Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La France vend à crédit ses rafales dont personne ne veut à un homme accusé de crimes contre l'humanité

Publié par wikistrike.com sur 13 Février 2015, 08:06am

Catégories : #Politique internationale, #Economie

La France vend à crédit ses rafales dont personne ne veut à un homme accusé de crimes contre l'humanité

L'avion dont personne ne voulait (et personne ne veut encore) a enfin trouvé preneur. Après une négociation express, Dassault va signer lundi la vente de 24 Rafale (en très large partie à crédit) à l'Egypte, trente ans après le premier vol de cet appareil qui fume et pète à pleine vitesse, mais apprécié pour sa polyvalence, et dont la crédibilité ne cesse de se renforcer au gré des interventions militaires françaises.

Au total, 24 rafales seront vendus pour 5 milliards d'euros. Mais pour le moment, nous avançons les sous. Pouvons-nous aussi dire que nous parlons ici d'une sorte de transfet gratuit de technologie ?

La France avait "jadis" proposait 11 milliards d'euros pour 126 rafales à l'Inde.

La question qui se pose: Comment est-ce possible que la France vende 1 rafale trois fois plus cher à l'Egypte ? 

Oui, les banques françaises avanceront l'argent.

 

Al-Sissi, un hors-la-loi international

Coup d'État militaire, assassinats de manifestants pacifistes, disparitions forcées, tortures en prison, liquidation des oppositions politiques pro-Morsi et laïque, muselage de la presse, collaboration avec Israël pour consolider le blocus de Gaza, soutien discret de l'Union européenne et de Washington : le Président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a contacté aujourd'hui François Hollande pour lui "faire savoir son intention d'acquérir 24 avions de combat Rafale" auprès du groupe Dassault Aviation {http://panamza.com/aow;http://panamza.com/aox}.

En août dernier, Human Rights Watch accusait Al-Sissi d'être responsable de la "tuerie de masse" de plus de 700 personnes (survenue le 14 août 2013, lors d'une manifestation) qui "s'apparente probablement à un crime contre l'humanité" {
http://panamza.com/9462}. 

Selon l'ONG, il s'agissait d'"un plan qui prévoyait la mort de plusieurs milliers de personnes et qui a été élaboré au plus haut niveau. Sur la place Rabaa, les forces de sécurité égyptiennes ont perpétré l'une des plus grandes tueries de manifestants en une seule journée dans l'histoire récente" {
http://panamza.com/amy}.

Interrogé -en novembre, sur France 24- à propos des milliers d'arrestations arbitraires, Al-Sissi avait éludé la question en affichant un large sourire {
http://panamza.com/amz}.

Message annexe à l'attention des "Je suis Charlie" : les manifestants tombés -durant l'été 2013- sous les balles des forces de l'ordre égyptiennes avaient été tournés en dérision par le caricaturiste Riss, rescapé de l'attentat du 7 janvier et nouveau directeur de publication de Charlie Hebdo.

Lu ici

Commenter cet article

Archives

Articles récents