Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ebola: premier cas de contamination en Europe

Publié par wikistrike.com sur 6 Octobre 2014, 22:01pm

Catégories : #Santé - psychologie

Ebola: premier cas de contamination en Europe

Ebola parmi nous

Ebola: premier cas de contamination en Europe

 

Une infirmière espagnole a été contaminée après avoir aidé à soigner un missionnaire malade à Madrid. Il s'agit du premier cas de contamination sur le continent.

 

Une aide-soignante espagnole qui avait traité deux missionnaires morts de la fièvre Ebola dans un hôpital à Madrid a contracté le virus, a annoncé ce lundi 6 octobre le gouvernement espagnol. Il s'agit du premier cas où le virus a été contracté en dehors d'un pays d'Afrique de l'Ouest.

«C'est une professionnelle de la santé qui a soigné les derniers malades rapatriés et qui avaient été admis à l'hôpital Carlos III», a annoncé la directrice de la Santé publique, Mercedes Vinuesa, lors d'une conférence de presse à Madrid. «Nous sommes en train de vérifier si tous les protocoles ont été respectés strictement» pendant le traitement des deux missionnaires, a ajouté la ministre de la Santé Ana Mato.

L'aide soignante, mariée et sans enfants, a été hospitalisée dans une unité spécialisée de l'hôpital d'Alcorcon, un faubourg sud de Madrid, après deux tests positifs au virus d'Ebola. Elle se trouve dans un état stable.

 

Rassurer la population

La ministre s'est efforcée de rassurer la population en affirmant que «toutes les mesures pour garantir la sécurité du personnel hospitalier qui la soigne et de toute la population étaient prises».

Le prêtre catholique Manuel García Viejo, âgé de 69 ans, médecin et directeur d'un hôpital en Sierra Leone, avait été rapatrié le 22 septembre dernier.

Une trentaine de personnes sont suivies

Soigné en isolement à l'hôpital Carlos III, il était mort trois jours plus tard. Pour éviter toute contamination, les médecins ont renoncé à l'autopsie et les restes avaient été incinérés.

La même procédure avait été suivie après la mort le 12 août dans le même hôpital d'un premier missionnaire atteint du virus, Miguel Pajares, 75 ans. Evacué du Liberia dans un avion médicalisé de l'armée espagnole, c'était le premier européen rapatrié avec le virus et le premier à succomber à la fièvre hémorragique.

Une trentaine de professionnels du monde médical qui se sont occupés des prêtres espagnols contaminés par la maladie sont suivis pour s'assurer qu'ils ne sont pas eux-mêmes atteints, a dit un responsable de la santé.

Plus de personnel et d'aide

Pour l'Afrique, l'Union africaine (UA) a réclamé l'envoi de plus de personnel pour «briser le cycle d'Ebola», lors d'une réunion de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) lundi à Paris. La Sierra Leone a, elle aussi, lancé un appel pour «davantage d'aide» afin de faire face à l'épidémie.

«Il est essentiel d'envoyer du personnel. Nous avons besoin de plus de ressources humaines pour briser le cycle d'Ebola», a déclaré la présidente sud-africaine de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, en ouvrant le Forum économique international sur l'Afrique de l'OCDE.

«Les infrastructures sont bienvenues mais les infrastructures seules ne règleront pas le problème, nous avons besoin de ressources humaines», a-t-elle souligné. La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, les pays les plus touchés par cette épidémie de fièvre hémorragique, «n'ont pas assez de personnel de santé. Une partie a succombé à la maladie», a-t-elle ajouté.

Journée meurtrière en Sierra Leone

Le même jour mais à Rome, depuis à la tribune de l'Organisation des nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), la Sierra Leone a réclamé «davantage d'aide» pour faire face au virus. Le ministre sierra-léonais de l'Agriculture James Sesay a estimé que la réponse internationale face à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest n'était «pas adéquate». «Il nous faut plus!», a-t-il lancé.

La Sierra Leone a, d'ailleurs, enregistré 121 décès dus au virus et des dizaines de nouveaux cas samedi, selon les statistiques des services de santé publiées dimanche soir. Ce dramatique bilan en fait l'une des journées les plus meurtrières depuis l'apparition de la maladie voici quatre mois.

3439 personnes victimes d'Ebola

Selon ce décompte arrêté à samedi publié par le Centre des opérations d'urgence, le nombre total de décès dus à la fièvre hémorragique dans ce pays est désormais de 678 contre 557, vendredi. Il y a également eu 81 nouveaux cas de fièvre.

Au 1er octobre, l'épidémie avait fait 3439 victimes sur un total de 7492 cas enregistrés en Afrique de l'Ouest et aux Etats-Unis, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) la semaine dernière.

 

http://www.tdg.ch/monde/europe/Ebola-le-1er-cas-de-contamination-en-Europe-touche-une-Espagnole/story/19000381?utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

Commenter cet article

Archives

Articles récents