Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les 10 théories du complot sur la santé qui se sont finalement vérifiés

Publié par wikistrike.com sur 1 Juillet 2014, 08:26am

Catégories : #Santé - psychologie

Les 10 théories du complot sur la santé qui se sont finalement vérifiés

Quand les complotistes ont raison

Les 10 théories du complot sur la santé qui se sont finalement vérifiés

 

Croyez-vous dans les « théories du complot dans la santé » ?  Croyez-vous qu’il existe des « remèdes naturels » pour les maladies que l’establishment médical vous cache ?  Croyez-vous que les vaccins, les téléphones cellulaires ou le fluorure dans l’eau peuvent avoir un impact néfaste sur la santé de votre famille ?  Si vous avez répondu oui à une de ces questions, vous n’êtes pas seul.  Selon un récent sondage, près de la moitié de tous les Américains croit en au moins une « théorie du complot médical ».

bigpharma-recherche

 

 

Grâce à internet, plus de gens que jamais questionnent le dogme établi de la communauté médicale.  En conséquence, plus de gens commencent à prendre leurs propres décisions en matière de santé, ce qui a donné lieu à tout un jeu de l’établissement médical.  Ils dépensent beaucoup de temps, d’efforts et d’argent pour lutter contre ces « théories du complot dans la santé », mais, comme vous le verrez ci-dessous, un certain nombre de ces théories se sont révélées être réelles.

Lsondage en ligne de 1351 adultes a révélé :

  • 37 % sont d’accord que la Food and Drug Administration cache au public des remèdes naturels   pour le cancer et d’autres maladies en       raison de « la pression des compagnies pharmaceutiques ».
  •    20 % croient que les officiels de la santé cachent des preuves que les téléphones cellulaires causent le cancer
  •   20 % estiment que les médecins et les officiels de la santé poussent les vaccins pour les enfants, même s’ils « savent que ces vaccins causent l’autisme et d’autres troubles psychologiques »
  •   Un plus petit nombre endosse les théories impliquant le fluorure, les aliments génétiquement modifiés et l’infection délibérée des Afro-Américains avec le VIH.
  •   9 % estiment à au moins une des théories et 18 % croient en au moins trois.

Donc, il y a effectivement des Américains qui croient que des « remèdes naturels » existent, et que les vaccins et le fluorure peuvent avoir des effets secondaires très néfastes ?

Oh !  Horreur !  Bien sûr, je suis facétieux.  La vérité est que c’est merveilleux que les gens commencent à rechercher ces choses pour eux-mêmes.

La communauté médicale a un énorme intérêt à protéger son territoire.  Si le système des soins de santé des États-Unis était une nation indépendante, elle serait la 6ième économie sur l’ensemble de la planète.  Des centaines de milliards de dollars par année sont en jeu et il est donc très important qu’ils maintiennent un contrôle sur ce que les gens pensent de leur santé.

Heureusement, la vérité commence à sortir.  Voici les 10 théories du complot dans la santé qui se sont avérées être vraies …

Les enfants non-vaccinés sont beaucoup plus sains que les enfants vaccinés.

Des preuves continuent à démontrer que les vaccins peuvent avoir des effets secondaires très néfastes, surtout pour les enfants.

Par exemple, une étude qui a été menée en Nouvelle-Zélande a découvert que les enfants non vaccinés sont généralement beaucoup plus en santé que les enfants vaccinés …

« Une étude des années 1990, récemment mise en lumière, révélait que, comparativement aux enfants non vaccinés, les enfants vaccinés étaient plus susceptibles de souffrir d’asthme, d’eczéma, d’infections de l’oreille, de l’hyperactivité et de nombreuses autres maladies chroniques.  En outre, l’étude a identifié qu’il y avait une dix fois plus d’augmentation des incidences d’amygdalites chez les enfants qui étaient vaccinés, et un manque total d’amygdalectomies chez les enfants qui n’étaient pas vaccinés. »

Et, une étude similaire menée en Allemagne est arrivée avec des résultats similaires  …

« L’asthme, les rhumes des foins et les neuro-dermatites sont très répandus aujourd’hui.  Une récente étude allemande avec 17461 enfants âgés entre 0 et 17 ans (KIGGS) a démontré que 4,7% de ces enfants souffraient d’asthme, 10,7% de ces enfants de rhumes des foins et 13,2% de neuro-dermatites.  Ces chiffres diffèrent dans les pays occidentaux, comme la prévalence de l’asthme chez les enfants aux États-Unis est de 6 %, alors qu’elle est de 14 à 16 % en Australie (Santé de l’Australie 2004, AIHW). »

« La prévalence de l’asthme chez les enfants non-vaccinés dans notre étude est d’environ 2,5%, pour le rhume des foins, de 3 %, et pour les neuro-dermatites, de 7 %.  Selon l’étude KIGGS, plus de 40 % des enfants entre 3 et 17 ans étaient sensibilisés contre au moins un allergène testé (20 allergènes communs ont été testés) et 22,9 % avaient une maladie allergique.  Bien que nous n’ayons pas effectué d’analyses sanguines, environ 10 % ont déclaré que leurs enfants avaient une allergie. »

La plupart des parents ne réalisent pas cela, mais, quand vous permettez que des vaccins soient injectés dans vos enfants, ils reçoivent toutes sortes de choses désagréables injectées directement dans leur sang où il n’y a pas de filtre.

C’est pourquoi tellement de personnes continuent à crier contre « le mercure dans les vaccins ».  La vérité est que le mercure peut causer des dommages au cerveau …

« En 1977, une étude russe a constaté que les adultes exposés au mercure éthylique, la forme de mercure dans le thimérosal, ont subi des dommages au cerveau des années plus tard.  Les études sur l’intoxication thimérosal décrivent également la nécrose tubulaire et une lésion du système nerveux, y compris l’obnubilation, le coma et la mort.  À la suite de ces conclusions, la Russie a interdit le thimérosal dans les vaccins destinés aux enfants en 1980.  Le Danemark, l’Autriche, le Japon, la Grande-Bretagne et tous les pays scandinaves ont également interdit le préservatif. »

Alors, pourquoi le thimérosal se retrouve-t-il dans de nombreux vaccins aux États-Unis ?

Aujourd’hui, dans certaines régions des États-Unis, plus de 30 vaccins sont donnés aux jeunes enfants avant l’âge de 3 ans.  C’est une folie totale.

L’utilisation des antidépresseurs par les mères a été scientifiquement reliée à l’autisme chez leurs bébés.

Quand les femmes prennent certaines choses pendant qu’elles sont enceintes, cela peut avoir un impact très grave sur les enfants à naître.

Par exemple, même CNN rapporte maintenant sur le lien entre la prise des antidépresseurs pendant la grossesse et l’autisme …

« Les enfants dont les mères prendre Zoloft, Prozac, ou des antidépresseurs similaires pendant la grossesse, sont deux fois plus susceptibles que les autres mères d’avoir des enfants avec un diagnostic d’autisme ou d’un trouble apparenté, selon une petite étude récente, la première à examiner la relation entre les antidépresseurs et les risques de l’autisme. »

« Cette classe des antidépresseurs appelés inhibiteurs sélectifs de la sérotonine (ISRS), peut être particulièrement risquée au début d’une grossesse, suggère l’étude.  Les enfants qui ont été exposés à ces médicaments pendant le premier trimestre étaient près de quatre fois plus susceptibles de développer un trouble du spectre autistique (TSA) par rapport aux enfants non exposés, selon l’étude, qui paraît dans les Archives de la Psychiatrie Générale. »

Le fluorure dans notre eau est vraiment mauvais pour nous.

Il n’y a tout simplement plus de « fous sur internet » qui mettent en garde contre le fluorure dans l’eau de nos jours.

