Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des troupes iraniennes préparent le siège d’Israel, 130,000 combattants Basij prêts à entrer en Syrie

Publié par wikistrike.com sur 22 Février 2015, 09:20am

Catégories : #Politique internationale

Des troupes iraniennes préparent le siège d’Israel, 130,000 combattants Basij prêts à entrer en Syrie
De la Méditerranée au Golan l’Iran construit un front actif et la présence militaire directe à la frontière de l’entité sioniste se prépare à contrecarrer le régime israélien et à son éventuelle élimination , selon une étude israélienne publiée par l’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient.
 
L’étude a conclu que l’entité sioniste d’«Israël» est face à une crise fatidique et que, bien qu’il craignait le programme nucléaire iranien, il n’aurait jamais pu imaginé que l’Iran serait debout sur sa frontière avant même d’avoir bouclé les accords sur le nucléaire avec les Américains.
 
La menace iranienne vis-à-vis d’ «Israël» n’est plus théorique, ni n’a plus rien à voir avec la dissuasion de l’entité à utiliser ses armes nucléaires, armes qui ne peuvent être utilisées compte tenu du fragile équilibre international. Pour Israël la menace est devenue directe, pratique et conventionnelle, a-t-il ajouté.
 
L’étude a souligné que l’Iran a fondé son déploiement en Syrie sur la création d’une nouvelle organisation « Hezbollah » le long des lignes du Hezbollah libanais, ainsi que sur la présence directe des forces iraniennes en Syrie, en particulier dans les hauteurs du Golan.
 
«Le déploiement de forces iraniennes en Syrie, et en particulier le déploiement d’une présence de ses forces dans le plateau du Golan, sont au premier abord de simples postes de commandement avec un nombre limité de forces spéciales. Mais ceci révèle une tendance de l’activité directe de l’Iran dans la région, mais seulement par procuration jusqu’à ce jour. Selon le plan iranien, les postes de commandement sont conçus pour fonctionner avec un nombre total de « 130000 Basij iraniens combattants formés qui attendent d’entrer en Syrie », comme il ressort des déclarations du haut fonctionnaire des gardiens de la révolution de mai 2014 (IRGC)  Hussein Hamedani, qui ont été censurées et supprimées immédiatement après la publication en Iran « .
 
L’étude a noté qu’après la récente campagne de l’Iran dans le sud de la Syrie ainsi que son déploiement direct dans le Golan, un front direct a été créé contre Israël de Rosh Hanikra à Quneitra.
 
L’objectif de l’Iran et son déploiement dans le plateau du Golan n’a pas seulement pour objectif de dissuader Israël d’agir contre son programme nucléaire, mais d’abord de défendre la Syrie dans le cadre de l’axe de la résistance, et d’établir un front actif pour mener des attaques anti-israéliennes dans le Golan et même éventuellement de libérer le Golan sioniste.
 
L’étude sioniste a souligné également que ces mouvements militaires cadrent également avec la perception idéologique du régime iranien à l’égard d’Israël qui est défini comme une entité qui doit être éliminé. Comme nous l’avons vu lors des différentes déclarations du Guide suprême iranien l’Imam Sayyed Ali Khamenei.
 
 
Commenter cet article

Archives

Articles récents