Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les conducteurs du convoi russe témoignent sur la situation à Lougansk

Publié par wikistrike.com sur 26 Août 2014, 06:45am

Catégories : #Social - Société

Les conducteurs du convoi russe témoignent sur la situation à Lougansk

Une famine à faire peur

Les conducteurs du convoi russe témoignent sur la situation à Lougansk

 

 

Après avoir constaté les conséquences de l’opération « antiterroriste » des autorités ukrainiennes à Lougansk, les conducteurs du convoi humanitaire russe ont l’intention de travailler gratuitement, écrit lundi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

« Les habitants nous ont accueillis les larmes aux yeux. Nous sommes arrivés à temps – la famine dans la ville a atteint une telle ampleur que les gens ramassaient les graines de sarrasin tombées de certains sacs percés », déclare Andreï Koneev, volontaire venu de la région d’Orenbourg, conducteur du camion 234.

Aujourd’hui, la ville de Lougansk est privée d’électricité et de communications : les habitants ont été informés de l’arrivée du convoi par le biais de haut-parleurs. Des volontaires pour décharger les camions étaient recherchés partout dans Lougansk, et étaient transportés par bus vers les points de déchargement.

Puis sont venus les gens ordinaires. Des habitants de la ville. Des femmes sont arrivées avec des photos de leurs enfants et pleuraient, demandaient de ne pas les abandonner.

« C’est terrible à regarder. La nuit j’aidais à décharger le camion quand une fillette d’environ neuf ans s’est approchée de moi. Je lui ai donné de la confiture de la ration et elle s’est jetée dessus comme si elle n’avait pas mangé depuis plusieurs jours. Je lui ai donnée toute la ration, elle s’est éloignée de moi, a mangé encore quelque chose et est repartie avec le reste. Peut-être pour sa famille, si elle est encore en vie, ou peut-être pour plus tard… Je n’ai même pas eu le temps de demander d’où elle venait à une heure aussi tardive… », raconte Serguei, conducteur de la région de Volgograd.

De nombreux conducteurs ont partagé leurs rations avec les habitants.

Le convoi humanitaire a fait venir à Lougansk non seulement de la nourriture, mais aussi des médicaments de premier besoin (notamment pour les cardiaques et les diabétiques), ainsi que des groupes électrogènes. Sachant qu’il sera impossible de faire le plein de carburant sur place, les conducteurs avaient préparé des batteries et rempli les groupes avec du gasoil encore dans le campement. Ceux qui ont vu Lougansk pour la première fois disent qu’ils ne s’attendaient pas à voir une « ville aussi charmante ». Les autres sont frappés par l’ampleur des dégâts. C’est le secteur privé qui a été surtout touché – dans certains quartiers une maison sur deux est détruite ou brûlée, racontent les conducteurs. Des fenêtres sont brisées dans pratiquement toutes les maisons à travers la ville. Les bris de verre recouvrent les routes et les cours des maisons. Les câbles électriques arrachés empêchent de passer, les routes sont parsemées de déchets et de journaux, ainsi que d’affaires personnelles: des jouets, des vêtements pour enfants, des livres.

« J’avais vu des choses de ce genre à la télévision et c’est très étrange de l’observer en réalité. Comme si un enfant fâché avait joué et jeté ses affaires partout dans la maison. Mais ce n’est pas un jeu. C’est la réalité. C’est épouvantable », déclare Sergueï.

Les conducteurs ont également raconté que le déchargement était accompagné par des rafales de fusils automatiques…

« On a attendu dix jours la Croix-Rouge, qui n’a pas rempli sa mission au final. Nous ne les avons pas attendus et sommes partis. C’était impossible d’attendre davantage. J’ignore ce qu’on écrit à propos de nous sur internet, mais je suis persuadé d’avoir tout fait correctement », dit Andreï.

Ce voyage a conforté beaucoup de conducteurs dans l’idée qu’il fallait poursuivre l’aide. Certains sont prêts à refaire l’expédition dès demain.

Source: Ria Novosti,

Commenter cet article

Archives

Articles récents