Ces jours-ci, même Harvard publie des études sur les effets nocifs du fluorure …

« Une nouvelle étude publiée dans The Lancet de Harvard évalue les toxines causant l’autisme et les troubles d’hyperactivités avec déficit de l’attention.  Des chercheurs de l’École de Santé Publique de Harvard et de l’École de Médecine Icahn de Mont Sinaï disent que, avec ces nombreuses toxines environnementales, l’eau fluorée ajoute aux incidents plus élevés des troubles cognitifs et comportementaux. »

Mais, les « troubles cognitifs et comportementaux » sont loin d’être les seules choses dont nous devons nous soucier quand il s’agit du fluorure.  Il suffit de considérer ce qui suit …

« Même de petites quantités de fluorure consommées avec l’eau du robinet peuvent endommager votre os, vos dents, votre cerveau, perturber le fonctionnement de votre glande thyroïde, baisser votre quotien intellectuel et/ou causer le cancer, selon les preuves présentées dans un rapport révolutionnaire sur le fluorure du Conseil National de Recherches de 2006 produit par un groupe d’experts qui ont examiné des centaines d’études publiées sur le fluorure. »

Voulez-vous qu’une seule de ces choses vous arrive ?  Si non, vous voudriez peut-être savoir s’il y a du fluorure dans l’eau que vous buvez.

Le Centre de Ressources en Santé Naturelle et en Longévité a publié une liste de 10 problèmes les plus importants pour la santé que les études scientifiques ont découverts et qui sont provoqués par le fluorure …

1 . L’exposition au fluorure perturbe la synthèse du collagène et conduit à la dégradation du collagène dans les os, les tendons, les muscles, la peau, le cartilage, les poumons, les reins et la trachée.

2 . Le fluorure stimule la formation des granules et la consommation d’oxygène dans les globules blancs, mais, inhibe ces processus lorsque les globules blancs sont défiés par un agent étranger dans le sang.

3 . Le fluorure épuise les réserves d’énergie et la capacité des globules blancs à détruire les agents étrangers correctement par le processus de phagocytose. Aussi peu que 0,2 ppm de fluorure stimule la production de superoxyde en restant dans les cellules des globules blancs, supprimant pratiquement toute la phagocytose.  Même des quantités de micro-molaires de fluorure, au-dessous de 1 ppm,           peuvent sérieusement déprimer la capacité des globules blancs à détruire les agents pathogènes.

4 . Le fluorure confond le système immunitaire et provoque des attaques de ses propres tissus organiques, et augmente le taux de croissance de la tumeur dans le cancer des individus.

5 . Le fluorure inhibe la formation d’anticorps dans le sang.

6 . Le fluorure déprime l’activité de la glande thyroïde.

7 . Le fluorure a un effet perturbateur sur les différents tissus de l’organisme.

8 . Le fluorure favorise le développement du cancer des os.

9 . Le fluorure cause le vieillissement prématuré de l’organisme humain.

10 . L’ingestion de fluorure par les rince-bouches et les dentifrices chez les enfants est extrêmement dangereuse pour le développement    biologique, la durée de vie et la santé générale.

Prendre des vitamines et des suppléments peuvent aider à guérir des maladies.

Tous les mois, il y a un article dans les principaux médias qui tente de nous convaincre « que les vitamines ne fonctionnent pas ». Mais, de nombreuses études scientifiques ont démontré qu’ils fonctionnent.

Ce qui suit est un extrait d’un article remarquable par le Dr Lee Hieb …

« La supplémentation en folates réduit le risque d’adénomes colorectals, la lésion précurseur du cancer colorectal (Public Health Nutrition) »

« L’apport en vitamine D réduit le cancer du poumon chez les femmes (American Journal of Clinical Nutrition) »

« 500 mg de vitamine B12, 800 mcg d’acide folique et 20 mg de vitamine B6 ralentissent la réduction de l’ensemble du volume du cerveau de 50 pour cent sur deux ans.  Dans un suivi en 2013, la zone de la matière grise du cerveau associée à la maladie d’Alzheimer avait ralenti cette réduction par sept fois avec cette combinaison de vitamine (PNAS en ligne) »

« … Mais, les vitamines ne fonctionnent pas. »

« Le CoQ10 protège contre le dysfonctionnement mitochondrial induit par le bêta-amyloïde (Cellular Physiology and Biochemistry) »

« La L-Carnitine a démontré pouvoir empêcher les effets néfastes des statines sur les mitochondries (Frontiers in Physiology) »

« Le calcium, la vitamine D, l’inuline et les isoflavones de soja améliorent le métabolisme osseux chez les femmes post-ménopausées (Aging Clinical and Experimental Research) »

« Des niveaux plus élevés de folate sérique ont été corrélés avec des résultats cognitifs supérieurs chez les enfants (Nutrition) »

« … Mais, les vitamines ne fonctionnent pas. »

La prescription excessive d’antibiotiques cause l’apparition de « superbactéries » résistantes aux antibiotiques.

Ces jours-ci, les médecins prescrivent des antibiotiques à volonté. Pendant longtemps, ceci a fonctionné ; Mais, maintenant, nous assistons à la montée d’une nouvelle génération de « superbactéries » qui sont totalement résistantes aux antibiotiques.

La raison pour laquelle c’est un problème, c’est que nous n’avons rien pour lutter contre ces nouvelles superbactéries.

C’est devenu un tel problème que maintenant même le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies a mis en garde à ce sujet …

« La surutilisation des antibiotiques pour les patients dans les hôpitaux américains contribue à la montée de ce qu’on appelle des superbactéries, selon une nouvelle étude menée par les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies. »

« Il s’agit d’une vraie menace publique, a déclaré le Dr Arjun Srinivasan, directeur adjoint des programmes de prévention des infections associées aux soins de santé pour les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies, qui a parlé à CNBC par téléphone. »

« Les dangers de la surprescription des antibiotiques dans les hôpitaux sont de deux ordres, a expliqué Srinivasan.  Premièrement, les patients peuvent ne pas en avoir besoin et pourraient subir des effets secondaires.  Plus important, cependant, est le risque de créer des bactéries résistantes aux médicaments, connues comme les superbactéries, qui sont de plus en plus monnaie courante. »

Grâce aux grandes sociétés pharmaceutiques, les Américains sont les personnes les plus droguées de la Terre.

Il n’y a personne sur la planète qui soit plus drogué que le peuple américain.  Et, je ne parle pas des drogues illégales.  Je parle des drogues légales.

Il suffit d’examiner ces statistiques …

# 1   Un nombre impressionnant de 70 millions d’Américains prennent des  médicaments psychotropes légaux en ce moment.

# 2   Selon les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies, les médecins ont  écrit plus de 250 millions d’ordonnances pour des antidépresseurs au coursde 2010.

3   Selon une étude menée par la Clinique Mayo, près de 70 pour cent de tous les Américains sont sur au moins un médicament d’ordonnance.  Un incroyable   20 pour cent de tous les Américains sont sur au moins cinq médicaments d’ordonnance.

# 4  Les Américains ont dépensé plus de 280 milliards de dollars en médicaments d‘ordonnance en 2013 .

# 5    Selon les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies, environ 9 Américains sur 10, qui sont âgés d’au moins 60 ans, disent avoir pris au moins un médicament de prescription au cours du dernier mois.

Et, la vérité est que toute cette poussée de médicaments tue effectivement des gens. Ce qui suit est un bref extrait d’un article de Vanity Fair, intitulé « Médecine mortelle » …

« Les médicaments sur ordonnance tuent environ 200000 Américains chaque année.  Ce nombre augmentera-t-il, maintenant que la plupart des essais cliniques sont menés à l’étranger, sur des Russes malades, des Polonais sans-abri et des Chinois demeurant dans des taudis, dans des endroits où la réglementation est quasi inexistante, où la Food and Drug Administration ne peut pas parvenir et où les «  erreurs » peuvent se retrouver dans les tombes des indigents ? »

La dépendance à la caféine est réelle et elle peut être incroyablement difficile à briser.

Si vous avez déjà été accro au café ou au soda, vous savez probablementcomment il peut être difficile d’essayer d’y renoncer, même pour quelques jours.

Il a été estimé que jusqu’à 90 pour cent de tous les Américains consomment des boissons contenant de la caféine, et la plupart des gens ne pensent jamais à comment çà pourrait les affecter à long terme.

Eh bien, les experts reconnaissent désormais ouvertement que nous avons un problème majeur de dépendance à la caféine sur les mains.  Ce qui suit est un extrait d’un article paru récemment dans le San Francisco Chronicle …

« Les cardiologues ont dit aux patients de réduire le café, parce qu’ils ont des palpitations cardiaques, et les psychologues ont averti les gens que leur habitude de caféine peut ajouter à leurs problèmes d’anxiété.  Pourtant, certaines personnes ont du mal à lâcher la caféine, où même la coupe, parce qu’ils l’estiment être une nécessité. »

« Même les experts du sommeil disent que les patients se plaignent d’insomnies, mais, frémissent seulement à l’idée de quitter la caféine. »

« Il y a des gens qui souffrent de reflux chroniques, de douleurs par l’acide de l’estomac, de saignements, d’hémorroïdes, tout ceci à cause du café.  Ils souffrent beaucoup, a déclaré Keith Humphreys, un expert de la dépendance de Stanford. Mais, ils essaient et ne parviennent pas à arrêter. »

Manger du porc est vraiment mauvais pour vous.

Les Américains ont une histoire d’amour avec la viande de porc.  Nous mangeons des quantités importantes de bacon, de jambon, de saucisses, de pepperoni, etc…

Mais, est-ce réellement sain pour nous ?

La plupart des gens ne se sont jamais arrêtés à ceci, mais, ils le devraient.  Ce qui suit est un extrait d’un article intitulé « l’influence néfaste de la consommation de porc sur la santé » par le professeur Hans-Heinrich Reckeweg …

« Le fait que le porc est une source de stress et donne lieu à l’empoisonnement est connu.  Il est évident que cela ne s’applique pas aux préparations de viande de porc fraîche comme la charcuterie, les pieds, les côtes et les côtelettes, etc…, mais, aussi à la viande préparée (jambon, bacon, etc…) et les viandes fumées préparées pour les saucisses. »

« La consommation de produits des porcs fraîchement tués suscitent des réactions aiguës, telles que les inflammations de l’appendicite et de la vésicule biliaire, des coliques biliaires, des catarrhes intestinales aiguës, la gastro-entérite avec des symptômes de typhoïde et de paratyphoïde, ainsi que de l’eczéma aigu, des furoncles, des abcès sudoripares, et beaucoup d’autres.  Ces symptômes peuvent être observés après avoir consommé de la charcuterie (y compris le salami qui contient des morceaux de bacon sous la forme de graisse). »

Et, voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez réfléchir avant de manger du porc …

 Un porc est une vraie poubelle.  Il va manger n’importe quoi, y compris l’urine, les excréments, les saletés, la chair animale en décomposition, les        asticots, ou des légumes en décomposition.  Ils mangeront même les      tumeurs cancéreuses des autres porcs ou des autres animaux.

• La viande et la graisse de porc absorbent les toxines comme une éponge. Leur viande peut être 30 fois plus toxique que le bœuf ou le gibier.

• Lorsque vous mangez du bœuf ou du gibier, il faut de 8 à 9 heures pour digérer la viande de sorte que les quelques toxines de la viande sont lentement mis dans notre système et peuvent être filtrées par le foie.  Mais,     quand le porc est consommé, il ne faut que quatre heures pour digérer la viande.  Nous obtenons ainsi un niveau beaucoup plus élevé de toxines dans un délai plus court.

• Contrairement aux autres mammifères, un cochon ne transpire pas.  La transpiration est un moyen par lequel les toxines sont éliminées de l’organisme. Puisque le cochon ne transpire pas, les toxines restent dans son corps et dans la viande .

• Les porcs sont si toxiques que vous pouvez à peine les tuer avec la strychnine ou d’autres poisons.  Les agriculteurs vont souvent jusqu’à placer les porcs dans un nid de serpent à sonnettes, parce que les porcs mangent les serpents et, en cas de morsure, ils ne seront pas dérangés par le venin.

• Quand un cochon est dépecé  les vers et les insectes s’en prennent à sa chair plus tôt et plus rapidement que pour la chair de tout autre animal.  En quelques jours, la chair de porc est pleine de vers.

• Les porcs ont plus d’une douzaine de parasites en eux, tels que les ténias, les douves, les vers et la trichine.  Il n’y a pas de température de sécurité à laquelle le porc peut être cuit pour s’assurer que tous ces parasites, leurs kystes et les œufs soient tués.

• La viande de porc a deux fois plus de gras que le bœuf   Un T-bone de trois onces contient 8,5 grammes de matières grasses ; Une côtelette de porc de trois onces contient 18 grammes de matières grasses.  Une côte de bœuf de trois onces a 11,1 grammes de matières grasses ; Un spare rib de porc de trois onces a 23,2 grammes de matières grasses.

• Les vaches ont un système digestif complexe, avec quatre estomacs.  Il faut donc plus de 24 heures pour digérer leur régime végétarien, de sorte que sa nourriture est purifiée des toxines.  En revanche, l’unique estomac du porc prend seulement environ quatre heures pour digérer toute sa nourriture, insérant ainsi sa nourriture toxique dans la chair.

• Le porc transporte environ 30 maladies qui peuvent facilement être transmises à l’homme.  C’est pourquoi Dieu a ordonné que nous ne devrons jamais même toucher à leurs carcasses. (Lévitique 11:8).

• Le ver de trichine du porc est de taille microscopique et, une fois ingéré, il peut se loger dans nos intestins, nos muscles, notre moelle épinière ou notre cerveau. Il en résulte la maladie de la trichinose. Les symptômes sont parfois absents, mais, quand ils sont présents, ils sont confondus avec d’autres maladies, telles que la typhoïde, l’arthrite, les rhumatismes, la gastrite, la méningite, des troubles de la vésicule biliaire, ou l’alcoolisme aigu.

Êtes-vous certains que les poissons, les crevettes et les autres fruits de mer que vous mangez sont sûrs ?

La plupart des gens sont conscients que la destruction de l’installation nucléaire deFukushima libère encore des quantités massives de radiations nucléaires dans l’océan Pacifique, mais, la plupart des gens ne s’arrêtent pas à penser que ces radiations pourraient être entrées dans leur nourriture.

Mais, nous n’avons pas à nous inquiéter de ceci en Amérique du Nord, n’est-ce pas ?

En fait, les preuves sont en train de monter à l’effet que nous devrions jeter un coup d’œil de plus près à nos fruits de mer.  Ce qui suit sont quelques faits d’un de mes précédents articles, intitulé « 36 signes sur lesquels les médias vous mentent sur comment les radiations de Fukushima affectent la côte ouest »

-  La population de saumons rouges le long des côtes de l’Alaska est à un niveau historiquement bas.

Quelque chose est à l’origine des saignements des harengs du Pacifique par leurs branchies, leur ventre et leurs yeux.

-  Les experts ont constaté des niveaux très élevés de césium 137 dans le plancton vivant dans les eaux de l’océan Pacifique entre Hawaii et la côte  ouest.

-  Un test en Californie a révélé que 15 sur 15 des thons rouges étaient contaminés par des radiations de Fukushima.

-  En 2012, le Vancouver Sun a rapporté que le césium 137 se trouvait à un pourcentage très élevé dans le poisson que le Japon vendait au Canada

-  73 pour cent des maquereaux

-  91 pour cent des flétans

-  92 pour cent des sardines

-  93 pour cent des thons et des anguilles

-  94 pour cent des morues et des anchois

-  100 pour cent des carpes, des algues, des requins et des lottes

Quand il s’agit de votre santé, il est rentable de faire vos propres recherches et de faire votre propre réflexion.

Ne faites pas aveuglément confiance en moi, où en votre médecin, ou en n’importe qui d’autre.  Rechercher ces choses pour vous-même et faites-en vos propres conclusions.

En fin de compte, vous serez très heureux de l’avoir fait.

Source: metatv.org

http://www.wikibusterz.com/les-10-theories-du-complot-dans-la-sante-qui-se-sont-averees-etre-reelles/

Commenter cet article

Archives

Articles récents