Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des astronomes détectent la présence d'une "mer d'étoiles"

Publié par wikistrike.com sur 11 Décembre 2014, 16:10pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Des "mers d'étoiles" interconnectées seraient situées entre les galaxies, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Science. Ces étoiles, indétectables individuellement avec les instruments actuels, émettraient toutes ensemble une lueur ne pouvant pas être expliquée par la seule présence des galaxies connues à ce jour.

Les espaces situés entre les galaxies ne sont probablement pas les lieux sombres que l'on pourrait a priori imaginer. Bien au contraire même, puisqu'il semble que des "mers d'étoiles" interconnectées s'étendraient entre les galaxies, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Science.

D'où viendraient ces étoiles, indétectables individuellement avec les instruments astronomiques actuels ? Selon les auteurs de l'étude, elles auraient au cours de leur histoire été arrachées à l'attraction gravitationnelle de leurs galaxies d'origine, pour être littéralement "jetées" dans l'espace.

Pour parvenir à cette conclusion, Michel Zemcov (California Institute of Technology de Pasadena, Etats-Unis) et ses collègues ont lancé à plusieurs reprises une fusée suborbitale de la NASA (un vol suborbital est la trajectoire d'un engin spatial se déplaçant à une vitesse inférieure à celle requise pour qu'il se maintienne en orbite). Laquelle fusée a été chargée d'observer la même région du ciel au cours de chacun de ses vols, à plusieurs moments de l'année.

Une fois les vols effectués, les auteurs de l'étude ont mesuré le rayonnement lumineux total, présent dans la portion du ciel étudiée. Puis ils ont soustrait à ce rayonnement celui émis par le système solaire, les étoiles de la Voie Lactée et les galaxies connues.

Résultat ? Les chercheurs se sont aperçus qu'un fond lumineux diffus subsistait, d'intensité variable selon les régions de la portion du ciel étudiée. Un fond lumineux dont les fluctuations était toujours les mêmes, quelle que soit le moment de l'année auquel les prises de vues effectuées par la fusée avaient eu lieu.

Si ce rayonnement diffus ne pouvait pas être expliqué par la présence de galaxies, d'où pouvait-il bien provenir ? Selon Michel Zemcov et ses collègues, il serait émis par des "mers d'étoiles" interconnectées, situées entre les galaxies. Des étoiles nées dans des galaxies, mais qui auraient par la suite été éjectées de ces dernières, pour se retrouver dans les vastes espaces séparant les galaxies...

Ce résultat est publié le 7 novembre 2014 dans la revue Science .

Ces travaux ont été publiés le 7 novembre 2014 dans la revue Science, sous le titre "On the origin of near-infrared extragalactic background light anisotropy" .

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents