Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Notre galaxie est un "trou de ver", selon des physiciens

Publié par wikistrike.com sur 26 Janvier 2015, 04:26am

Catégories : #Astronomie - Espace

Notre galaxie est un "trou de ver", selon des physiciens

En combinant les équations de la Relativité Générale avec la carte présumée de la matière noire dans notre galaxie, des physiciens sont parvenus à un constat déroutant : l'hypothèse selon laquelle notre galaxie serait un "trou de ver", c'est-à-dire un tunnel dans l'espace-temps reliant deux points très éloignés de l'univers, est théoriquement parfaitement recevable.

Notre galaxie, la Voie Lactée, serait-elle un "trou de ver", cet objet hypothétique initialement conceptualisé par Albert Einstein, qui agirait comme un tunnel dans l'espace-temps en reliant deux points très éloignés de ce dernier (voir vidéo ci-dessous) ?

Si rien ne permet bien évidemment de le démontrer à l'heure actuelle, il s'agirait toutefois d'une hypothèse tout à fait valable, selon des travaux menés par des physiciens italiens, américains et indiens, publiés dans la revue Annals of Physics :"Nous n'affirmons pas que notre galaxie est un trou de ver, mais simplement que, selon les modèles théoriques actuels, cette hypothèse est une possibilité", explique l'astrophysicien Paolo Salucci (International School for Advanced Studies de Trieste, Italie), co-auteur de ces travaux, dans un communiqué publié par la International School for Advanced Studies.

Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs de ces travaux ont combiné les équations de la Relativité Générale avec un modèle prédisant l'emplacement de la matière noiredans notre galaxie, cette forme hypothétique de matière non encore détectée qui constituerait 85 % de la masse de l'univers.

Quel est ce modèle utilisé par les auteurs de cette étude, permettant de cartographier l'emplacement présumé de la matière noire dans notre galaxie ? Il s'agit du "Universal Rotation Curve (URC) dark matter model", un modèle publié en 1995 dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society dans un article intitulé "The Universal Rotation Curve of Spiral Galaxies: I. the Dark Matter Connection", et forgé par trois astrophysiciens dont Paolo Salucci, co-auteur de cette nouvelle étude.

Au passage, pourquoi postuler la présence de matière noire dans notre galaxie, comme le fait le "Universal Rotation Curve (URC) dark matter model" ? Parce que de nombreux physiciens pensent aujourd'hui que la plupart des galaxies sont entourées d'un halo de matière noire, invisible mais dont les effets gravitationnels sont considérables. Or, cette hypothèse est précieuse, car elle permet de résoudre un vieux problème bien connu des astrophysiciens : le problème de la rotation des galaxies. En effet, de nombreux travaux menés au cours de ces dernières décennies ont montré que les étoiles situées en périphérie des galaxies se déplacent trop rapidement par rapport à ce que prédit la loi de la gravité. Formuler l'hypothèse que les galaxies sont entourées d'un halo de matière noire permet alors de résoudre cette énigme.

Revenons maintenant aux travaux qui ont permis aux auteurs de cette étude de conclure que l'hypothèse que notre galaxie est un trou de ver est une hypothèse théoriquement recevable. En utilisant ce "Universal Rotation Curve (URC) dark matter model", ces physiciens ont pu dresser une carte extrêmement détaillée de l'emplacement présumé de la matière noire dans la Voie Lactée. Et c'est en combinant cette carte avec les lois de la Relativité Générale qu'ils sont parvenus à leur conclusion :Si nous combinons la carte de la matière noire dans la Voie Lactée avec le modèle du Big Bang le plus récent permettant d'expliquer l'univers tel que nous le voyons, et que nous faisons l'hypothèse de l'existence de tunnels dans l'espace-temps [NDLR : les trous de ver], alors ce que nous obtenons est que notre galaxie pourrait réellement contenir l'un de ces tunnels, et que ce tunnel pourrait même être de la taille de la galaxie elle-même", indique Paolo Salucci.

On pourra objecter, à raison, que ces travaux reposent sur un nombre considérable d'hypothèses qui ne sont toujours pas elles-mêmes démontrées à l'heure actuelle : existence de trous de ver, existence de la matière noire... Par conséquent, il convient bien évidemment de garder en tête que, comme le rappelle lui-même Paolo Salucci, l'hypothèse ici formulée repose sur le fait que de nombreuses autres hypothèses sont préalablement considérées elles-mêmes comme démontrées, alors qu'elles ne le sont en réalité pas du tout. Il ne s'agit par conséquent que d'une hypothèse "possible", en l'état actuel de nos (minces) connaissances de l'univers, parmi beaucoup d'autres...

Pour finir, voici une vidéo permettant de visualiser ce à quoi pourrait ressembler un trou de ver :

 

 
Commenter cet article

Archives

Articles récents