Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gmail : Les USA peuvent exiger l'accès à l'intégralité d'un compte

Publié par wikistrike.com sur 26 Juillet 2014, 05:49am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Gmail : Les USA peuvent exiger l'accès à l'intégralité d'un compte

© Bloomberg

Gmail : Washington peut exiger l'accès à l'intégralité d'un compte

 

Un juge fédéral confirme la possibilité pour l'administration américaine d'obtenir l'accès à l'ensemble des contenus d'un compte Gmail dans le cadre d'une enquête pénale. 

Après un jugement confirmant la possibilité pour Washington d'exiger l'accès aux données stockées en dehors des États-Unis, un juge fédéral soutient l'accès à tous les courriels d'uncompte Gmail à la demande - mandat - des autorités américaines. Et ce dans le cadre d'une enquête pour blanchiment d'argent. Ce jugement vient alimenter les débats nés des révélations d'Edward Snowden sur l'étendue de la surveillance pratiquée par le renseignement américain avec le soutien de l'industrie IT, au nom de la sûreté nationale et de l'antiterrorisme. 

Sécurité vs. protection des droits 

Le juge Gabriel Gorenstein a reconnu, vendredi 18 juillet, que sa décision s'oppose à d'autres jugements rendus dans des affaires similaires aux États-Unis par le passé. Selon ces jugements, les mandats aux contours flous donnent à l'administration américaine un accès non justifié à de trop nombreuses donnéesde messagerie, qu'elles soient « pertinentes » ou pas pour l'enquête. Mais le juge new-yorkais considère que la loi autorise les enquêteurs à examiner un large volumede documents pour en déterminer la pertinence dans le cadre du mandat de perquisition

Google n'est pas le seul acteur du numérique ciblé par un mandat outre-Atlantique.
Microsoft, a récemment fait appel d'une décision de justice américaine confirmant la possibilité pour Washington d'accéder au contenu d'un compte e-mail stocké dans l'un de ses datacenters à Dublin (Irlande). 

Conscients de l'impact économique de telles décisions, les opérateurs Verizon et AT&T, l'équipementier Cisco et le groupe Apple ont affiché leur soutien à la firme de Redmond dans cette affaire. L'
Electronic Frontier Foundation (EFF), organisation de défense des libertés, a fait de même. Microsoft, qui s'oppose à l'administration Obama dans ce dossier aux enjeux internationaux, présentera ses arguments lors d'une audience fixée le 31 Juillet à New York.

 

http://www.silicon.fr/cloud-washington-acces-gmail-95734.html

Commenter cet article

Archives

Articles récents