Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hollande: ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse

Publié par wikistrike.com sur 18 Septembre 2014, 17:21pm

Catégories : #Politique intérieure

Hollande: ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse

Un fort orage juste avant le discours devant la presse

Hollande: ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse

 

 

François Hollande, avec sa drôle de tête en forme de flan, a parlé durant 42 minutes, exposant les situations mondiale, européenne, et française. Ce qu'il faut retenir:

 

POLITIQUE ET SANTE

 

-La France entre en guerre ein Irak, et "vite", contre les jihadistes que ses alliés arabes ont financé et armé. L'aide sera strictement aérienne et ne débordera pas en Syrie, laissant aux maîtres du monde américains cette "dure' besogne . 

«Notre but est de participer la paix en Irak en affaiblissant les terroristes», assure-t-il.

Nous pouvons nous attendre à des premières frappes dans les prochaines heures.

-La France ne paie pas de rançon, et ne se livre pas à des échanges de prisonniers. Evidemment, il est faux-cul.

-Pour les victimes de l'Ebola, le Président a décidé la création d'une unité militaire de soin en Guinée forestière

François Hollande a déjà fait trois lapsus en lien avec l'actualité internationale depuis le début de son discours, relève Le Lab. Le premier concerne Bachar Al-Assad, que François Hollande commence par appeler «Ssssss...» (Sadam?). Le deuxième est en rapport avec l'Irak où sévissent les terroristes. Le président commence par parler de l'Iran avant de se reprendre. Enfin, alors qu'il évoque la création d'un hôpital militaire franaçis en Guinée forestière, il parle de «Guinée équiatoriale» avant de se reprendre.

 

ECONOMIE

 

-François Hollande jure qu'il n'ira pas au-delà des 50 milliards d'euros d'économie. «J'ai fait ce choix. J'aurais pu en faire un autre...». Nous le croyons sur parole, attendons le mois prochain pour le budget 2015. Moody's abaissera la note de la France ce vendredi, et un nouveau plan de rigueur semble du coup assez inévitable.

A propos de cette dégradation, voici sa réponse: "«Jamais l'Etat n'a emprunté à des taux aussi bas. Nous sommes dans une situation bien meilleure qu'en 2012.»

Pour le déficit français à 3%, Monsieur Hollande va gérer le problème en "homme de fer" et demander à Bruxelles un report à 2017. Souveraineté bye. 

-Le meilleur moment du discours est certainement cette phrase: "«Les résultats tardent à venir. Ils viendront», promet Hollande
«Avant 2017, je l'espère...», ajoute-t-il.

 

DIVERS

 

-Hollande loue le service civique: «Le service militaire a été supprimé. Il ne sera pas rétabli. Mais le service civique est une grande idée. Nous devons l'élargir. Qu'il y ait plus de missions, plus de jeunes, que ça donne des droits pour passer son permis de conduire. Je demande qu'il y ait un grand engagement pour l'engagement du service civique.»

-Il assure que la presse est indépendante, un petit ricanement se fait entendre parmi les 341 journalistes invités dont les 3/4 appartiennent à des journaux écrits, numériques ou télévisuels juifs.

-Au sujet du retour de Sarkozy: «Il ne m'appartient pas comme Président de la République de commenter les candidatures du premier parti d'opposition de France. Tout ceux qui ont dirigé le pays hier et avant-hier ont le droit de vouloir gouverner à nouveau demain et après-demain. C'est la démocratie.»

-Enfin voici la réponse à la deuxième question posée qui est "Quel jugement portez-vous sur ses deux ans et demi de mandat?"

«Je ne renie rien», répond Hollande. «Pas facile d'aller demander des impôts supplémentaires. Pas facile de supprimer les taxations des heures supplémentaires pour les catégories qui travaillent...» Et c'est parti pour la nouvelle anaphore de François Hollande !

 

Pour vous crever les cerveau, vous pouvez en savoir "pas" beaucoup plus dans les médias de masse. De beaux débats inutiles sont en cours... 

 

 

Joseph Kirchner pour WikiStrike

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents