Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La présidente de l'Argentine déclare que les Etats-unis complotent pour l'assassiner

Publié par wikistrike.com sur 2 Octobre 2014, 13:51pm

Catégories : #Politique internationale

La présidente de l'Argentine déclare que les Etats-unis complotent pour l'assassiner

Beh évidemment

La présidente de l'Argentine déclare que les Etats-unis complotent pour l'assassiner

 

 

L'opposition argentine a de graves inquiétudes au sujet de l'état mental de la présidente Cristina Fernández de Kirchner, après que celle-ci a affirmé lors d'une allocution télévisée que les Etats-Unis pourraient conspirer pour la faire renverser et peut-être, même, l’assassiner.


Kirchner a déclaré que ses services de sécurité avaient reçu 3 emails de menaces provenant des Etats-Unis.

 

S'il m'arrive quelque chose, ne cherchez pas au Moyen-Orient, mais regardez au Nord », a déclaré Fernandez, qui a également affirmé que « des banquiers et les hommes d'affaires locaux préparaient un complot contre elle « avec une aide étrangère ».

Précédemment, la veuve de l'ancien président Nestor Kirchner avait affirmé avoir reçu des menaces de mort du groupe terroriste de l’Etat islamique (EI) en raison de son amitié avec le Pape Francis.


L'Argentine est dans une position difficile après que la Cour suprême américaine a confirmé en juin une décision antérieure d'un tribunal de New York selon laquelle l’Argentine doit rembourser des milliards de dollars que le pays doit à ses créanciers.

Fin Août 2013, après 11 années de procédures, un juge avait décidé que l'Argentine devait rembourser les 1,3 milliard de dollars qu’elle devait au fonds d’investissement NML Capital Ltd, une filiale d’Elliott Management Corp. , et à Aurelius Capital Management, qui avaient racheté à bas prix la dette du pays au moment où celui-ci avait fait faillite pour la première fois en 2001.


À cette époque, 93% des détenteurs d’obligations souveraines argentines avaient accepté un programme d’échange assorti d’une forte décote des titres. Mais NML Capital faisait partie des investisseurs qui avaient refusé cet accord, ce qui avait motivé la présidente Cristina Fernández à les qualifier de « fonds vautours ».

Désormais, une seconde faillite de l’Argentine semble inévitable.

Je ne suis pas naïve, ce n'est pas une décision isolée d'un juge sénile de New York. En effet, les vautours ressemblent beaucoup aux aigles des empires », a dit Kirchner, faisant ainsi allusion à l'aigle chauve qui est le symbole national des Etats-Unis.

Elisa Carrió, la candidate à la présidentielle pour le parti d'opposition UNEN a déclaré que la présidente Fernández avait « perdu tout contact avec la réalité ». « Comme elle ne parvient pas à gérer la réalité, avec le chômage, l'inflation élevée et la hausse du dollar, elle affirme que ce n’est plus l’EI qui essaye de la tuer, mais les Etats-Unis. Elle invente des conspirations ».

 




http://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-presidente-de-largentine-les-etats-unis-ont-ourdi-un-complot-pour-me-renverser-et-peut-etre-massassiner.htm
 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents