Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Cambadélis, patron du PS, aurait fabriqué un faux diplôme pour obtenir son doctorat

Publié par wikistrike.com sur 17 Septembre 2014, 13:50pm

Catégories : #Politique intérieure

Cambadélis, patron du PS, aurait fabriqué un faux diplôme pour obtenir son doctorat

Malgré les preuves, il s'acharne à démentir

Cambadélis aurait fabriqué un faux diplôme pour obtenir son doctorat

 

L'actuel patron du PS aurait fabriqué un faux diplôme au milieu des années 1980. "C'est du très grand n'importe quoi", rétorque-t-il.

Aujourd'hui patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis aurait usurpé l'un de ses diplômes universitaires. C'est ce que révèle ce mercredi 17 septembre Mediapart (payant), qui publie les bonnes feuilles du livre de l'un de ses journalistes, Laurent Mauduit.

"C'est du très grand n'importe quoi", a réagi auprès de l'AFP Jean-Christophe Cambadélis.

Dans l'ouvrage "À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient" (Editions Don Quichotte), qui sort ce jeudi, le journaliste d'investigation raconte comment l'ancien leader trotskiste de l'Organisation communiste internationaliste (OCI) a fabriqué en 1984 un faux diplôme universitaire (DU) avec en-tête de la faculté du Mans.

Son objectif de l'époque ? Essayer d'accéder à une filière universitaire, celle du doctorat, à laquelle légalement il ne pouvait prétendre puisqu’il n’avait pas les diplômes antérieurs requis. Mission remplie puisque un an plus tard, Jean-Christophe Cambadélis parvient à obtenir son doctorat à la faculté de Paris-VII-Jussieu, en soutenant une thèse dont l'intitulé est "Bonapartisme et néocorporatisme sous la Ve République".

Un complice dans le milieu universitaire ?

L'auteur du livre, qui fut aussi militant à l'OCI et dirigeant de l'Unef au milieu des années 1970, précise que pour mener à bien ce subterfuge, l'actuel premier secrétaire du PS a disposé d’un allié de poids dans le milieu universitaire : Pierre Fougeyrollas. Cet ancien résistant communiste, chercheur en sociologie à la fac de Jussieu mort en 2008, aurait ainsi pu se faire abuser par l'ex-leader étudiant, de qui il était devenu proche. Mais Laurent Mauduit n'écarte pas l'hypothèse selon laquelle l'universitaire aurait volontairement été complice de cette usurpation de diplôme. Pierre Fougeyrollas fut d'ailleurs l'un des jurés qui a auditionné "Camba" durant la présentation de sa thèse.

Sans licence et maîtrise, Jean-Christophe Cambadélis n'aurait jamais dû pouvoir accéder au doctorat. L'actuel député de Paris, engagé à l'époque dans le syndicat étudiant Unef, souhaitait, raconte le livre, grâce à cette onction universitaire, s'engager politiquement au PS, pour y gravir les échelons les uns après les autres. Il dirige le Parti socialiste depuis avril dernier.

G. S. - Le Nouvel Observateur

Commenter cet article

Archives

Articles récents