Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Seine-Saint-Denis n’a plus les moyens de dépister la tuberculose et les MST

Publié par wikistrike.com sur 27 Août 2014, 07:15am

La Seine-Saint-Denis n’a plus les moyens de dépister la tuberculose et les MST

Mourrez tranquilles

La Seine-Saint-Denis n’a plus les moyens de dépister la tuberculose et les MST

 

 

L’Etat a supprimé des financements «indispensables», selon le président du conseil général Stéphane Troussel…

La Seine-Saint-Denis n’a plus les moyens de dépister efficacement la tuberculose et les maladies sexuellement transmissibles (MST) après que l’État a supprimé des financements «indispensables», a affirmé mardi le président du conseil général Stéphane Troussel.

Alors même que «tous les indicateurs de santé sont au rouge» dans l’un des départements les plus pauvres de France, avec des taux d’infection supérieurs et une espérance de vie plus courte, «on est dans la recherche d’économies forcenée», a lancé le patron PS du département Stéphane Troussel, lors d’une visite dans un centre de Médecins du Monde à Saint-Denis.

Le 93 détient de tristes records de contamination par ces maladies

Une remise en cause du réseau de dépistage mis sur pied en Seine-Saint-Denis pour des patients qui ne parlent pas français et n’ont pas accès aux soins, des mal-logés ou des sans-domicile ou encore des précaires sans couverture maladie «poserait un problème de santé publique avec un développement des formes multirésistantes» de tuberculose, a ajouté le Dr Jeanine Rocherfort, déléguée générale de Médecins du monde.

Dans le centre géré par cette association à Saint-Denis se pressaient mardi quelques dizaines de patients, auxquelles les médecins proposent des radios des poumons. Environ 6.000 personnes y sont reçues chaque année.

Le 93, qui concentre les populations précaires à risque, détient de tristes records de contamination par ces maladies. C’est le seul département français où la tuberculose n’a pas reculé entre 2000 et 2010, touchant environ 31 personnes pour 100.000 habitants chaque année, soit quatre fois la moyenne nationale, selon l’Institut national de veille sanitaire. Les MST y font également plus de dégâts qu’ailleurs.

Les «opérations de dépistage itinérantes» également remises en cause

Dans le détail, si l’État ne pallie pas la suppression d’une subvention annuelle de 1,5 million d’euros versée jusqu’à l’an dernier par l’Assurance-maladie à la Seine-Saint-Denis, sept centres de dépistage pourraient fermer, selon le conseil général. La subvention représente 15% du budget santé du département.

Les «opérations de dépistage itinérantes», qui permettent par exemple de prendre en charge les habitants des bidonvilles ou des foyers de travailleurs migrants, seraient également remises en cause par la suppression des financements de l’Etat.

En forme de protestation et en l’absence de réponse du ministère de la Santé, le département a dénoncé jusqu’à nouvel ordre l’accord qui le lie à l’État pour les missions de santé, qui comprend également le dépistage de certains cancers et les vaccinations.

Source 20Minutes

Au niveau subventions, il y a des privilégiés, certes cet article date de 2012, mais nous n’étions pas mieux lotis question économie, alors qu’en penser?

image NVB 00111

Tant pis si ça pince ! Les chers amis de Najat…

À la suite de notre article sur l’association féministe FIT (Valeurs actuelles du 19 décembre), auteur du rapport à l’origine de la proposition de Najat Vallaud-Belkacem d’individualiser l’impôt sur le revenu, que nous qualifiions de « coquille vide », au motif qu’elle ne compte qu’une trentaine d’adhérents et a touché un million d’euros de subventions en 2012, le cabinet de la ministre nous a contactés. « Extrêmement choqués » par notre article, qui, sans remettre en cause son travail, dénonçait la faible représentativité de FIT et surtout la collusion entre cette association “amie” de Najat Vallaud-Belkacem et le gouvernement, les conseillers de la ministre nous ont priés de publier ce “droit de réponse” : « Le rapport cité dans Valeurs actuelles porte en réalité sur l’accès à l’emploi des femmes. Il a été piloté, sans contrepartie, par Séverine Lemière, en tant qu’économiste et non en tant que présidente de l’association FIT. Cette association gère un centre d’hébergement et de réinsertion sociale, hébergeant et accompagnant une centaine de personnes par an, et reçoit à ce titre, depuis 2005, une dotation via la direction régionale de l’insertion, de l’hébergement et du logement. » Pas de collusion, donc, entre le ministère et l’association. À l’exception notable que ce “droit de réponse” envoyé par le ministère était signé par… Marie Cervetti, la directrice de l’association FIT ! Et que, contrairement à ce qu’affirme le cabinet de la ministre, aucun des faits énoncés dans notre article n’était « erroné ».

Lire l’article de Valeurs Actuelles

Précision

Le rapport cité porte sur l’accès à l’emploi des femmes. Il a été piloté, sans contre partie, par Séverine Lemière, en tant qu’économiste et non en tant que présidente de l’association FIT. Cette association gère un centre d’hébergement et de réinsertion sociale, hébergeant et accompagnant une centaine de personnes par an, et reçoit à ce titre, depuis 2005 une dotation via la direction régionale interdépartementale de l’hébergement et du logement.

NDLR : Valeurs Actuelles prend acte de ces informations qui nous ont été transmises par le cabinet de Madame Najat Vallaud-Belkacem, avant d’être complétées par l’association FIT ; ce qui témoigne d’une curieuse porosité entre ces protagonistes. Il n’en reste pas moins que tout cela n’est en rien contradictoire aux indications apportées dans notre dernier numéro.

Lire l’article

Un article de 2009 sur la faillite de la gauche morale, il est bon quelquefois, de faire  le point dans la durée, ça éclaire bien des coins sombres ♥♥

Comme ses amis Julien Dray et Jack Lang, Bernard Kouchner a longtemps combattu la droite au nom des principes « moraux ». Quelle peut bien être, aujourd’hui, sa « valeur ajoutée » ?….. [...]

Lire la faillite de la gauche morale

Titre du dernier numéro de Valeurs Actuelles « l’enfer en France » enquête choc au cœur des cités où les français de souche subissent la loi des caïds..(vente en ligne)

 

Vu ici:

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/08/27/la-seine-saint-denis-na-plus-les-moyens-de-depister-la-tuberculose-et-les-mst/

Commenter cet article

Archives

Articles récents