Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Y a t-il un false flag nucléaire contre la Russie en préparation ?

Publié par wikistrike.com sur 17 Décembre 2014, 17:05pm

Catégories : #Politique internationale

Y a t-il un false flag nucléaire contre la Russie en préparation ?

Le directeur de l’institut des problèmes liés à la globalisation et conseiller d’état Mikhail Delyagin a révélé dans une interview à la radio Pravda que l’Ukraine préparait une provocation à grande échelle à l’encontre de la Russie.

Chelyshev :

- Bonjour Mikhail Gennadievich, allons nous discuter du discours du président Poutine ?

Delyagin :

- Le discours du président Poutine à l’Assemblée fédérale est extrêmement important. Et bien sûr, il serait nécessaire d’en discuter de manière prioritaire. De plus, il nous a donné de nouvelles perspectives. Après la gestion du rattachement de la Crimée j’ai un grand respect pour le président.

J’ai eu différentes appréciations sur sa politique, mais après la Crimée je n’ai plus de doutes. Mais malheureusement, comme le secrétaire à la défense américain l’a dit : « il y a des choses plus importantes dans le monde. » J’espère que vous avez écouté ce discours, vous pouvez toujours le lire et écouter les commentaires des experts. Je veux plutôt vous parler d’informations exceptionnelles, malheureusement. Elles sont d’un caractère extrêmement préoccupant et nous menacent tous directement.

Chelyshev:

- Quel genre d’informations ?

Delyagin:

- Elles concernent la géopolitique. Pourquoi la crise ukrainienne est survenue, quelle en est la raison fondamentale ? Pourquoi les américains se sont-ils autant impliqués ? Les européens ont suivi à cause des actifs, comme les allemands en 1941, afin d’acquérir davantage de territoires, d’usines, d’installations énergétiques, des ports et des mines. Les américains se sont engagés dans cette confrontation car dans le monde d’aujourd’hui il y a trois acteurs majeurs : les USA, la Chine, et l’Union Européenne. Mais l’UE est un acteur indépendant et un égal des USA et de la Chine seulement dans le cas où elle coopère avec la Russie. Il ne s’agit pas d’une intégration, bien sûr, mais seulement d’un partenariat économique et stratégique. La destruction de la coopération entre l’UE et la Russie a permis d’éliminer un acteur indépendant de la compétition pour le leadership mondial. Les américains ne se sont pas lancés dans cette aventure pour conquérir la Russie. Malgré tout mon patriotisme, 2% du pib mondial, cela ne fait pas de la Russie un acteur majeur de l’économie mondiale.

Les grandes puissances sont constituées de trois acteurs dans la compétition globale, si vous éliminez l’Union Européenne, il n’en reste que deux. L’Union Européenne n’existera plus en tant qu’acteur mondial. Il s’agissait de l’objectif stratégique des états-unis, et nous également, comme les européens l’ont réalisé.

Nous l’avons également compris mais nous étions focalisés sur des problèmes locaux : comment apaiser Yanoukovitch. Comment aurions nous pu lui expliquer qu’il aurait dû accepter notre argent pour le donner aux européens ?

Les américains ont obtenu un succès éclatant. Nous sommes maintenant dans une nouvelle guerre froide. L’Ukraine est plongée dans la guerre civile. Les pourparlers sur le cessez-le-feu n’effacent pas les exactions, et des civils pacifiques sont tués tous les jours. Et le problème n’est toujours pas résolu. En dépit du fait que la fédération de Russie n’ait pas envahi l’Ukraine, n’est pas impliquée dans la guerre, en dépit de l’agressivité de l’Union Européenne, cette dernière ne souhaite pas se quereller avec la Russie. Son état d’esprit est le suivant : les russes ont peut-être raison ou tort, mais ils sont une nation importante et nous avons besoin de ce débouché. S’ils ont tort, nous ferons confiance à nos leaders politiques, continuons à commercer avec eux en prenant de la distance. Mais pourquoi détruire nos relations commerciales ? L’Europe souffre de nombreux maux, elle souffre également de notre pauvreté. Si seulement 40 de nos touristes arrêtent de voyager en Europe ce sera une saignée très sévère à l’industrie du tourisme européenne. Ils penseront qu’il s’agit d’une conséquence de leurs sanctions économiques et non le résultat de notre stupidité. Il y a une très forte disposition à restaurer les relations économiques avec la Russie, peu importe que cette dernière ait tort ou raison.

C’est ce qui s’est passé à Milan récemment. Notre délégation d’hommes d’affaires, après des négociations difficiles et pas très fructueuses, cherchait un restaurant authentique, où les italiens mangent tous les jours. Ils l’ont trouvé et ont pénétré à l’intérieur. Il y a eu un moment de silence car tous les nouveaux arrivants étaient en costume. Qui étaient-ils ? Il s’agissait d’un restaurant de quartier. Le personnel de la délégation avait décidé de se détendre, demandant si par hasard il y avait de la vodka russe. On leur a demandé : vous êtes probablement russes ? Oui, nous sommes russes. Chuchotements. La vodka est apparue. Après cinq minutes de chuchotements, les clients italiens se sont levés et ont applaudi. Puis ils ont crié : « Poutine ! Russie ! » Cela a duré environ cinq minutes.Puis chacun est retourné à ses affaires, pour ne pas déranger les hommes d’affaire russes. Cela aurait été inimaginable une année ou deux auparavant. Les gens ont le sentiment en Europe que leurs dirigeants les ont vendu aux américains. Cela n’était jamais arrivé auparavant. Enfin presque. Peut-être dans les années 50.

La démocratie, même pervertie, est encore préservée, et cette pression populaire se fait ressentir sur le pouvoir. Et le projet américain de séparer la Russie de l’Europe, n’est pas encore réalisé. L’Europe ne veut pas du gaz de schiste américain, plus cher et instable. Elle préfère les gazoducs russes. L’Europe ne veut pas abandonner le marché russe pour y écouler ses voitures et son vin. Elle ne souhaite pas détruire ses relations commerciales. Le coup monté du Boeing malaisien a échoué, rien n’en est sorti de compromettant pour la Russie. Maintenant les anglais affirment pouvoir démontrer que les impacts sur les fragments du Boeing correspondent à des impacts de missile Buk. Mais personne ne croit plus ces affirmations. Car tout le monde se souvient comment l’hystérie anti-russe s’est calmée lorsque le gouvernement de Russie a commencé à poser des questions sur cette affaire. Cela s’est arrêté immédiatement. Et c’était une réponse sur les véritables responsables de la destruction du Boeing.

La suite va venir. Il y aura une autre provocation. Et quelle pourra t-elle être ? Nous avons certaines informations à ce sujet. La première information vient de Kharkov. Et je n’étais pas très incliné à la prendre au sérieux parce que l’Ukraine est engagée dans un phénomène de psychose de masse et est saturée de rumeurs. Mais une confirmation est venue directement. J’espère vraiment qu’il s’agit d’un fake, de propagande. Mais vous savez, mieux vaut prévenir que guérir. L’information serait que l’armée ukrainienne va lancer une offensive. Ils n’en ont cependant pas les capacités et le niveau de démoralisation est monstrueux. Cependant, ils prétendent attaquer. Les soldats opérationnels préparent un pilonnage d’artillerie massif.

Tous les médias occidentaux, sans mentionner les médias ukrainiens, parlent à l’unisson de la libération de 300 m2 de l’aéroport de Donetsk, par exemple. Après cela, une arme nucléaire tactique explosera dans la zone de l’offensive de l’armée ukrainienne. Tout le monde condamnerait donc l’usage d’une arme nucléaire par les horribles russes. Les discussions sur la réorientation de notre doctrine militaire tournent autour de ce point. L’intelligentsia libérale pousse déjà des hurlements à ce sujet. Une telle accusation sera extrêmement difficile à démentir. Même si notre armée n’est pas capable d’un tel acte, même théoriquement. Pourtant cela semblerait tout à fait plausible pour les américains car tous les cas d’usage d’armes nucléaires dans l’histoire sont de leur fait. Utiliser une arme nucléaire pour la troisième fois ne leur poserait pas de problème.

Il y a des rapports sur le formidable port estonien de Padiski, un ancien état balte, qui est maintenant un grand entrepôt de déchets radioactifs pour toute l’Estonie et même probablement pour d’autres états. Du vieux matériel médical de radiographie et d’autres choses du même genre. Et là, l’OTAN a fait accoster un cargo radioactif, mais il ne s’agit pas de matériel usagé destiné à la poubelle. Les déchets radioactifs sont juste utilisés comme couverture. Il y a également quelques autres histoires étranges. Par exemple, des experts de compagnies militaires privées sont arrivés au début du conflit. Un de ces experts (son nom est connu) a été placé en isolement à cause des radiations. Apparemment il en serait mort. L’histoire à propos du père des armes chimiques est un peu différente mais l’homme qui créa les armes chimiques sous Saddam Hussein vint aux négociations avec des représentants de l’Union Européenne à Kiev et il fut assassiné. Comment les démocraties y prêteraient-elles attention ? Mais ce genre d’incident est très troublant.

Le schéma est le suivant : comme nous avons été incapables de convaincre quiconque que le Boeing malaisien a été détruit par les animaux russes nous allons expliquer aux gens que les barbares russes ont utilisé une arme nucléaire contre l’armée ukrainienne sans défense.

Chelyshev:

- Avez-vous des informations sur la manière dont cette arme nucléaire allait être mise en action dans la zone de l’armée ukrainienne ?

Delyagin:

- Non. Je ne suis pas l’autorité compétente. En principe, cela pourrait être un missile de croisière qui pourrait être lancé d’assez loin et voler à basse altitude, selon les spécialistes. Cela pourrait être la commande.

Chelyshev:

– Est-ce que le script est connu ?

Delyagin:

– C’est très simple. Ils ont tous commencé à affirmer, comme nous l’avons vu dans l’affaire du Boeing de la malaysian airlines, que Poutine est personnellement responsable. Actuellement dans la fédération de Russie, aucun général ni aucun sombre idiot ne peut déployer une arme nucléaire tactique sans ordre direct du commandant suprême. Toute l’intelligentsia libérale s’est donc mise à s’excuser auprès de l’occident pour son régime criminel et méprisable. Cela a commencé avec l’affaire du Boeing malaisien. Ensuite le régime a été déclaré criminel, les relations ont été coupées incluant les transactions bancaires. Et parmi les hommes politiques européens il n’y a personne pour dire, même pas parmi les français ou les allemands : écoutez, il s’est certainement passé quelque chose de très grave, mais nous continuerons à acheter leur gaz parce que c’est avantageux. Parce qu’on va leur montrer des enfants ukrainiens brûlés par les radiations. Et ce ne sera pas comme pour Hiroshima ou Nagasaki, car les américains étaient les vainqueurs. Nous serons les perdants. C’est la différence. Les médias de masse sont étroitement contrôlés par les américains. Je pense que Russia Today sera interdite de diffusion dans tous les pays occidentaux et au Japon, et dans tous les pays qui veulent maintenir des relations commerciales avec les états-unis et le Japon. C’est très possible, bien que cela semble théoriquement impossible, étant donné le cynisme infini de « notre » Amérique.

Etant donné cela, Obama, s’il n’est pas un coq boiteux, est de toute manière un canard boiteux dans la classification américaine. Le parlement lui est hostile. Son pouvoir est très limité. Il a besoin de faire quelque chose pour survivre et ne pas être dévoré morceau par morceau. Il doit changer radicalement la situation. Poroshenko est dans une situation similaire. Il a essayé de changer radicalement la situation le 1er novembre. Il a voulu lancer une grande attaque frontale. La milice, autant que je peux en dire, connaissait ce plan à l’avance. Donc une préparation d’artillerie a été menée, et dans certains cas il ne restait plus personne pour attaquer. Un mini Koursk s’est produit. Il est impopulaire de parler de cela ici comme en Ukraine ou à l’ouest. La même chose est arrivée aux forces spéciales géorgiennes pendant la guerre de 2008. Personne n’aime le rappeler. Mais cette provocation peut avoir de terribles conséquences, pas seulement pour l’histoire de la Russie, pas seulement pour l’Europe, mais pour l’humanité entière. J’insiste: j’étais très fier de cette opération. Je maintiens qu’ils ont essayé d’allumer une troisième guerre mondiale en Ukraine mais que cela n’a pas fonctionné parce que le tas de bois était humide. Des gens qui se battent là bas et sont morts ont été offensés. Mais dans la perspective d’une troisième guerre mondiale il est vrai que le tas de bois était humide. Il ne s’agit pas de l’état islamique.

Mais soudain il y a une nouvelle perspective d’allumer une telle guerre. Car il s’agit d’un crime absolu, et qu’il n’y aura aucune preuve. Il ne s’agit pas d’un Boeing malaisien avec trois tonnes de fret et tout le monde tournant autour de l’épave en prenant des photos. Il n’y aura rien à photographier. Et prouver que nous ne sommes pas responsables sera impossible.

Des représentants occidentaux se faisant passer pour des journalistes russes font le siège de Donetsk en cherchant des preuves de l’implication militaire de la Russie. Nous les connaissons. De super professionnels et en même temps des gens absolument débiles. Ils n’ont aucune prudence et ne savent pas quoi chercher. Ils sont restés là-bas pendant les mois où les hostilités étaient les plus intenses et n’ont rien trouvé. Mais ce n’est pas une preuve pour eux ni pour personne. Ils ont dit : nous n’avons rien vu mais nous savons que des militaires russes étaient sur le terrain. Personne ne se soucie de la réalité. Ils inventèrent le mythe que la Russie est responsable de la guerre civile en Ukraine et ils travaillent sur la base de ce mythe. Ils imposent des sanctions le lendemain d’un accord de paix obtenu par la Russie. Ils violent cet accord, bombardent les villes, menaçant de provoquer un génocide au début de l’hiver. Et c’est la faute de la Russie, c’est normal.

Mais quand ce mythe prend appui sur l’explosion d’une arme nucléaire tactique il sera impossible de nous défendre. Etant donné les proportions qu’a prise la propagande libérale en Russie. Etant donné la bêtise de la propagande libérale en Russie. Etant donné l’influence des institutions libérales sur les autorités d’état. Etant donné le peu de poids des gens qui aiment la Russie comparés aux libéraux. Ce sera une situation catastrophique. Et malheureusement cela risque d’arriver très prochainement, à la mi-décembre. Car pour un plus grand impact émotionnel cela doit se produire un jour férié. Je peux peut-être me tromper sur certains détails, car il s’agit de données indirectes. Je n’étais pas dans le secret des préparatifs, je n’ai pas d’agents à ma solde pour vous apporter des preuves. De plus, je fais souvent des erreurs concernant les dates. Je pensais qu’une opération serait montée par les nazis ukrainiens pour l’ouverture des jeux olympiques et c’est arrivé le dernier jour. J’ai commis une erreur, cela arrive…

Source : FortRuss.blogspot.fr

Traduction Ender pour les moutons enragés

Commenter cet article

Archives

Articles récents