Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Rebondissements très inquiétants en Ukraine (Rapport de situation au 24 Octobre 2014)

Publié par wikistrike.com sur 26 Octobre 2014, 13:44pm

Catégories : #Politique internationale

Rebondissements très inquiétants en Ukraine (Rapport de situation au 24 Octobre 2014)

Le cessez-le-feu vole en éclat

Rebondissements très inquiétants en Ukraine (Rapport de situation au 24 Octobre 2014)

 

 

Ce billet vise essentiellement à vous informer sur les derniers développements relatifs à la guerre en cours en Ukraine, au 24 octobre 2014.

À la suite de l’utilisation d’un missile balistique tactique contre Donetsk par les Ukies, Zakharchenko a déclaré que le cessez-le-feu était, à toutes fins utiles, terminé.

Strelkov a lancé un avertissement officiel à propos de l’information voulant que les Ukies massaient des troupes en vue d’un assaut. D’après Strelkov, le plan des Ukies consiste à effectuer une poussée très brève et très rapide vers Donestk et la frontière russe, de façon à rendre l’État novorossien non viable et pouvoir ainsi négocier en position de force. Strelkov a certes l’habitude d’exagérer la menace afin de mieux la réduire, mais, cette fois, il y a des signaux clairs que son analyse est partagée par les militaires russes, et ces signaux sont les plus inquiétants qui soient.

Des sources russes, dont l’excellent blog du colonel Cassad, rapportent que le robinet du voentorg [L’aide clandestine russe] est de nouveau ouvert à fond et que d’importantes livraisons sont attendues. Je me réjouis bien sûr de savoir que la résistance novorossienne va acquérir de l’équipement (et de l’aide de spécialistes), ce dont elle a cruellement besoin, sauf que la reprise du voentorg me donne aussi à penser que les services du renseignement russes ont conclu qu’une attaque est très probable, et ce, très bientôt.

Je surveille la situation au Banderastan d’assez près et ce que je peux dire, c’est que le régime en place se fissure de partout. Je ne sais pas si Porochenko, et ses maîtres à penser aux USA, croient vraiment qu’une attaque peut réussir (j’en doute) ou veulent vraiment forcer la main à la Russie pour qu’elle intervienne ouvertement (c’est presque inévitable selon moi), mais un fait demeure : déclencher une guerre majeure pourrait bien être la seule façon de sauver le régime Porochenko, lequel est actuellement en chute libre.

Il est fort possible que l’avertissement sans détour de Strelkov et que, plus encore, la reprise du voentorg,convaincront les Ukies que la Russie est prête à intervenir, et que l’attaque prévue est vouée à l’échec. Ce qui me préoccupe, c’est que le régime Porochenko (et ses patrons de la CIA) pourrait juger que même une défaite face aux militaires russes est préférable à la spirale descendante en cours. Non seulement une guerre peut sauver le régime, mais une intervention russe réaliserait enfin le rêve anglo-sioniste. Poutine fera tout son possible pour éviter ce piège, ce qui veut dire que la Russie devra fournir secrètement une aide et un appui massifs à la Novorussie. Quant aux Novorusses, ils doivent être assez forts pour contenir l’assaut initial. S’ils réussissent, l’offensive prendra fin. Mais Strelkov a raison. Si les Ukies font une trouée dans les lignes des Novorusses, la Russie devra intervenir.

C’est une situation extrêmement dangereuse.

Plusieurs d’entre vous ont noté ce qui n’est rien de moins qu’une déclaration de guerre à la Russie par George Soros, l’un des bonzes du marché de capitaux internationaux anglo-sionistes, qui a déclaré que la Russie défie aujourd’hui l’existence même de l’Europe et que L’Europe soit sauver la nouvelle Ukraine [1]Après Khodorkovsky, voilà Soros qui en remet. Nous savons maintenant qui veut mettre la main sur la Russie, et comment. Il ressort clairement aussi que, par leurs propos belliqueux, ces financiers admettent sans ambages que Poutine défie l’existence même de leurs intérêts. Il faut dire qu’ils ont absolument raison (ce qui prouve une fois de plus que ceux qui disent que Poutine est une marionnette des oligarques ne sont que des idiots utiles manipulés).

Nuland, Soros, Khodorkovsky, Hillary, Friedman… la liste s’étend à l’infini. Toute la cabale néoconservatrice veut la guerre et exerce énormément de pression pour que le reste de la planète partage ses vues.

