Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les très chers frais de l’ancien chef d’Etat Nicolas Sarkozy

Publié par wikistrike.com sur 18 Janvier 2015, 11:23am

Catégories : #Politique intérieure

Les très chers frais de l’ancien chef d’Etat Nicolas Sarkozy

Les anciens présidents aux frais de la République. Depuis 1985, les anciens présidents bénéficient d’avantages, évalués entre 1,5 et 2 millions d’euros par an, pour services rendus au pays.

Au prix de longs efforts, l’ancien élu écologiste Raymond Avrillier s’est procuré la liste des frais de Nicolas Sarkozy entre mai 2012 et décembre 2014. Mediapart a publié samedi cette liste détaillée (article payant).

Ameublement d'un bureau évalué à près de 57.000 euros

Comme ancien chef d’Etat, Nicolas Sarkozy bénéficie d’une indemnité de 6.000 euros, de gardes du corps, de bureaux, d’une voiture et de la gratuité de ses déplacements avec la SNCF et Air France. Situé rue de Miromesnil (dans le très chic 8e arrondissement), le bureau de Nicolas Sarkozy est loué 16.431 euros par mois, soit 196.092 euros par an. Le déménagement a coûté 8.513 euros, et l’ameublement 56.724 euros, selon cette liste. Sur l’année 2014, les frais d’entretien et des dépenses diverses sont évalués à 215.392 euros.

La voiture utilisée par Nicolas Sarkozy une Citroën C6V6 HDI Exclusive, a été achetée 44.141 euros. A cela s’ajoute les frais d’essence et d’entretien, évalués à peu moins de 10.000 euros par an.

Une dizaine de collaborateurs

Les dépenses les plus importantes sont liées aux traitements des collaborateurs de Nicolas Sarkozy. Selon cette liste, les salaires des dix collaborateurs sont évalués à 660.000 euros nets par an, doit 1,76 million d’euros nets entre 2012 et fin 2014. Travaillent à plein temps pour l’ancien président cinq fonctionnaires (deux chauffeurs payés 4.000 et 5.339 euros mensuels, deux officiers de sécurité, un intendant) et cinq conseilleurs contractuels rémunérés de 5. 247 à 7.020 euros par mois. Figurent parmi ces conseillers Consuelo Remmert, la demi-sœur de Carla Bruni-Sarkozy, qui gère notamment les conférences internationales de Nicolas Sarkozy.

Cité par Mediapart, Raymond Avrillier juge que Nicolas Sarkozy pourrait continuer à bénéficier de «moyens de protection, dont la voiture peut faire partie», de même qu'«une ou deux secrétaires pour répondre au courrier». Mais depuis le 29 novembre 2014, date de l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP, tout a changé: «Depuis qu'il a été élu président de l'UMP, la question se pose de l'usage de cet argent public à des fins politiques», ajoute l’ancien élu.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents