Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Soumission à Israël: les députés arabes pourraient prêter allégeance à l'Etat juif

Publié par wikistrike.com sur 29 Novembre 2014, 11:53am

Catégories : #Politique internationale

La Knesset

La Knesset

 

Un nouveau projet de loi vise à renforcer le lien des parlementaires avec Israël

 

"The Knesset"

Un nouveau projet de loi présenté par un membre du Likoud au parlement israélien (Knesset) pourrait obliger les nouveaux députés à prêter allégeance à Israël en tant qu'Etat juif avant la prise de leurs fonctions, a rapporté jeudi le site d'information israélienYnet.

 

La présentation de ce texte intervient après le projet de loi controversé sur la nationalité, qui vise à définir Israël comme "Etat juif et démocratique" et à inscrire la notion d’Etat-nation du peuple dans les Lois fondamentales du pays.

Le parlement israélien doit débattre dimanche de ce projet de loi, présenté la députée Miri Regev, qui devrait provoquer la colère des députés de gauche et de leurs homologues arabes.

Selon Ynet, si la loi est adoptée, les députés de la Knesset, et parmi eux les députés arabes, devront s'engager à "servir fidèlement l'Etat d'Israël en tant qu'Etat juif et démocratique et à respecter les lois de l'État."

Actuellement, les députés s'engagent avant leur prise de fonction "à respecter les principes de l'État d'Israël et à remplir fidèlement leur mission à la Knesset".

Miri Regev a déclaré que le projet de loi obligerait les députés à "avoir un lien plus fort à Israël" et renforcerait l'idée qu'"œuvrer pour l'existence et la sécurité de l'Etat est le devoir de tous citoyens".

"Chaque député qui jure allégeance à la Knesset déclarera désormais qu'il reconnaît l'Etat d'Israël comme Etat juif et démocratique", peut-on lire dans le texte du projet de loi.

Miri Regev a dans le passé pris position contre les positions anti-israéliennes de certains députés arabes, notamment Hanin Zoabi, qui a été suspendu de la Knesset en juillet, après avoir affirmé que les membres du Hamas qui ont enlevé et assassiné trois adolescents israéliens au mois de juin "n'étaient pas des terroristes".

Le projet de loi permettrait d'éviter que des députés "ne mènent des actions contre l'Etat, ses institutions et les forces de sécurité", a déclaré Regev dans une référence à peine voilée aux députés arabes.

 

Source

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents