Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Suède est le premier pays de l'UE à reconnaître l'Etat palestinien

Publié par wikistrike.com sur 4 Octobre 2014, 13:57pm

Catégories : #Politique internationale

La Suède est le premier pays de l'UE à reconnaître l'Etat palestinien

Il est temps que le reste de l'UE s'y mette

La Suède est le premier pays de l'UE à reconnaître l'Etat palestinien

 

​La question de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’état semble être l’un des tous premiers dossiers, auquel s’est attaqué le nouveau gouvernement de centre-gauche suédois. Faisant ainsi de la Suède l’un des tous premiers pays européens à franchir cette étape, selon les dires du premier ministre en exercice Stefan Lofven, dans une déclaration ce vendredi.

Cette reconnaissance de la Palestine en tant qu’Etat avait été amorcée devant l’Assemblée des Nations Unies en 2012, mais dans le même temps, l’Union européenne était restée muette sur la question, plusieurs pays européens n’ayant pas reconnu officiellement la Palestine.

"Le conflit entre Israël et la Palestine ne peut être résolu qu’avec une solution à deux états, au terme d’une négociation conforme au droit international", a expliqué le Premier ministre devant le Parlement suédois lors de son discours de politique générale.

La Suède étant elle-même considérée comme avant-gardiste en matière de relations internationales et très souvent reconnue pour son influence diplomatique, elle donne ainsi aux autorités palestiniennes une opportunité important pour débloquer la situation, notamment au sein de l’Union européenne.

Au sein de cette Union, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie avaient certes déjà reconnu la Palestine en tant qu’Etat, mais elles l’avaient fait avant même d’intégrer l’UE, faisant de la Suède le premier pays européen à franchir ce cap. Ce qui ne manquera pas selon différents experts d’agacer Israël et les Etats-Unis qui souhaiteraient avant tout qu’une négociation soit menée avant de reconnaître l’Etat de Palestine. Le gouvernement suédois préfère envisager le problème dans l’autre sens.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents