Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Netanyahou : ne pas bombarder les écoles des Nations Unies à Gaza aurait été une « erreur morale »

Publié par wikistrike.com sur 11 Août 2014, 09:07am

Catégories : #Politique internationale

Netanyahou : ne pas bombarder les écoles des Nations Unies à Gaza aurait été une « erreur morale »

Un taré

Netanyahou : ne pas bombarder les écoles des Nations Unies à Gaza aurait été une « erreur morale »

 

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a défendu sans hésitation le massacre sanglant de la population de Gaza par Tel Aviv, la qualifiant de « proportionnée », tout en essayant de mettre sur le dos de la résistance palestinienne la responsabilité du nombre élevé de victimes civiles.

 

Durant la conférence de presse de mercredi, le Premier ministre israélien a qualifié l’offensive militaire de Tel Aviv contre les habitants de Gaza de « proportionnée » et de « justifiée ».

 

« Je pense que c’était justifié, et je pense que c’était proportionné. Cela n’enlève rien au profond regret que nous avons pour chaque civil tué », a déclaré Netanyahou lors d’une conférence de presse à Jérusalem devant la presse étrangère.

 

Le leader criminel israélien a également prétendu être désolé de la mort de civils dans le territoire palestinien assiégé, affirmant d’ailleurs que ce taux élevé de victimes est « l’oeuvre du Hamas. »

 

Il a encore ajouté que les attaques sur les écoles des Nations-Unies étaient non seulement appropriées, mais que c’eut été une « erreur morale » de ne pas attaquer ces écoles, car cela aurait donné au Hamas de facto la permission de lancer des attaques depuis ces écoles.

 

Ce serait clairement une erreur, une erreur morale. Et une erreur militaire. Car… cela aurait constitué une énorme victoire pour les terroristes partout.Benjamin Netanyahou

 

Netanyahou a encore prétendu que le Hamas utilise la population civile comme « bouclier humain », ajoutant que le groupe de résistance palestinienne utilise des écoles et des hôpitaux pour cacher des combattants et des armes.

 

Le Premier ministre belliciste israélien a fait ces affirmations dans une tentative désespérée d’exonérer Tel Aviv du flot de critiques sévères provenant de l’étranger contre le régime, suite à ce carnage brutal dans la bande de Gaza, plongée dans la misère.

 

Ce jeudi, Amnesty International a déclaré qu’Israël a mené « des attaques délibérées » sur les hôpitaux et le personnel médical de Gaza. Ils ont également demandé une enquête immédiate sur l’agression de Tel Aviv.

 

Des rapports provenant de Gaza démontrent également que l’armée israélienne a fait usage d’armes interdites, ce qui inclue les bombes au phosphore blanc, lors des attaques sur les résidents de cette zone densément peuplée.

 

Près de 1 900 Palestiniens, dont plus de 400 enfants, ont été tués, et plus de 9 500 autres ont été blessés depuis le lancement de l’offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza, le 8 juillet.

 

Un cessez-le-feu humanitaire d’une durée de 3 jours entre le Hamas et Israël a été respecté de mardi à vendredi. En l’absence d’accord, le Hamas et Israël ont repris les affrontements.


Traduit d’après l’article de Press TV par Fabio Coelho pour Croah.fr

Commenter cet article

Archives

Articles récents