Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Philae va bien et pourrait vivre plus longtemps que prévu !

Publié par wikistrike.com sur 17 Novembre 2014, 07:40am

Catégories : #Astronomie - Espace

Philae va bien et pourrait vivre plus longtemps que prévu !

Dans la vidéo ci-dessous, un scoop

 

Philae va bien et pourrait vivre plus longtemps que prévu !

 

Attention ! Ne croyez pas tout ce qui est écrit. Autant la couverture médiatique sur Philae le jour de l’atterrissage était aussi précise qu’impressionnante, autant elle est aujourd’hui imprécise et à la limite du sensationnalisme budgétaire dépressif

 

Regardez la vidéo ci-dessous, Philippe Gaudon nous explique tout ce qu’a fait Philae depuis son atterrissage épique ce mercredi 12 novembre. Et il nous gratifie en plus d’une excellente nouvelle qui ressemble à un scoop à partir de 4’10’’.

ttention ! Ne croyez pas tout ce qui est écrit. Autant la couverture médiatique sur Philae le jour de l’atterrissage était aussi précise qu’impressionnante, autant elle est aujourd’hui imprécise et à la limite du sensationnalisme budgétaire dépressif
En savoir plus sur http://www.gizmodo.fr/2014/11/14/philae-va-bien-meme-vivre-longtemps-prevu.html#xWstPxZEYsHQF6Vw.99
 

Philae a rebondi comme une grenouille
Tout d’abord, on sait que Philae ne s’est pas posé une fois, mais 3 fois sur la comète. Il a d’abord touché le sol à 16h33. Comme les harpons n’ont pas fonctionné, Philae a rebondi. Sur une comète, quand on rebondit, on ne fait pas semblant. La gravité est si faible que ce premier rebond a duré 1h50 ! Philae a ainsi parcouru plus d’un kilomètre en l’air avant de retomber sur la comète à 18h26. Pour fêter ça, Philae a rebondi de nouveau pour finalement frapper une falaise et se stabiliser en bas à 18h33.

 

 

Philae a ramené sa science
Bien sûr, avec ce petit imprévu, les scientifiques ont dû travailler, calculer et comprendre où et comment était Philae avant de pouvoir faire des expériences. Ils ont donc lancé toutes les expériences qui ne risquaient pas de faire bouger Philae. Puis ce vendredi, avant que la batterie de Philae ne soit à plat, ils ont pris des risques en utilisant toutes les expériences qui pouvaient faire bouger Philae, au risque de le renverser. Marteau-piqueur, foreuses… Tout a fonctionné ! (sauf un instrument). Philae n’a pas bougé d’un millimètre. Les scientifiques pensent qu’il est en fait bien calé contre la paroi. Une aubaine !

Philae is not dead
Philae n’est pas à l’agonie ! La batterie principale de Philae sera à plat cette nuit. Et les scientifiques vont utiliser ces derniers volts pour tenter de récupérer les informations du forage. [MàJ: les données ont été récupérées.]  Car l’analyse du forage demande pas mal de ressource. Il faut chauffer les poussières de comète récoltées à plus de 600° C ! Puis s’il reste un peu de jus, ils tenteront de déplacer légèrement Philae pour que les panneaux solaires soient mieux exposés. Car ce sont ces panneaux solaires qui doivent alimenter une batterie secondaire. Seulement, Philae ne se retrouve pas dans un endroit suffisamment exposé pour que la batterie se recharge rapidement. [Update 2 : ils sont parvenus à soulever Philae de 4 cm et ils l'ont fait pivoter de 35° afin d'optimiser l'ensoleillement des panneaux solaires.]

Philae est un Phoenix
A cause de la falaise où se trouve Philae, il n’y a que deux panneaux solaires qui sont exposés. Du coup, le calcul du temps d’exposition nécessaire pour que Philae puisse recharger sa batterie secondaire est un peu plus compliqué que prévu. Initialement, il était prévu que Philae se pose dans une zone dégagée et bien ensoleillée. Là, il se trouve sur le versant « hiver » de la comète. Il va donc falloir attendre que la comète tourne ou qu’elle se rapproche suffisamment du Soleil ou qu’elle expose l’autre versant après avoir fait le tour du Soleil pour que Philae puisse remplir sa batterie.

Philae fait travailler les matheux
Au moment où vous lisez cet article, il y a des scientifiques qui calculent le mouvement de la comète, sa position par rapport au Soleil, la position de Philae, les angles d’arrivée du Soleil sur la falaise, les projections d’ombre sur les panneaux solaire… sur les 12 prochains mois. Avec ces calculs qui seront connus dans 15 jours (oui, moi aussi, je les trouve un peu lent, je devrais leur prêter ma Texas Instrument), on saura exactement quand Philae aura assez d’énergie pour se remettre au travail.

Philae n’est pas une saucisse
Initialement, Philae devait vivre jusqu’en mars 2015. A cette date, il devait être assez proche du Soleil et son temps d’exposition devait être très important. Ces périodes d’ensoleillement devaient être tellement longues qu’il aurait eu du mal à évacuer la chaleur emmagasinée. Ses composant auraient grillés les uns après les autres, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus communiquer avec Rosetta.

Et Scoop : Philae pourrait vivre bien plus longtemps que prévu !
Comme Philae ne s’est pas posé dans la zone prévue initialement, il ne va pas griller. Il devrait logiquement rester opérationnel beaucoup plus longtemps que prévu. Plus la comète Tchourioumov-Guérassimenko approchera du Soleil et plus il devrait avoir d’énergie. Et surtout, en passant de l’autre côté du Soleil, Philae pourrait se retrouver en « été » et reprendre ses expériences scientifiques. Le seul risque pour Philae serait que ses panneaux solaires soient recouverts de poussière et que leur efficacité soit réduite. Regardez la vidéo à partir de 4’10’’ pour avoir les explications de Philippe Gaudon.

N’oubliez pas non plus que Philae a réalisé presque toute la science prévue. S’il peut se rallumer dans les mois qui viennent, ses nouvelles analyses permettront d’affiner les résultats. La mission principale est Rosetta qui tourne toujours autour de la comète et qui réalise de la science à distance. Ses analyses devraient garder nos scientifiques occupées pour les années à venir.

Photo : ESA


 http://www.gizmodo.fr/2014/11/14/philae-va-bien-meme-vivre-longtemps-prevu.html#xWstPxZEYsHQF6Vw.99

Commenter cet article

Archives

Articles récents