Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Arabie saoudite (présente à Paris) : 1.000 coups de fouet pour Raif Badawi, blogueur « trop critique »

Publié par wikistrike.com sur 13 Janvier 2015, 14:12pm

Catégories : #Politique internationale, #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Arabie saoudite (présente à Paris) : 1.000 coups de fouet pour Raif Badawi, blogueur « trop critique »

Raif Badawi, blogueur saoudien, a commencé à purger sa peine de 10 ans de prison et 1.000 coups de fouet répartis sur 20 semaines.

Le blogueur saoudien Raif Badawi a reçu, vendredi, devant la mosquée al-Jafali à Jeddah (Arabie saoudite), les 50 premiers coups de fouet en public sur les 1.000 voulus par sa condamnation.

Ainsi, durant vingt semaines, cet homme de 30 ans recevra 50 coups de fouet. En décembre dernier, le tribunal pénal de Jeddah a confirmé la condamnation à dix ans de prison, 1.000 coups de fouet et à un amende exorbitante d’un million de rials saoudiens (environ 2,5 millions de dirhams). Il est également interdit de voyager pendant 10 ans à sa sortie de prison.

Raif Badawi est accusé d’avoir été trop critique vis-à-vis des autorités politiques, d’avoir plaidé pour la Saint-Valentin, d’appeler à des mesures libérales dans le pays et « insultes envers l’Islam ».

Ces 50 coups de fouets infligés vendredi à ce blogueur interviennent alors que l’Arabie saoudite a défilé dimanche à Paris, en la personne du numéro 2 de son ministère des Affaires étrangères. Le message de cette marche était de s’opposer au terrorisme et défendre la liberté d’expression.

Amnesty International et Reporters sans frontières ont dénoncé cette « condamnation inhumaine, contraire au droit international ». Raif Badawi est le lauréat du prix Reporters sans frontières 2014. Son site internet Liberal Saudi Network a été fermé.

Les punitions corporelles ne sont pas nouvelles en Arabie saoudite, mais fouetter en public un militant pacifique qui a seulement exprimé ses idées envoie un message hideux d’intolérance.

Sarah Leah Whitson, directrice de Human Rights Watch au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

Différentes ONG’s ainsi que les Etats-Unis ont appelé le Roi Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud à accorder une grâce à Raif Badawi.

M.C.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents