Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les États-unis soutiennent toujours les Frères musulmans

Publié par wikistrike.com sur 24 Février 2015, 06:36am

Catégories : #Politique internationale

Les États-unis soutiennent toujours les Frères musulmans

Les Frères musulmans ont révélé avoir envoyé une délégation visiter 23 pays pour leur demander de cesser tout soutien au gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi, en Égypte. Sur le compte Facebook d’un membre de cette délégation, une photographie a été postée, attestant d’une rencontre au département d’État, en janvier 2015.

La délégation (photo) représentait officiellement le Conseil de la Révolution égyptienne (ERC), un organe entièrement contrôlé par la Confrérie. Elle comprenait le juge Waleed Sharaby, le Dr. Gamal Heshmat (ancien parlementaire, prochain président de l’Assemblée nationale égyptienne en exil en Turquie), Dr. ’Abd Al-Mawgood Dardery (ancien parlementaire du parti de la Justice et de la Liberté), Tharwat Nafea (ancien parlementaire, également responsable de l’Assemblée nationale égyptienne en exil) et Maha ’Azzam (chercheuse appointée à Chatham House et actuelle présidente de l’Assemblée nationale égyptienne en exil).

La presse égyptienne s’est indignée de la réception à Washington d’une délégation d’une organisation terroriste et a demandé que le président al-Sissi boycotte le sommet anti-terroriste de la Maison-Blanche, le 18 février. Mais celui-ci y a finalement participé.

Le département d’État a reconnu la visite, mais a prétendu que la délégation avait été reçue avec d’autres anciens parlementaires égyptiens, et non pas en tant que Frères musulmans. Cependant, cette version ne rend pas compte de la tournée internationale de la délégation et le département d’État n’a pas été en mesure d’indiquer qui étaient les anciens parlementaires non-membres des Frères qui les auraient accompagnés.

Les Frères musulmans sont une société secrète notoirement liée au MI6 britannique. Ils ont tenté de nombreux coups d’État dans les pays arabes durant les soixante dernières années, mais sont parvenus pacifiquement au pouvoir en Turquie (Recep Tayyip Erdoğan), en Tunisie (Rached Ghannouchi), et en Libye (gouvernement de Tripoli, non-reconnu par la Communauté internationale). Le théoricien de la Confrérie, Saïd Qotb, est la principale référence intellectuelle des mouvements terroristes actuels. La plupart des officiers d’al-Qaïda sont d’anciens membres des Frères musulmans.

Source
Commenter cet article

Archives

Articles récents