Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un journaliste et auteur français disparu en Ukraine de l'est

Publié par wikistrike.com sur 21 Août 2014, 15:23pm

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Un journaliste et auteur français disparu en Ukraine de l'est

Politiques français, bougez-vous !

Un Journaliste Français arrêté dans le Donbass par des troupes pro-Ukrainiennes

 

 Iouri Iourtchenko, journaliste et citoyen français, a été arrêté le 19 août par des forces paramilitaires pro-ukrainiennes dans le Donbass, à proximité de la localité d'Ilovajsk. Comme son nom le laisse supposer, Iouri Iourtchenko, âgé de 59 ans, n'est pas français d'origine : né à Odessa (un port au sud de l'Ukraine), il vit à Paris depuis 1992, a la nationalité française, est écrivain, poète et journaliste indépendant. Il était dans la zone des combats depuis le 14 juin.  Il a été arrêté par une formation paramilitaire pro-Kiev, le bataillon Donbass.


  Le français a été arrêté avec sept autres personnes alors que le petit groupe se rendait dans Ilovajsk, où les forces ukrainiennes avaient réussi à prendre position. Selon les insurgés, elles en ont été repoussées ce 21 août et la localité leur appartient de nouveau en entier. Très disputée ces derniers jours, la prise de cette petite ville située à 20 km au sud-est de Donetsk, la capitale des insurgés, aurait permis aux forces ukrainiennes de prendre appui sur un axe stratégique vital pour l'approvisionnement militaire et civil de cette grande ville, capitale de l'insurrection qui appelle Novorussie l'union des deux républiques populaires insurgées de Lugansk (LNR) et de Donetsk (DNR).
 
L'arrestation du français a été confirmée par Anton Geraschchenko, un conseiller du ministre de l'Intérieur ukrainien, sur sa page Facebook, et
reprise par la presse ukrainienne. Selon le conseiller, Iouri Iourtchenko qu'il a qualifié d'  une âme perdue, une espèce de barde ou de poète du terrorisme du Donbass »  sera traduit en justice pour avoir participé à l'insurrection dans le Donbass, lorsque Ilovaisk sera repris entièrement par l'armée ukrainienne, ce qui n'est pas encore le cas.
 
 
Engagé par la plume auprès des insurgés de Novorussie
 
Iouri Iourtchenko avait en effet, selon les informations que nous avons pu recueillir, un positionnement ambigu. Parti dans le Donbass pour « crever le blocus médiatique autour de la lutte de la Novorussie », il s'était effectivement engagé auprès des insurgés. Avec ses armes de prédilection : la plume et la voix. Il était apparu sur plusieurs médias proches des insurgés et des chaînes de télévision locale pour prêcher la bonne parole de l'insurrection. Il se rendait souvent sur les lieux où se déroulaient combats et bombardements.
 
Nous avons pu joindre Gueorgui Morozov, adjoint du responsable du bureau des affaires étrangères au sein de la direction de l'Information rattachée au ministère de la Défense de la République populaire de Donetsk (DNR) : « Iouri Iourtchenko était accrédité comme journaliste auprès de la DNR ; par ailleurs il était aussi correspondant de guerre auprès du ministère de la Défense de la DNR ». A sa connaissance, il n'y a pas eu d'autre français enlevé récemment ou arrêté par les forces ukrainiennes ; en revanche celles-ci ont arrêté récemment un citoyen serbe et un citoyen slovaque. Il est sûr que ceux qui l'ont arrêté savaient ce qu'ils faisaient : « il est localement assez connu, ils ne pouvaient pas ne pas savoir qui il est ».
 
 
Les responsables de Novorussie mobilisés pour obtenir sa libération
 
Il nous a déclaré que « nous sommes sûrs que nous obtiendrons sa libération ; nous essayons d'organiser son échange contre des prisonniers de guerre ukrainiens ». Les insurgés ont une commission spéciale qui s'occupe de l'échange des prisonniers de guerre ; selon des sources proches de l'insurrection, ils détiendraient près de 1000 soldats ukrainiens. Georgui Morozov a refusé de confirmer cette information, mais précise que « nous avons des gradés, notamment des officiers supérieurs, ainsi que des aviateurs ukrainiens. Il y a aussi des prisonniers issus de formations paramilitaires comme le Donbass ».
 
Pour l'heure, le Quai d'Orsay n'est pas en mesure de confirmer officiellement l'arrestation de Iouri Iourtchenko ; l'ambassade ukrainienne fait des vérifications auprès des autorités ukrainiennes. Pour Georgui Gerasimov, « les français doivent être au courant. Lorsque les ukrainiens arrêtent un citoyen étranger, ils préviennent son ambassade ». En revanche pour l'instant aucun responsable français n'a cherché à joindre les responsables de la DNR à ce sujet.
 
 
Un risque « important » qu'il soit soumis à de mauvais traitements
 
Selon Gueorgui Morozov, il y a un risque « important » que Iouri Iourtchenko soit soumis à de mauvais traitements, voire à la torture. « Il a été arrêté par une formation composée d'ex-taulards – le gouvernement ukrainien a amnistié tous ceux qui sont allés prendre les armes au Donbass – d'Ukrainiens engagés volontaires et, selon nos informations, de mercenaires, notamment polonais. L'insurrection de Novorussie a infligé d'importantes pertes à cette formation, qui a été complétée plusieurs fois à l'arrière. En plus ils viennent de se faire jeter d'Ilovaisk avec pertes et fracas ; d'autres formations ukrainiennes qui étaient là ont aussi eu des pertes importantes », explique Georgui Morozov.
 
Il continue son raisonnement : « ils sont fatigués, très énervés, et en plus ils ont faim ;  de gros problèmes d'équipement et d'approvisionnement les touchent, comme le reste de l'armée ukrainienne d'ailleurs. Ces gens-là sont capables de tout ». Il y a deux semaines, les insurgés ont organisé un échange de prisonniers (morts et vifs) dans le secteur de Torez, au sud du territoire tenu par l'insurrection. Georgui Morozov se souvient : « nous, on leur a donné des prisonniers vivants et des corps de leurs soldats que nous avions recueilli ; eux n'ont donné que des corps, et ça se voyait que nos hommes étaient morts après avoir été faits prisonniers. Ils avaient été torturés et c'était horrible à voir. »
 
Cependant, même si Iouri Iourtchenko échappe à la torture et soit placé dans une prison ukrainienne, les conditions ne sont guère meilleures. Le pays souffre de graves pénuries, les conditions de détention sont très éloignées des standards européens et la justice d'un pays en guerre – même si officiellement il ne s'agit que de réduire des « terroristes » ne s'embarrasse pas des principes communément admis en Europe – respect du contradictoire et caractère équitable du procès.
 
 
Le précédent Graham Phillips
 
Par le passé, les forces ukrainiennes ont déjà arrêté des journalistes européens. Le 22 juillet 2014, le journaliste britannique Graham William Phillips, collaborateur de la chaîne de télévision russe Russia Today, a été arrêté par les services secrets ukrainiens (SBU) dans le secteur de l'aéroport de Donetsk. Trois jours plus tard, il a été expulsé hors du pays vers la Pologne et interdit pendant trois ans d'entrer en Ukraine, « pour des raisons de sécurité de l'Etat, de défense de la souveraineté et de l'intégrité territoriale » avait expliqué alors la SBU. Le 26 juillet, il avait
déclaré sur son compte Twitter que pendant qu'il était détenu, ses comptes sur les réseaux sociaux avaient été forcés par la SBU, et qu'à cette occasion, son compte Facebook et plus de 2000 vidéos qu'il avait réalisé sur place effacées.  Peu après, il est revenu, cette fois en tant que journaliste indépendant, dans la zone contrôlée par l'insurrection et se trouve actuellement à Lugansk.

LOUIS-BENOIT GREFFE

http://www.politicvisio.com/n31-france/article-un-journaliste-francais-arrete-dans-le-donbass-par-des-troup.html?id=10836

 

Un journaliste français porté disparu près de Donetsk

 

Après Andreï Stenine  le 5 août, un nouveau journaliste vient d’être arrêté dans le Donbass par les forces de Kiev.

Il s’agit de notre ami Youri Yourtchenko, 59 ans poète et dramaturge né à Odessa et vivant en France depuis 1992. Il a rejoint le Donbass comme correspondant de guerre pour briser le blocus médiatique et témoigner sur le front des souffrances vécues par la population.

Youri a été arrêté le 19 août, à Ilovaïsk à 20 km à l’Est de Donetsk, alors qu’il couvrait les bombardements et les combats entre les rebelles et l’armée ukrainienne.

S’il vous plait, partagez l’information pour faire savoir au pouvoir de Kiev que l’opinion publique française exige la libération immédiate d’Andreï Stenine et Youri Yourtchenko !

Communiqué du centre de presse de la RPD :

 

Youri Yourtchenko, poète et dramaturge, citoyen français, a été enlevé et placé en captivité aujourd’hui dans la ville d’ Ilovaïsk (République de Donetsk).

Youri est venu à nous, volontairement, pour couvrir les événements dans le Donbass et dire la vérité à l’opinion publique européenne. Grâce à ses contacts européens et a sa notoriété, il a largement contribué à briser le blocus de l’information dans les médias occidentaux. Youri a souvent visité la ligne de front et est apparu à la télévision et sur Internet à plusieurs reprises. Sa personnalité ne pouvait être ignorée par les autorités de Kiev, étant donné qu’ils n’épargnent pas les journalistes, même étrangers.

Nous sommes tous préoccupés par le sort de Youri Yourtchenko et essayons d’obtenir sa libération rapide. Nous avons contacté de nombreuses organisations internationales de défense des droits de l’homme telles que Human Rights Watch, l’ONU, l’OSCE, la Croix-Rouge internationale, l’Organisation mondiale des journalistes, le Comité des droits de l’homme à l’Organisation des Nations Unies. Nous exigeons la libération immédiate des journalistes capturés par le régime de Kiev!

Nous n’avons pas pour habitude d’abandonner nos amis en difficulté et nous emploierons tous les moyens légaux pour obtenir sa libération.

« Youra« , nous sommes avec toi !
Youri Yourtchenko

Source : Le blog de Bertrand du Donbass

Vu sur Les moutons enragés

Commenter cet article

Archives

Articles récents