Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

BREAKING: Valls présente la démission du gouvernement

Publié par wikistrike.com sur 25 Août 2014, 07:36am

Catégories : #Politique intérieure

BREAKING: Valls présente la démission du gouvernement

Une méga crise s'est-elle ouverte ? Certainement. Jacques Attali a demandé l'augmentation de la TVA de 3 points il y a une semaine, depuis Montebourg critique la politique du Président soutenu par un François Hamon, syndicaliste de métier. J.Attali de dire: "Le Président n'a plus qu'un mois pour réagir". Il semble évident qu'après les petits cadeaux, vient le temps de l'austérité à la grecque... Ne pas oublier que pour ne pas dire que l'économie française est en récession, on nous fait encore croire qu'elle est nulle/

Puis, n'avons-nous pas le droit de flipper de la situation alors que Valls1 n'aura tenu que... 5 petits mois, vacances comprises ou 147 jours - 2 semaines de vacances= 130 jours ?

Enfin n'oubliez jamais:

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin".

Henry Ford

(A.Doyle pour WikiStrike)

Valls présente la démission du gouvernement

 

 

9h31: Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

 

Arnaud Montebourg et Benoît Hamon ont déclenché une crise en s'attaquant à la politique menée par le gouvernement auquel ils appartiennent...

Le ministre de l'Economie n'est pas un inconditionnel de la politique d'austérité menée par... le gouvernement auquel il appartient. Arnaud Montebourg a provoqué une crise dimanche en critiquant les orientations de Manuel Valls et en «sollicitant une inflexion majeure de [notre] politique majeure». «J'ai proposé comme ministre de l'Economie, au président de la République, au Premier ministre, dans la collégialité gouvernementale, et sollicité une inflexion majeure de notre politique économique», a ainsi déclaré Montebourg lors de son discours prononcé à la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse. Il a rappelé sa proposition d'une «règle des trois tiers» dans la répartition des économies réalisées, avoir un tiers en faveur des ménages, soit «des baisses d'impôts équivalentes à 16 milliards d'euros sur plusieurs années», d'ici à 2017.

De son côté, Benoît Hamon, invité vedette d'Arnaud Montebourg à sa Fête de la Rose, a affirmé «soutenir le principe des trois tiers tel qu'il a été proposé par Arnaud Montebourg». Pour les familles, le ministre de l'Education a suggéré «des baisses d'impôts pour les plus modestes» de la redistribution pour «les étudiants boursiers», ou lorsque la situation économique le permettra, «cela peut être aussi la suppression du gel du point d'indice des fonctionnaires».

Ces attaques directes n'ont pas manqué de faire réagir l'exécutif. Si Manuel Valls ne s'est pas exprimé publiquement, son entourage a fait savoir que la «ligne jaune» avait été «franchie» et que le Premier ministre «est décidé à agir». Va-t-il exclure les deux ministres frondeurs? Réponse probable dans la journée.

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents