Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ebola: le virus a tué un tiers de la population mondiale de gorilles et chimpanzés

Publié par wikistrike.com sur 23 Janvier 2015, 18:06pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Ebola: le virus a tué un tiers de la population mondiale de gorilles et chimpanzés

Les écologistes sonnent l'alarme, le virus Ebola est actuellement la plus grande menace pour la survie des grands singes. Selon eux, les premières estimations sont catastrophiques, en effet, ce sont un tiers des gorilles et des chimpanzés dans le monde qui en sont morts depuis les années 1990.

 

L'épidémie actuelle et sans précédent d'Ebola en Afrique de l'Ouest a tué quelque 8 641 personnes, selon les données de l'Organisation mondiale de la santé, tandis que le premier lot du vaccin expérimental, le GlaxoSmithKline est arrivé aujourd'hui au Libéria.

 

Les écologistes suggèrent que la vaccination pourrait également s'avérer utile pour nos plus proches cousins.

 

Meera Inglis, docteure à l'Université de Sheffield, a déclaré: "En ce moment, Ebola est la plus grande menace pour la survie des gorilles et des chimpanzés."

 

Selon elle, la vaccination pourrait bien être une stratégie à court terme pour lutter contre le virus chez les singes, une stratégie à long terme pourrait se concentrer sur la restauration de l'habitat forestier , car des zones forestières plus grandes permettrait un plus grand isolement des animaux et donc moins de risque d'infection. ".

 

On estime qu'un tiers des gorilles et des chimpanzés du monde ont été tués par le virus Ebola depuis les années 1990 (PA).

Un rapport rédigé par Ria Ghai pour L'Institut Jane Goodall du Canada pense également qu'environ un tiers des gorilles et des chimpanzés ont été tués par cette maladie.

 

Mme Ghai écrit: "Les épidémies d'Ebola sont rares, mais de nombreuses populations d'animaux sauvages sont non contrôlées. Par conséquent, l'infection d'un seul membre d'une espèce animale peut conduire à la propagation au niveau de la population, surtout si les carcasses ne sont pas traitées ou ramassées par d'autres animaux".

 

Selon le WWF, en 1994, l'épidémie d'Ebola dite Mikébé, dans le nord du Gabon, a "anéanti toute la population de ce qui était pourtant la deuxième plus grande population protégée de gorilles et de chimpanzés dans le monde."

 

En 2006, une étude publiée dans la revue Science suggère que 5 000 gorilles ont été tués au Gabon et au Congo par la souche Zaïre du virus Ebola qui a sévi en 2002 et 2003.

 

WWF affirme que le gorille des plaines occidentales sont "en danger critique", avec une population estimée à 100 000 individus.

 

Avec la chasse et le commerce ainsi que la perte de leur habitat ou leur dégradation, le virus Ebola est un autre et important danger. Le WWF est favorable à un vaccin.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

En anglais

Commenter cet article

Archives

Articles récents