Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pyongyang appelle à la fédéralisation et la réunification des deux Corée sans ingérence extérieure

Publié par wikistrike.com sur 11 Juillet 2014, 09:56am

Catégories : #Politique internationale

Pyongyang appelle à la fédéralisation et la réunification des deux Corée sans ingérence extérieure

Une Corée du Nord menaçante fait-elle les beaux jours des USA dans ce coin du monde

Pyongyang appelle à la fédéralisation et la réunification des deux Corée sans ingérence extérieure

 

 

Un processus de réunification qui dure, qui dure, qui traine, qui traine, et pourquoi ? Parce le dirigeant d’une des parties, la Corée du Sud, n’est pas maître de ses décisions. C’est le propre de la , diront certains, qui pourraient même rajouter qu’un dirigeant qui fait ce qu’il veut est un dictateur. C’est en tout cas l’image sans nuances qui prévaut dans nos sociétés à travers nos slogans simplistes. Mais tout le monde sait que le peuple n’a rien à avoir avec les décisions des dirigeants sud-coréens, pas plus que les français ont quelque chose à avoir avec les décisions de François . Il en va ainsi de toutes les démocraties atlantistes.

Pour que la réunification coréenne voie le jour, il faudrait que les dirigeants du sud soient protégés, car les amis des  qui quittent le navire sont cent fois plus en danger et plus vulnérables que les ennemis classés que les médias appellent «  ». La Chine et la Russie devraient y réfléchir, si ce n’est déjà fait, et apporter leur aide à ceux qui voudraient se libérer.

Avic

 

Le Nord et le Sud ne devraient plus être victimes des efforts extérieurs cherchant à exploiter la division de la Corée, a déclaré Pyongyang, invitant Séoul à avancer vers la réunification par la fédéralisation dans laquelle coexisteraient des idéologies et des systèmes sociaux différents.

« Le Nord et le Sud doivent mettre en place des propositions pour la réunification par le biais d’une fédération et d’une confédération et faire des efforts pour les mettre en œuvre et ainsi promouvoir activement la coexistence, la prospérité et les intérêts communs », a déclaré Pyongyang dans un communiqué .

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) dit que les deux pays devraient chercher « des propositions de réunification raisonnables» acceptées par tous « pour réaliser la réunification selon une formule fédérale en Corée, où existeraient des idéologies et des systèmes sociaux différents. »

Actuellement, un mur de béton s’étend sur 240 km le long de la ligne de front au sud de la ligne de démarcation militaire formant une barrière à travers toute la péninsule coréenne. Aujourd’hui, le Nord appelle le Sud à « se donner la main » pour régler les différends et poursuivre « le projet de réunification du pays conformément au désir et à la volonté de la nation. »

La RPDC préconise de se baser sur la déclaration commune du 15 Juin, un document qui avait été signé en 2000 à Pyongyang entre le président sud-coréen Kim Dae-jung et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Il.

Soldats sud-coréens face à la partie nord-coréenne du village de Panmunjom dans la zone démilitarisée (DMZ) entre le Nord et le Sud (AFP Photo / Ed Jones)

Soldats sud-coréens face à la partie nord-coréenne du village de Panmunjom dans la zone démilitarisée (DMZ) entre le Nord et le Sud (AFP Photo / Ed Jones)

 

« Dans la déclaration commune du 15 Juin le nord et le sud ont reconnu qu’il y avait des points communs dans la fédération de faible niveau proposée par le nord et la confédération proposée par le sud, et ont convenu de travailler à la réunification dans cette direction à l’avenir. »

Pour commencer, l’Etat communiste propose de «créer une atmosphère propice à la réconciliation et à l’unité » et d’en finir avec les « calomnies et les vitupérations» qui créent l’incompréhension et la méfiance entre les Coréens.

Les mesures juridiques et institutionnelles qui bloquent la réunification de la famille coréenne devraient être levées et une « large avenue de contacts, de visites, de coopération et de dialogue doit être ouverte. »

Le Nord dit que les deux états doivent également « mettre fin à l’hostilité et aux confrontations irresponsables » pour faire avancer le processus de réconciliation et d’unité.

«La gravité de la situation est telle que même une seule remarque et acte ou la moindre friction peut conduire à un  dangereux et à la destruction de la nation, si bien que l’hostilité et la  dans la péninsule coréenne ont atteint les extrêmes. »

Pyongyang a exhorté son voisin d’arrêter tous ses « exercices de  ciblant le nord» et de se défaire de sa dépendance vis-à-vis de «l’étranger» pour résoudre les problèmes coréens.

« [Nord et Sud] devraient résoudre tous les problèmes par leurs propres efforts dans les intérêts communs de la nation en mettant la nation au-dessus tout, en privilégiant l’importance de la nation et en réalisant l’unité nationale », dit la déclaration. « Le nord et le sud ne devraient plus jamais être victimes de l’étranger qui cherche à semer la zizanie pour profiter de la division de la Corée « .

Traduit par Avic – Réseau International

Commenter cet article

Archives

Articles récents