Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Israël soutient les terroristes en Syrie: deux raids aériens près de Damas

Publié par wikistrike.com sur 8 Décembre 2014, 06:57am

Catégories : #Politique internationale

Israël soutient les terroristes en Syrie: deux raids aériens près de Damas

Par Samer R. Zoughaib

L’aviation « israélienne » a mené, dimanche, deux raids aériens contre des positions de l’Armée arabe syrienne, dans la province de Damas, sans faire de victimes.

Un porte-parole des forces armées syriennes a annoncé que « deux régions sécurisées, le secteur de Dimas (nord-ouest) et celui de l’aéroport international de Damas », ont été prises pour cible par les appareils ennemis. Le porte-parole  syrien a indiqué que ces agressions sont une preuve vivante du soutien apporté par « Israël » aux mouvements terroristes en Syrie.
 
Cette nouvelle intervention israélienne directe dans le conflit intervient à un moment où l’offensive des groupes terroristes, actifs dans le sud syrien et dans la province de Quneitra, limitrophe du plateau occupé du , commence à s’essouffler. Après avoir enregistré quelques succès, les mouvements extrémistes recommencent à perdre du terrain devant la contre-offensive de l’Armée arabe syrienne, qui a reconquis la majeure partie de la ville stratégique de Cheikh Meskin, tombée aux mains des terroristes, à la mi-novembre. La reprise de cette localité permet de sécuriser les lignes d’approvisionnement des troupes régulières vers leurs positions plus au Sud, notamment dans la ville même de Deraa et la campagne alentour.
 
A Quneitra non plus, la situation des groupes terroristes n’est guère meilleure. L’étroite bande qu’ils occupent le long du Golan, pour servir de tampon à l’armée « israélienne », est indéfendable. Selon des sources bien informées, l’Armée arabe syrienne a introduit dernièrement un nouveau type de missiles de longue portée et de haute précision, qui se sont abattus sur les positions des terroristes, faisant un grand nombre de victimes dans leurs rangs et détruisant leurs fortifications. Ces sources indiquent que l’entrée de cette arme dans la bataille est un message adressé plus à « Israël » qu’aux terroristes qu’il appuie près du Golan.

Les terroristes en mauvaise posture à Quneitra

Dans le même temps, l’aviation militaire syrienne a repris ses raids et ses vols de reconnaissance près du Golan, quelques mois après qu’un  Patriot « israélien » ait abattu un chasseur syrien dans ce secteur.

Dans le même contexte, l’Armée arabe syrienne s’apprête à prendre le camp de Khan al-Cheikh, qui constitue un nœud stratégique servant au ravitaillement des terroristes entre la province de Quneitra et Damas, et vers le Mont Hermon (Jabal al-Cheikh).
 
Ce n’est pas la première fois que l’aviation israélienne intervient directement pour aider les groupes terroristes en difficulté.
 
La raid aérien israélien le plus récent avait eu lieu en mars, et visé des positions militaires dans la région de Quneitra. En mai 2013, des escadrilles ennemis avaient mené des attaques massives contre des positions de la Garde républicaine syrienne et d’autres unités d’élites autour de Damas.
 
Après cette agression, le président Vladimir Poutine avait lancé une mise en garde claire au Premier ministre « israélien », Benyamin Netanyahu, lors d’un entretien téléphonique.

14 millions de $ pour soigner les terroristes

Et ce n’est pas tout. Lors des dernières offensives des terroristes à Quneitra, les canons ennemis leur avait assuré des barrages d’artillerie en prenant directement pour cible les positions de l’Armée arabe syrienne, leur permettent ainsi de progresser sur le terrain.

Il ne faut pas oublier non plus les soins médicaux offert aux blessés des groupes terroristes, notamment ceux du Front qaïdiste al-Nosra », soignés dans les hôpitaux de l’entité . Dans ce cadre, le quotidien « Maariv » rapporte dans son édition de dimanche qu' »Israël » a dépensé plus de 14 millions de dollars pour soigner les terroristes blessés (environ 1200). Les factures sont payées par les ministères de la Défense, des Finances et de la Santé, ajoute le journal.
 
Sur un plan plus stratégique, les raids aériens de dimanche interviennent à un moment où la  a entamé une vaste offensive politico-diplomatique marquée par un accroissement du soutien militaire à l’ et un forcing pour tenter de nouer un dialogue entre le gouvernement de Damas et des opposants non manipulés par les, la Turquie et les pays du Golfe.
 
Commenter cet article

Archives

Articles récents