Sans surprise, les Européens ont autant de colonne vertébrale qu’une méduse cuite au micro-ondes, même s’ils savent et comprennent parfaitement que l’oncle Sam soutient un régime nazi à Kiev, et que les politiques des USA leur nuisent. Sauf qu’ils vont faire tout ce que les USA leur demandent. Il n’y a pas de politique étrangère européenne à proprement dit. Tout ce que les Européens peuvent faire se résume à dire Oui monsieur, vos désirs sont des ordres, monsieur ! La preuve la plus pitoyable de cette submissivité à tout ordre provenant des USA, même le plus stupide de ces ordres, est ce conte de fées à propos d’un sous-marin russe tapi dans les eaux suédoises.

On assiste aujourd’hui à une mauvaise reprise de la paranoïa suédoise de la période de la Guerre froide qui a sévi à la suite de l’incident baptisé par la presse anglophone Whiskey on the Rocks [2], lorsque, à la suite d’une erreur de navigation, un sous-marin soviétique de classe Whiskey s’était échoué sur des rochers, près de Karlskrona. Pendant la Guerre froide, on pouvait pardonner aux Suédois de voir autant de fois des sous-marins soviétiques que les Écossais voyaient le monstre du Loch Ness. Sauf que ramener ce genre de sornettes en 2014 est vraiment embarrassant et démontre que les militaires suédois vont aussi exécuter tous les ordres, même les plus stupides. Cette fois-ci, la BBC affirme [3] que le premier signe de la présence du sous-marin russe était, je ne blague pas, une conversation radio en russe, apparemment détectée le jeudi 16 octobre entre l’archipel de Stockholm et l’enclave russe de Kaliningrad, où la flotte russe de la mer Baltique est basée. Apparemment, il y a des gens assez stupides pour croire ce genre de balivernes.

Sérieusement, même si ces contes de fées suédois sont bien amusants, il ne faut pas oublier que l’intention derrière n’est pas drôle du tout. Cette intention, c’est de semer la crainte et de trouver éventuellement un prétexte à une confrontation.

Au Banderastan, pendant ce temps, les choses se détériorent jour après jour et tout ce qui empêche une attaque en règle des Ukies contre la Novorussie, c’est la crainte d’autres défaites militaires avant les élections. Mais à moins d’un revirement majeur dans la dynamique, les Ukies passeront à l’attaque aussitôt les élections derrière eux. Un coup d’État anti-Porochenko à Kiev pourrait toutefois retarder l’attaque. Un élément qui est ressorti du sommet de Milan, bien qu’on ne l’ait pas rapporté de cette façon, est que les Ukrainiens ont fini par admettre qu’ils n’ont pas d’argent du tout. D’où tous ces pourparlers au sujet des Européens qui allongeraient l’argent pour le gaz russe. La saison froide a aussi commencé et, à partir de maintenant, les choses ne feront que s’empirer.

Carte des opérations militaires en Novorossia 
du 21 au 22 octobre 2014

(pour les commentaires associés à la carte, en français, cliquez ici)

Carte des opérations militaires en Novorossia du 21 au 22 octobre 2014

Carte des opérations militaires en Novorossia 
du 23 octobre 2014

(pour les commentaires associés à la carte, en français, cliquez ici)

Carte des opérations militaires en Novorossia du 23 octobre 2014

Cordialement, 

Le Saker
Traduit par Daniel pour Vineyardsaker.fr

Notes

[1] Ukraine : « L’Europe est indirectement en guerre », publié par Le Monde en ligne le 23 octobre 2014, ouL’Europe soit sauver la nouvelle Ukraine de l’édition papier sortie le même jour. Notons que le nom de l’auteur de l’article, George Soros, n’est même pas mentionné sous le titre de la version en ligne, comme nous l’avons souligné dans l’article Journalistes achetés, journaux achetés : L’exemple de la campagne de dénigrement menée par George Soros contre la Russie (vineyardsaker, français 25-10-2014).

[2] Sous-marin soviétique classe Whiskey S-263, Wikipédia

[3] What was lurking in Sweden’s waters ?, BBC, 24-10-2014

Sources : Ukraine mini-SITREP : very ominous developments (vineyardsaker, anglais, 22-10-2014) et Ukraine mini-SITREP : very ominous developments (follow up) (vineyardsaker, anglais, 24-10-2014)

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents