Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'OTAN par la Turquie soigne les monstres de l'Etat Islamique, une infirmière dégoûtée s'explique

Publié par wikistrike.com sur 22 Septembre 2014, 16:06pm

Catégories : #Politique internationale, #Religion - pensées

L'OTAN par la Turquie soigne les monstres de l'Etat Islamique, une infirmière dégoûtée s'explique

La coalition veut-elle les anéantir ou les soigner ?

L'OTAN par la Turquie soigne les monstres de l'Etat Islamique, une infirmière dégoûtée s'explique

 

Une infirmière travaillant dans un hôpital privé de Mersin, une ville et une province siutuée sur la côte méditerranéenne de Turquie, a déclaré aux autorités et au Parlement turcs être dégoûtée de soigner des membres de l’organisation terroriste EIIL, qui se nomme maintenant l’État islamique.

Dans un article d’information publié par le Taraf Daily mercredi [17 septembre 2014], l ‘infirmière, qui a été identifiée par ses seules initiales, E.G., , a dit au sujet des militants d’EIIL : « Nous les soignons et ils continuent à décapiter les gens. Je suis dégoûté de soigner les militants blessés d’EIIL ». E.G. a aussi écrit une lettre au Parlement et au Département de la Police nationale, disant qu’elle-même et ses collègues sont extrêmement perturbés par le fait d’avoir à soigner des gens « qui coupent des têtes ».

Taraf a rapporté que d’autres personnels soignants de Mersin, ainsi que dans d’autres provinces situées à la frontière syrienne, sont mal à l’aise avec le fait d’avoir à assister des militants d’EIIL, alors qu’ils sont responsables d’une violence extrême et de bains de sang au nord de l’Irak et en Syrie.

Dans la lettre qu’elle a écrite au Parlement et au Département de Police, E.G. a dit avoir été longtemps employée dans un hôpital privé à Mersin. Elle a dit que son hôpital a soigné de nombreux blessés syriens, qui s’étaient présentés comme des membres de l’opposition.

Elle a noté avoir découvert que la majorité des Syriens admis récemment à l’hôpital étaient des membres d’EIIL. « J’ai été extrêmement dérangée à ce sujet. Je suis véritablement désolée de cette situation. Je suis perturbée par le fait que ces gens sont traités dans nos hôpitaux, alors que notre peuple est retenu en otage de ces même personnes », a-t’elle écrit, selon l’article du Taraf.

EIIL garde en otage 46 Turcs et trois personnels consulaires, qui ne sont pas citoyens turcs, et ce durant les trois derniers mois.

E.G. a aussi écrit qu’elle avait « honte » d’avoir joué un rôle dans le traitement des militants. Elle a aussi déclaré que les combattants d’EIIL étaient enregistrés dans l’hôpital sous de fausses identités. Elle a dit qu’au mois d’août, un des commandants d’EIIL était soigné à l’hôpital où elle travaillait :  « Le commandant d’EIIL appelé Muhammet Ali R., qui a été admis à l’hôpital le 7  août, a été soigné dans la chambre 323. Nombre de ses gardes du corps ont monté la garde autour de l’hôpital. Beaucoup d’autres commandants d’EIIL comme lui, ainsi que des soldats, ont été soignés dans notre hôpital et sont retourné faire la guerre une fois leur traitement terminé. Je ne veux pas aider ces gens. Je veux que vous inspectiez ces hôpitaux. Et je renvoie les propriétaires de l’hôpital ainsi que sa direction à Dieu ».

Source : Nurse says she’s tired of treating ISIL terrorists (todayszaman.com, anglais, 17-09-2014)

 

The Vineyard

Commenter cet article

Archives

Articles récents