Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ukraine : Pour empêcher que les hommes partent à l'est, leurs épouses et mères bloquent les routes

Publié par wikistrike.com sur 31 Juillet 2014, 07:16am

Catégories : #Social - Société

Ukraine : Pour empêcher que les hommes partent à l'est, leurs épouses et mères bloquent les routes

L'autre guerre, au féminin

Ukraine : Pour empêcher que les hommes partent à l'est, leurs épouses et mères bloquent les routes 

 

 

Quand nous étions en Crimée, naissait un mouvement des mères et des épouses d'appelés. Ce mouvement paraissait spontané même s'il était encouragé par les militants communistes et si la télérusse lui accordait une large publicité qui une fois de plus tranchait sur le silence de la presse occidentale. Ce qui est frappant c'est que ce mouvement de refus s'étend dans l'ouest, là même que l'on considère comme un bastion des bellicistes et des fascistes qui manifestent pour laguerre et traitent de sous hommes les gens de l'est et du sud. En fait depuis le début je suis convaincue qu'il n'y a pas de guerre civile entre l'est et l'ouest, que tous ont les mêmes préoccupations anti-oligarques, en faveur de la paix, mais que les États-Unis et l'UE pour imposer cette guerre utilisent des nazis minoritaires dans tout le pays. (Danielle Bleitrach) 

Les soldats ukrainiens de plus en plus reviennent dans des cercueils, dans toute l'Ukraine le nombre des pacifistes grandit. Même dans les régions où il y a eu récemment des manifestations qui appelaient à en finir avec l'insubordination du sud-est du pays. Les 
femmes de l'une de ces régions, celle d'Ivano-Frankivsk(1) ces derniers jours, ont à moitié bloqué l'autoroute, suite aux convocations militaires, envoyées à leurs maris et à leurs enfants. 

Tout ce qu'ils avaient à faire était d'aller au front pour défendre « Un pays ». Mais les recrues et leurs femmes à cette occasion ont eu une vue un peu différente :plusieurs centaines de femmes ont bloqué la route, et ont expliqué aux journalistes que les hommes de la région des Carpates ne peuvent pas participer à la guerre, parce qu'ils sont presque entièrement tous malades, et en général ils sont chefs de famille. 

En fin de compte, les fonctionnaires ont été contraints d'en tenir compte:lors de la rencontre des 
rebelles avec le gouverneur militaire celui-ci a promis de tenir compte des invalides et il mobilisera seulement ceux qu'il reconnaît aptes aux combats. Mais sachant ce que vaut la parole donnée de ce pouvoir, les hommes ont commencé massivement à s'enfuir de chez eux, en essayant de rester loin des commissariats militaires et des zones de police

Des sentiments analogues sont observés dans tout le pays. Les épouses et mères des parachutistes ont fermé le pont à Mykolaiv, stoppant les bus de Lviv Baba , ne leur permettant pas d'aller vers la guerre. 

PENDANT CE TEMPS, 

Sur le territoire de la Russie il y a désormais plus de 40 soldats ukrainiens qui ont refusé de tirer sur leur propre 
peuple 

Les militaires sont à l'abri. 

Samedi 26 juillet, à environ 09h dans la soirée, plus de 40 soldats ukrainiens sont passés en Russie, demandant l'autorisation des 
milices. Ils ont dit qu'ils ne veulent pas être impliqués dans la guerre fratricide et tirer sur leur propre peuple 

(1) une région de l'ouest que l'on dit tenue par Svoboda et dans laquelle les bandes néonazis sèment la terreur. Ainsi hier la mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) déployée en Ukraine a indiqué dans un rapport que des combattants du Secteur droit avaient bloqué plusieurs stations-services dans la région d'Ivano-Frankovsk, exigeant que Lukoil affecte jusqu'à trois tonnes d'essence par mois pour les besoins de l'armée ukrainienne.

 

http://reseauinternational.net/

Commenter cet article

Archives

Articles récents