Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Danemark: Plus de fleurs pour le tueur que pour les victimes

Publié par wikistrike.com sur 18 Février 2015, 22:11pm

Catégories : #Social - Société, #Religion - pensées

Danemark: Plus de fleurs pour le tueur que pour les victimes

Quelque 30 000 personnes ont rendu hommage, lundi 16 février, aux victimes des fusillades du week-end au Danemark. Les deux attaques, l'une contre une synagogue et l'autre contre un centre culturel de la capitale, ont fait deux morts et cinq blessés. Mais des centaines de fleurs et de bougies ont aussi été déposées à l’endroit où a été abattu Omar el-Hussein, auteur présumé des attaques.

Avec notre envoyé spécial à Copenhague, Sami Boukhelifa

On en sait désormais plus sur le tireur présumé. Agé de 22 ans, Omar el-Hussein était d’origine palestinienne. Mais pour les autorités danoises, il est hors de question de faire l’amalgame. Le jeune homme était citoyen danois, né au Danemark. Lundi après-midi encore, la Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt l’a répété plusieurs fois : la priorité est désormais de lutter contre la radicalisation des jeunes, surtout lorsqu’on apprend que Omar el-Hussein n’a pas agi seul et a bénéficié de soutien.

Alors que les Danois se réunissaient lundi soir à Copenhague en hommage aux victimes, des jeunes gens ont aussi fleuri l’endroit où la police a tué Omar el-Hussein. Ces jeunes Danois tiennent des propos qui relèvent de l’apologie d’actes terroristes et justifient les attaques perpétrées ce week-end. Ils affirment que Omar el-Hussein aurait prêté allégeance à l’organisation Etat islamique sur sa page Facebook vingt minutes avant de lancer sa première attaque contre le centre culturel.

Dans le quartier de Norebro, Abu Salmane, 24 ans, se tient très calme, à l’endroit même où a été abattu son héros Omar el-Hussein. « En tant que musulman, je ne peux pas condamner un autre musulman, un frère, explique-t-il. Nous ne pouvons même pas quitter ce pays ; si on décide de partir en Irak ou en Syrie, ils nous retirent nos passeports. Nous devons donc changer cette société de l’intérieur. Nous devons remplacer la démocratie par la charia. »

« Ils insultent notre prophète »

Abu Salmane parle de charia, d’islam, de religion et s’improvise théologien musulman. Mais le jeune homme, tout comme son ami Adnane à ses côtés, ne parle même pas l'arabe. « Des attaques se produiront encore et encore jusqu’à ce qu’ils arrêtent de caricaturer notre prophète,prévient-il néanmoins. Ils insultent notre prophète. Ils ne doivent pas l’insulter et insulter l’islam. »

Face à ces jeunes, certains habitants du quartier de Norebro sont estomaqués. Mais beaucoup d’autres font preuve d’une tolérance rare, comme Rebekka, une jeune fille de 19 ans. « Je ne pense pas que déposer des fleurs soit un problème, commente-t-elle. Il a été abattu mais il était Danois. Je suis désolée pour sa famille. Bien sûr, personne n’est d’accord avec ce qu’il a fait, mais je suis désolée parce que sa famille vient de perdre l’un de ses membres. » Pour elle, chacun est également libre d’exprimer son opinion.

A Copenhague, ce qui pourrait être perçu comme une provocation, voire une apologie d'acte terroriste, est ainsi considéré comme un geste presque banal, liberté d’expression et d’opinion oblige. Une leçon de tolérance et d'humanité des Danois, qui se sont recueillis lundi soir par milliers devant les lieux de la première attaque terroriste, pour célébrer en musique la liberté, la démocratie et le vivre ensemble, en présence de la Première ministre.

Source

 

En vidéo

 

Ces images ont de quoi surprendre. A Copenhague, des habitants du quartier ont déposé des fleurs sur les lieux où a été abattu Omar El-Hussein, l'auteur présumé des attentats du 14 février...

Voir la vidéo du "Petit journal" à partir de 10'42'' :

Un peu plus tard, d'autres les ont déplacées, expliquant notamment qu'il n'est pas de tradition musulmane de déposer des fleurs pour rendre hommage aux défunts...

Commenter cet article

Archives

Articles récents