Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les essais du vaccin Ebola suspendus à Genève pour cause d’effets secondaires

Publié par wikistrike.com sur 13 Décembre 2014, 14:31pm

Catégories : #Santé - psychologie

Tout le monde cherche un vaccin qui existe pourtant depuis 20 ans pour se faire du blé...

Tout le monde cherche un vaccin qui existe pourtant depuis 20 ans pour se faire du blé...

A lire aussi de Zerohedge l’argent colloïdal suffirait à guérir de la maladie

***

Un médecin suisse a eu la gentillesse de nous faire parvenir les infos suivantes…

Ebola: Vaccin testé à Genève
Des douleurs articulaires apparues chez quatre volontaires ont provoquél’arrêt des tests de vaccins contre Ebola aux HUG. Les vaccinations devraient reprendre le 5 janvier.

Les vaccinations contre le virus Ebola en test aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sont suspendues. Des douleurs articulaires apparues chez quatre volontaires ont incité l’équipe médicale à interrompre les injections par mesure de précaution. Les vaccinations devraient reprendre le 5 janvier.

Les légères douleurs de type rhumatismal dans les mains et les pieds sont survenues entre dix et quinze jours après l’injection, indiquent jeudi les HUG dans un communiqué. Elles ont duré quelques jours.

Les HUG testent le vaccin canadien VSV-ZEBOV depuis le 10 novembre. Jusqu’à présent 59 volontaires ont été impliqués dans cet essai clinique. Ils vont tous bien et sont très régulièrement suivis par l’équipe menant l’étude, précisent les HUG.

L’étude est suspendue afin d’évaluer chez un plus grand nombre de patients la fréquence de ces douleurs », a annoncé la doctoresse Marie-Paule Kieny, directrice générale adjointe à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) lors d’une conférence de presse téléphonique à Genève. « C’est inattendu, mais pas vraiment nouveau, dans le cas d’infections virales », a-t-elle ajouté.

Source: ATS

De nouveau, ces infos sont très incohérentes :
1) Si ce n’est pas vraiment nouveau et que ces douleurs sont modérées, pourquoi suspend-t-on ces essais, surtout de la part de gens si peu habitués à écouter le principe de précaution quand il est question d’effets secondaires fréquents et graves des autres vaccins comme autisme, mort subite du nourrisson, scléroses en plaques etc…

2) Si ces effets sont présents, on voit assez mal le sens de continuer/reprendre la vaccination le 5 janvier (même si c’était uniquement chez 4 personnes sur 59, ça fait déjà beaucoup trop et cela ne pourra que se reporter chez 1 personne vaccinée sur 15 et même plus, ce qui se compterait en centaines de milliers si toute la population mondiale devait être vaccinée !) Peut-être qu’avec la lucidité croissante du public sur les risques vaccinaux, il est de « bon ton » de faire croire qu’on est cette fois plus précautionneux, qu’on surveille mieux etc. ? Gare aux illusions car on ne changera pas l’idéologie des scientistes aux manettes de leur joujou vaccinal favori auquel ils tiennent plus que tout…

3) Le langage des vaccinalistes ne veut plus rien dire, c’est une « novlangue » où on dit tout et son contraire: on peut ainsi lire dans la presse que ce vaccin testé est « plutôt bien toléré » mais alors pourquoi arrêter l’essai, que de contradictions….Tout est surtout axé sur l’immunogénicité (entendez par là: le St Graal de la production d’anticorps à tout prix que les scientistes pensent être le signe suprême du salut absolu). Pour ce faire, tous les mélanges les plus douteux sont effectués et tant pis pour le franchissement de la barrière d’espèces – le fait est qu’on recourt à un virus bovin à Genève et à un virus de chimpanzé à Lausanne!- et le fait qu’il est notoirement connu que ce franchissement peut être associé à des cancers (cela s’est déjà vu avec le virus simien SV40 dans les vaccins polio, responsables de plusieurs dizaines de milliers de cas de cancers tout de même!)

De malheureux cobayes risquent en tout cas de découvrir qu’il valait beaucoup mieux s’abstenir d’offrir leur corps à ce poison et de ne pas craindre Ebola parce que certains risquent de le sentir très douloureusement à leurs mains et leurs pieds pendant des mois, des années voire leur vie entière…

Source: initiativecitoyenne.be

Commenter cet article

Archives

Articles récents