Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les califes Obama et Baghdadi en route vers le « Nouveau Moyen-Orient » ?

Publié par wikistrike.com sur 17 Septembre 2014, 15:39pm

Catégories : #Politique internationale

Les califes Obama et Baghdadi en route vers le « Nouveau Moyen-Orient » ?

Let's go

Les califes Obama et Baghdadi en route vers le « Nouveau Moyen-Orient » ?

 

 

Le calife états-unien, Obama, a annoncé la constitution d'une coalition internationale pour combattre le calife rebelle Abou Bakr al-Baghdadi. Lequel, Abou Bakr al-Baghdadi, avait annoncé la création de son « état daéchien » (1) comme première étape vers l'« état mondial », selon une opération de dupe états-unienne qualifiée de « guerre par procuration ».

Procuration, confiée par le calife Obama au calife Baghdadi par l'intermédiaire de « fatwas » wahhabites takfiristes et moult agences de renseignement, pour finalement établir le « califat états-unien universel » fondé sur l'organisation Al-Qaïda et ses dérivées, telles Daech, Al-Nosra, Boko Haram, auxquelles est venue s'ajouter une nouvelle branche indienne annoncée par Al-Zawahiri, en attendant la création d'autres branches en Chine et en Russie. 

Le grand calife Obama a délégué ses vices califes : Al-Zawahiri en Afghanistan, Al-Baghdadi au Levant et aux Haramein [Mecque et Médine] et le chef de Boko Haram en Afrique. 

 

Aux petits califes d'envahir les pays et les continents conformément aux directives des « organisateurs de la sauvagerie », fondées sur les massacres, les viols, la destruction de tout ce qui est sacré et de toute trace de civilisation, pour créer le terrain favorable à l'arrivée du sauveur qui n'est autre que les États-Unis ! 

N'est-ce pas ce que nous voyons en Irak ? Un pays ravagé par les États-Unis qui a assassiné des centaines de mille de ses citoyens et a pillé leurs richesses, mais où les Irakiens l'appelle au secours pour exterminer le monstrueux Al-Baghdadi ! 



Ce qui permet au calife Obama de perfectionner ses mensonges et d'oser prétendre que Daech est née de l'injustice subie par les sunnites en Syrie, en Irak et au Liban et qu'il est impératif de garantir leurs droits. En voilà un prétexte commode fourni par Daech et ses soeurs ! 

 

 

À ce stade, certaines questions méritent réponses : 

Qui maltraite les sunnites en Arabie saoudite... n'est-ce pas la famille royale sunnite ? 

Qui maltraite les sunnites en Afghanistan... n'est-ce pas les Taliban sunnites ? 

Qui maltraite les sunnites en Palestine... n'est-ce pas Israël avec l'approbation de gouvernements sunnites ? 

Qui maltraite les sunnites dans les États arabes... n'est-ce pas les gouvernements et les régimes sunnites ? 

Qui maltraite les chiites au Bahrein et au Yémen... n'est-ce pas des gouvernements sunnites ? 

Pourquoi le calife Obama ne leur rend-il pas justice et persiste à soutenir leurs gouvernements oppresseurs ? 

Les Etats-Unis ont lancé sa dernière arnaque par la dite « Coalition internationale contre Daech » sans même classer Al-Baghdadi sur sa liste de terroristes. Un « remake » du scénario de la coalition internationale contre Saddam Hussein qu'elle a encouragé à envahir le Koweït après l'avoir soutenu contre l'Iran suite à sa Révolution islamique, avec la participation de « certains arabes » ! 

Dès lors, d'autres questions méritent réponses : 

Comment se fait-il que Daech est considérée comme une organisation terroriste en Irak et une opposition patriote en Syrie ? 

Comment croire qu'il s'agit bien de combattre Daech alors que les alliés de l'Amérique tels la Turquie, le Qatar, l'Arabie saoudite et la Jordanie n'ont pas cessé de soutenir Daech en argent, en armements et en combattants ? 

Étant donné qu'Obama a annoncé que la guerre contre Daech durera, au minimum, trois ans - ce qui signifie que les opérations de destruction systématique des pays de la région dureront autant, avec une possibilité d'extension vers l'Arabie saoudite, les autres pays du Golfe, l'Égypte et, peut- être, la Russie via la région du Caucase - comment croire que les Etats-Unis, le monde, et la coalition internationale sont incapables de mettre fin à Daech par le simple tarissement de ses sources de financement, d'armement, et de combattants ? 

Comment peut-on déclarer la guerre à Daech alors que la Turquie lui achète le pétrole volé pour le vendre à Israël et à d'autres états, en toute connaissance de cause et avec l'approbation des Etats-Unis ? 

Pourquoi les Etats-Unis et ses alliés n'ont-ils pas clôturé les comptes de Daech sur Facebook et Tweeter et pourquoi ne l'ont-ils pas censurée au niveau de leurs médias, comme ils l'ont fait avec les mouvements de la Résistance ? 

Les Etats-Unis ne veulent pas tuer un chien de chasse qui rapporte autant que Daech et ses sœurs, mais a monté une opération politique et militaire de repositionnement pour atteindre les objectifs suivants : 

Retourner dans un Irak disloqué à l'invitation des Irakiens et y reprendre pied en tant que force de paix et de protection, après l'avoir quitté en 2011 comme une force d'occupation. 

Rétablir sa présence militaire dans la région pour garantir ses intérêts pétro- gaziers et la sécurité d'Israël, après les coups reçus par les mouvements de la Résistance depuis les années 2000, lesquels ont prouvé son incapacité à exécuter la politique états-unienne et à protéger ses intérêts. 

Assiéger la Syrie sur trois fronts à la fois : Israël au niveau du Golan, la Jordanie et l'Irak ; le front libanais étant maintenant contrôlé par la Résistance. 

Préparer l'opinion publique et les institutions internationales à accepter l'idée d'une intervention étrangère en Syrie sous le prétexte de la guerre contre Daech et du soutien d'une prétendue opposition modérée, pour tenter de contourner l'intransigeance sino-russe et les alliés de la Syrie au sein de l'Axe de la Résistance. 

Par conséquent, la Coalition internationale dirigée par les États-Unis ne s'est pas faite pour combattre Daech, mais pour la « redresser » en limitant ses ambitions de telle sorte qu'elle continue à exécuter les plans conçus par les Etats-Unis, tout en surveillant et en contrôlant de très près les gouvernements nationaux et les institutions régionales, que ce soit la Ligue arabe, le Conseil de coopération du Golfe ou l'Organisation de la coopération islamique ; ceci pour que leurs décisions répondent aux exigences américaines et donnent une légitimité à la guerre états-unienne par procuration à Daech et à ses sœurs. 

La prudence est donc de mise en Syrie, en Iran et au Liban car le monstre états-unien est de retour vers nos maisons derrière des slogans takfiristes. Le calife Obama revient et nomme le calife Al-Baghdadi en remplacement de Bremer en Irak. Combattons les deux califes à la fois ! 

Traduit de l'arabe par Mouna Alno-Nakhal 

Note : 

1. Terme correspondant à l'État prétendument islamique en Irak et au Levant, NdT

 

Source: IA

Commenter cet article

Archives

Articles récents