Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

À Davos, les super-riches se préparent à l’effondrement et achètent des refuges loin des foules… !

Publié par wikistrike.com sur 29 Janvier 2015, 12:45pm

Catégories : #Economie

À Davos, les super-riches se préparent à l’effondrement et achètent des refuges loin des foules… !

Voici quelques informations que j’avais stockées depuis quelques temps, et avant de vous en parler et de les partager avec vous j’attendais de voir si, de cette masse d’informations, il serait possible de tirer un tableau d’ensemble cohérent. C’est évidemment le cas.

Je vous passerai volontairement, n’ayant pas pu en avoir la certitude et la preuve par moi-même, les rumeurs très insistantes faisant état ces derniers mois d’un nombre très important de démissions de collaborateurs d’assez haut niveau dans différentes institutions américaines. Je vous passerai également le fait qu’il semblerait que ceux qui démissionnent partent se mettre au vert le plus loin possible des grandes villes et, pour certains, dans ce que l’on appelle des « enclaves survivalistes »… Bref, de cela nous ne parlerons pas vraiment même si je vous le mentionne parce que nous n’en avons pas la preuve absolue. En revanche, cela vaut la peine d’être simplement dit parce que ces rumeurs sont parfaitement compatibles avec des informations qui, elles, sont prouvées sans ambiguïté possible.

Mais avant d’aller plus loin voici une photo de rayonnage de magasin vide prise à New-York ces jours-ci à l’annonce de la tempête de neige. Quelques heures auront été suffisantes pour vider l’ensemble des magasins de cette ville tentaculaire.

View image on Twitter

Des kits de survie pour le département du Trésor US !

Cette information date du mois de décembre 2014 et l’on avait appris par quelques petits malins qui adorent perdre leur temps à éplucher les formulaires d’appels d’offres gouvernementaux (faut s’ennuyer dans la vie pour aller se connecter à ce genre de bases de données ou avoir un esprit tordu de contrarien) que le Département du Trésor (l’équivalent du ministère de l’Économie chez nous mais en encore plus puissant) cherche à commander des kits de survie pour tous ses employés qui supervisent le système bancaire fédéral !

Ces kits de survie sont destinés à chaque employé du Bureau de contrôle de la monnaie (Office of the Comptroller of the Currency : OCC, l’agence compte environ 3 814 employés, dont chacun recevra une trousse de survie.

Je vous passe les détails de la liste exhaustive mais disons que le kit de survie comprend tout, des pastilles de purification d’eau aux couvertures solaires sans oublier des barres alimentaires ou encore des masques pour la protection des virus aéroportés…

Beaucoup parmi vous auront sans doute la réaction de ma femme qui m’a dit mais « heu arrêteuuuu c’est vraiment n’importe quoi… c’est forcément bidon »… Oui chérie tu as raison, c’est bidon, je reprends ma pilule et je me recouche, tu allumes TF1 ? Sinon pour ceux qui ne veulent pas rallumer la télé, vous pourrez aller sur le premier lien en bas de page télécharger l’appel d’offre dont je viens de vous parler.

Mais ce n’est pas tout. Il y a deux jours, le Mirror, un canard boiteux certes mais ayant pignon sur rue et site sur Internet titrait :

« Paniqués les super-riches s’achètent des refuges avec pistes pour jets privés en cas de révolte des pauvres »

J’ai beaucoup ri et cela me rappelle le film Milou en Mai, lorsque les riches français fuyaient Paris à quelques jours de l’arrivée de François Mitterrand à la présidence de la république. Sauf que là, nous ne sommes plus en 1981 et l’on ne parle pas des riches franchouillards et pétochards mais de la classe mondiale des hyper-riches qui commence à se sentir menacée (ce qui ne semble pas une raison suffisante pour nous filer quelques miettes, histoire que nous, le peuple des sans-dents d’en bas, l’on se tienne tranquille encore quelques temps).

Bref, vous apprendrez dans cet article que des gestionnaires de hedge funds achètent des ranchs et des terres dans des endroits comme la Nouvelle-Zélande pour s’y réfugier en cas de troubles civils importants.

Vous apprendrez que, dans les allées feutrées du Forum économique international de Davos, on s’échange les bons plans pour savoir où acheter pour survivre dans les meilleures conditions de confort et de sécurité.

Il faut dire que les super-riches savent parfaitement qu’ils s’enrichissent en nous appauvrissant et en se foutant ostensiblement de notre gueule, ce qui est également le cas de notre classe politique en particulier européenne dont le seul objectif est de se gaver en servant les intérêts des grandes multinationales et pas des peuples qui les ont élus…

On pourrait se dire qu’ils pourraient « acheter » la paix sociale en nous donnant un peu plus de sous ou de travail, mais que nenni, ils préfèrent s’acheter des refuges à prix d’or dans des pays très stables comme la Nouvelle-Zélande.
Ainsi Robert Johnson, président de l’Institut de la nouvelle pensée économique, a dit publiquement au Forum économique mondial à Davos que de nombreux gestionnaires de fonds de couverture « planifient déjà leur évasion ».

Pourquoi ? Parce que la situation économique pourrait bientôt devenir intolérable même dans les pays dits riches alors que les inégalités augmentent d’une façon considérable… Tiens donc !

Préparez-vous !

Un homme averti en vaut deux et il est fort peu probable que vous ayez les moyens de vous offrir un ranch en Nouvelle-Zélande avec une piste d’atterrissage et un jet privé. Si c’est le cas et que vous lisez Le Contrarien, écrivez-moi que l’on puisse faire connaissance et devenir copain, j’aurais une femme et quelques enfants à mettre en soute dans votre jet !! Donc si vous ne pouvez pas vous offrir cela (comme moi), vous allez devoir faire autrement en partant du principe que si c’est le bazar, eh bien vous risquez d’être en plein dedans…

Un chaos économique est assez dévastateur. Ce n’est pas la fin du monde. Mais le monde est très perturbé. Ce n’est pas la fin de tous les échanges, mais les échanges sont raréfiés et les pénuries nombreuses.

Faites des réserves, pas la guerre !

Allez, je vous laisse avec cet article du 26 janvier 2015 de l’un des plus grands journaux :

« Un projet dirigé par l’ex-chef de l’Aide humanitaire préconise aux ménages suisses de faire des réserves alimentaires en cas de panne de courant et de pandémie. Il est recommandé aux 3,5 millions de ménages suisses de faire des réserves d’aliments de base.

Provisions recommandées

2 kilos de sucre par personne, 2 kilos de riz ou de pâtes, 2 litres d’huile ou 2 kilos de graisses, 9 litres d’eau par personne et des légumes en conserve, du sel, du poivre, des fruits secs, des biscottes, du chocolat, 1 radio portable, une lampe de poche avec réserve de piles, des allumettes. »

Le meilleur dans cet article je trouve c’est sa conclusion… surtout ne pas faire peur aux gens (vous êtes tellement cons et débiles).

« Les recommandations de Toni Frisch pourraient-elles devenir obligatoires ? Depuis la loi sur l’approvisionnement économique du pays votée en 1982, elles ne le sont pas. L’écologiste genevois Ueli Leuenberger de conclure : «Ces réserves ne sont pas une aberration, discutons-les, mais sans faire peur aux gens.» Pas d’urgence donc et, en attendant la panne de courant, les pizzas resteront au frais au congélo »…

Ouf je suis rassuré…si les pizzas restent au frais tout va bien, mais bon, je vais quand même aller acheter quelques boîtes de raviolis en plus. Alors pour ceux qui n’ont pas compris le message (qui peut difficilement être plus clair), je ne peux rien pour vous et cela porte le nom de sélection naturelle, pour les autres… À bon entendeur, salut !!

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)

http://freebeacon.com/wp-content/uploads/2014/12/Survival_Kits_RFP.pdf

http://www.mirror.co.uk/news/world-news/panicked-super-rich-buying-boltholes-5044084

http://www.lematin.ch/suisse/reserves-guerre/story/31113894

 

Lu ici

Commenter cet article

Archives

Articles récents