Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Après la BNP Commerzbank et Deutsche Bank sont à leur tour mises à l'amende

Publié par wikistrike.com sur 9 Juillet 2014, 14:26pm

Catégories : #Economie

Après la BNP Commerzbank et Deutsche Bank sont à leur tour mises à l'amende

L'embargo qui rapporte gros

Après la BNP c’est au tour de Commerzbank et Deutsche Bank d'être mises à l'amende

 

Les banques allemandes Commerzbank et Deutsche Bank sont à leur tour dans le collimateur des autorités américaines au sujet de transactions avec des payssous embargo, au risque de créer de nouvelles tensions entre l'Europe et les Etats-Unis.

 

Le département de la Justice et plusieurs Etats ont entamé des négociations avec les deux banques en vue de conclure des arrangements financiers et de mettre fin à des enquêtes sur des transactions financières illicites, a-t-on appris de source informée.

 

Les discussions viennent de commencer et on ignore à ce stade quand un accord pourrait intervenir, a noté la source. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Commerzbank et de Deutsche Bank.

 

Le "New York Times" a le premier révélé les discussions avec Commerzbank, en précisant qu'un accord pourrait intervenir dès cet été et porter sur au moins 500millions de dollars (447 millions de francs) de pénalités.

 

Le montant serait largement inférieur à celui que BNP Paribas a accepté de payer la semaine dernière. La banque française a plaidé coupable et doit s'acquitter d'une amende de 8,97 milliards de dollars pour des violations des règles américaines d'embargo.

 

Comme la banque française, Commerzbank est accusée d'avoir effectué des opérations en dollars pour le compte de groupes opérant en Iran et au Soudan.

 

PLUSIEURS BANQUES VISÉES

 

Reuters a rapporté le 1er juillet que Deutsche Bank, la filiale mexicaine Banamex de Citigroup et deux autres grandes banques françaises, Société Générale et Crédit Agricole, figuraient parmi les établissements faisant l'objet d'investigations aux Etats-Unis pour blanchiment présumé ou infraction supposée aux sanctions.

 

Avant BNP Paribas, Standard Chartered, Lloyds Banking Group et Credit Suisseavaient aussi conclu des arrangements avec les autorités américaines pour mettre fin à des poursuites pour violation des sanctions. Les amendes qu'elles ont eu à régler n'ont toutefois rien eu à voir avec la somme demandée à BNP Paribas.

 

La sanction infligée à BNP Paribas a été perçue en Europe comme une volonté des Etats-Unis d'imposer leurs propres règles aux firmes et de juridictions étrangères. De lourdes sanctions contre Commerzbank, en partie nationalisée, risqueraient de mettre à l'épreuve les relations entre Berlin et Washington qui avaient été déjà mises à mal par l'affaire Snowden.


http://www.romandie.com/news/Commerzbank-et-Deutsche-Bank-negocient-une-amende-aux-EtatsUnis/495204.rom

Commenter cet article

Archives

Articles récents