaz  Igor Strelkov, ont attaqué par surprise un convoi  ukrainien à proximité de la ville de Kramatorsk, dans la région de Donetsk. Il s’agit de la troisième offensive des  de la fédéralisation en deux jours. Retour sur la première phase de l’opération « contre-terroriste » pro-russe.

Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière contre l’armée ukrainienne depuis le début de l’opération antiterroriste lancée par  mi-avril : sept soldats ukrainiens ont été tués et huit blessés, selon .

La version officielle du ministère ukrainien de la Défense soutient que l’assaut a débuté vers 13 heures aux alentours du village d’Oktiabrskoie, à 20 kilomètres de Kramatorsk, alors qu’une division de troupes aéroportées était en mouvement.

« Plus d’une trentaine d’hommes étaient cachés dans les buissons le long de la rivière.  Les terroristes nous ont tendu une embuscade et nous ont attaqués à l’aide de lance-grenades, accompagnés de tirs d’armes d’infanterie. La première grenade a touché la direction d’un blindé léger », indique le communiqué ministériel publié dans la soirée du 13 mai.

Côté pro-russe, le lexique et le bilan sont tout autres : on parle non plus de « soldats » mais d’une trentaine de membres de la Garde nationale tués et blessés. « L’escadron de Kramatorsk [composé aux deux-tiers de ] a rempli sa mission. Deux blindés légers et deux camions, un transportant des troupes, l’autre du matériel militaire, ont été détruits. Un seul camion a réussi à quitter les lieux : un GAZ-66 tirant un mortier », a déclaré Igor Strelkov à Slaviansk, le 13 mai. Un tué et un blessé sont à déplorer chez les prorusses.

Strelkov n’en était pas à son coup d’essai. Dans la journée du 12 mai, les pro-russes avaient déjà attaqué deux positions ukrainiennes à Slaviansk. Au petit matin, les forces d’auto-défense avaient bombardé à l’aide d’un canon automoteur Nona et d’un véhicule de combat d’infanterie BMD, tous deux confisqués à la 25ème brigade aéroportée le 16 avril dernier, les positions de la Garde nationale sur la colline Karatchoune, dans les hauteurs de Slaviansk. L’attaque aurait causé la mort de plus de 100 membres de la Garde nationale, selon Igor Strelkov, qui se base sur des communications radio interceptées. « La plus grande partie des pertes a été causée par l’ des réserves de munitions », a-t-il déclaré mardi 13 mai aux journalistes, bien que Kiev n’ait pas confirmé l’information.

Puis, en début d’après-midi le même jour, les forces d’autodéfense ont pilonné l’usine de production de nourriture pour animaux de Slaviansk, qui abrite une base de la Garde nationale. « Ce sont les individus qui ont attaqué nos barrages routiers et tué des habitants non-armés. Nous les attaquons afin qu’ils restent alertes, qu’ils comprennent à qui ils ont affaire », a déclaré au quotidien russeKomsomolskaïa Pravda un représentant des forces d’autodéfense de Slaviansk.

Parallèlement, le gouverneur autoproclamé de la région de Lougansk, Valeri Bolotov, a été blessé par balles mardi 13 mai dans un « attentat » contre sa voiture. « Il a perdu beaucoup de sang mais sa vie n’est pas en danger », a communiqué dans la journée aux journalistes son porte-parole, Vassyl Nikitine.

À Gorlovka, au nord de Donetsk, le maire Evgueni Klep a été contraint de démissionner après l’intrusion dans son bureau de représentants de la « république populaire de Donetsk ». Le nouveau chef de la ville est désormais un certain Alexandre Sapounov.

L’opération « contre-terroriste » a été annoncée le 12 mai par le gouverneur populaire de Donetsk Pavel Goubarev sur sa pageFacebook, peu de temps après la publication des résultats officiels du référendum sur l’autodétermination de la région [89,07% des électeurs de la « république populaire de Donetsk » ont voté pour l’indépendance de leur région, ndlr]. Elle a pour  de contrecarrer l’opération antiterroriste d’envergure lancée le 13 avril par les autorités de Kiev afin de réprimer la révolte qui a éclaté dans l’Est de l’Ukraine depuis la destitution de Viktor Ianoukovitch, le 22 février dernier.

Description : http://www.upi.com/img/clear.gifDescription : http://www.upi.com/img/clear.gif Source :  Vesti.ua, Komsomolskaïa Pravda, Ekspert - www.lecourrierderussie.com

Commenter cet article

Archives

Articles récents