Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie a-t-elle trouvé l’antidote à la force d’intervention rapide de l’OTAN ?

Publié par wikistrike.com sur 10 Février 2015, 10:44am

Catégories : #Politique internationale

La Russie a-t-elle trouvé l’antidote à la force d’intervention rapide de l’OTAN ?

Lors du sommet de l’OTAN au pays de Galles à l’été 2014, les États-Unis ont proposé, et les États membres ont accepté, la création d’une force de réaction rapide en Europe. En début 2015, cette décision a pris forme avec la déclaration faite par le Lieutenant général Ben Hodges, commandant des forces armées américaines en Europe, selon laquelle une force expéditionnaire américaine composée de 150-160 chars M1 et véhicules blindés M2, et 24 pièces d’artillerie automotrices, sera déployée en Allemagne, à la frontière avec la Russie et dans les pays baltes.

 http://ACS-RSS.ro/index.php/arhiva-Glasul/Item/118-pentagonul-a-luat-Decizia-de-a-consolida-Militar-Europa-de-est

Pour être en mesure d’arrêter une éventuelle offensive de l’OTAN, avec le pivot de cette brigade américaine qui a une formidable puissance de feu, la Russie a fait un geste surprenant. Le secret des Russes se trouve dans l’efficacité maximale de la projection de ses forces sur de grandes distances en quelques heures. La Russie s’appuie sur l’effet de surprise de l’adversaire, effet qui ne peut être réalisé en utilisant les encombrants chars T-90, mais en augmentant la mobilité et la puissance de feu de ses troupes aéroportées. Au cours de l’année 2015 l’armée sera fortement dotée de deux types de blindés BTR-MD Rakushka et BMD-4M, conçus pour être parachutés de l’avion IL-76, de manière à envelopper l’adversaire, pour créer des brèches profondes et le morceler.

Le BTR-MD Rakushka est un blindé à chenilles pesant 13 t, capable de se déplacer à 70 km/h, et de forcer des cours d’eau pour transporter en toute sécurité un groupe d’intervention de 13 parachutistes ou 2 t de munitions. L’armement se compose d’une mitrailleuse CKN Cal. 7,62 mm et d’un lance-grenade automatique cal 30 mm.

Pour l’appui de feu de la BTR-MD Rakushka, les parachutistes disposent d’un autre blindé de 13 t, BMD-4 M. L’armement du BMD-4 M est plus complexe que celui d’un char, étant composé d’un canon de 100 mm monté sur la tourelle et d’un lanceur de projectiles classiques et de missiles antichars guidés par faisceau laser (9 M 117 Bastion). La tourelle dispose également d’un autre canon de 30 mm qui a une cadence de tir de 300/minute et quatre rampes de lancement de missiles antichars guidés.

En dehors du BMD-4 M, les forces russes sont équipées en 2005 avec les chars légers Sprut-SD (masse 18 t), armés d’un Canon de 125 mm qui peut lancer des missiles antichars guidés par laser 9 M 119 Svir. L’avion Il-76 peut parachuter deux de ces chars à chaque sortie.

La 106ème Division aéroportée de Toula est en train de se doter de véhicules blindés sur roues (6 x 6 et 4×4) de type UAMZ 5313-Kolun (capacité 16 personnes) et UAMZ 4901-Toros.

Pour une précision maximum de feu, les Russes ont décidé d’introduire l’achat massif de moyens modernes de reconnaissance. Il s’agissait d’antennes mobiles, capables de créer une carte numérique en temps réel avec les coordonnées GPS des éléments du dispositif de l’ennemi, en particulier l’artillerie classique et mobile, ainsi que les mouvements des chars. Les données peuvent ensuite être transmises à leur propre artillerie jusqu’à une distance de 50 km.

prp_4a_argus_l1

Le nouveau système de reconnaissance de l’artillerie automoteur « PRP-4 A Argus » a été obtenue par un montage du radar IL120-1 sur un véhicule de combat d’infanterie BMP-1, à la place de la tourelle. Le système est muni d’un équipement optique de vision nocturne, couplé à deux télémètres laser périscopiques 1D 14-1, l’un placé à l’avant et l’autre à l’arrière. L’équipage se compose d’un commandant, le pilote, un opérateur du système de reconnaissance avec le radar et un opérateur sur les capteurs électro-optiques. Les deux opérateurs des capteurs sont équipés d’écrans multifonctions KL-85cu tactiles reliés aux satellites de télécommunications militaires russes.

prp_4a_argus_l3

L’équipement combiné avec les capteurs a un domaine de reconnaissance sur 360 ° à l’horizontale et +/-5 ° à la verticale, ce qui permet la détermination des coordonnées de l’ennemi, des véhicules blindés et de l’artillerie jusqu’à la distance de 20-25 km, et des groupes de soldats isolés jusqu’à 7 km. Pour brouiller les missiles antichars guidés par rayon laser lancés contre lui, le PRP-4 A Argus est équipé d’un émetteur laser stroboscopique 1PN125 et des grenades 3VD35 qui produisent un rideau d’aérosol. Le système PRP-4 A Argus a été testé en polygone et a été réalisé par la Russie, combiné avec l’obusier 2S19 MSTA-S. cal 152 mm, et avec le lanceur de projectiles réactifs thermobariques comportant 30 tuyaux de Cal. 220 mm TOS-1, prouvant une compatibilité totale.

RSZO-Buratino

Valentin Vasilescu

Traduction Avic – Réseau International

Commenter cet article

Archives

Articles récents