Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La vie serait possible dans "seulement" 10% des galaxies

Publié par wikistrike.com sur 27 Novembre 2014, 09:44am

Catégories : #Astronomie - Espace

10%, c'est pourtant déjà beaucoup

10%, c'est pourtant déjà beaucoup

Seules 10% des galaxies de l'Univers observables pourraient abriter des formes de vie complexes, selon deux astrophysiciens. En cause : les explosions de rayons gamma, si énergétiques qu'elles interdiraient toute forme de vie dans la plupart des galaxies.

Nous serions peut-être plus seuls que prévu dans l'Univers : seules 10% des galaxies seraient susceptbles d'héberger des formes de vie complexes, selon une étude à paraître dans la revue dans la revue Physical Review Lette, et dont la dernière version a été prépubliée sur le serveur arXiv le 13 novembre 2014.

Selon les auteurs de cette étude, les explosions de rayons gamma qui surviennent régulièrement dans l'Univers, dites aussi "sursauts gamma", empêcheraient la vie d'apparaître dans 90% des galaxies de l'Univers observable, à l'exception peut-être de formes de vie très simples, comme les microbes.

Un sursaut gamma ? C'est une brève émission de rayons gamma (un rayon gamma est un rayonnement électromagnétique qui présente la particularité d'être extrêmement énergétique), dont la durée est comprise entre quelques secondes et quelques minutes. Un évènement qui libère une quantité d'énergie gigantesque, supérieure à celle libérée par le Soleil au cours de toute son existence. De ce fait, les sursauts gamma sont les événements cosmiques observables les plus lumineux. Les explosions de rayons gamma se produisent notamment lorsqu'une étoile massive s'effondre sur elle-même.

D'après les deux auteurs de ces travaux, Tsvi Piran (Université Hébraïque de Jéusalem, Israël) et Raul Jimene (Université de Barcelone, Espagne), les planètes situées près du centre de leur galaxie, là où la densité d'étoiles est la plus forte, auraient une très forte probabilité d'être touchées par des sursauts gamma. C'est donc dans les régions périphériques des galaxies que les planètes auraient le plus de chances d'être épargnées par les sursauts gamma, et donc d'héberger la vie.

Par exemple, concernant la Voie Lactée, les deux chercheurs estiment que la probabilité pour que les planètes situées à moins de 6500 années-lumière du centre de notre galaxie aient été touchées par des explosions de rayons gamma au cours du dernier milliard d'années avoisine les 95%. Pour rappel, notre système solaire est situé à 27 000 années-lumière du centre de notre Voie Lactée. Ce qui ne signifie pas que la Terre a été totalement épargnée par les sursauts gamma au cours de son histoire. En effet, certains scientifiques estiment que l'extinction de l'Ordovicien, une extinction massive qui a eu lieu il y a 440 millions d'années, a peut-être été causée par un bombardement de rayons gamma.

Ces travaux seront publiés dans la revue Physical Review Letters, sous le titre "On the role of GRBs on life extinction in the Universe" .

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents