Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

« AG extraordinaire » : Hyper Cacher a bien été vendu la veille de la prise d’otages

Publié par wikistrike.com sur 20 Mars 2015, 20:13pm

Catégories : #Social - Société, #Economie, #Politique intérieure

« AG extraordinaire » : Hyper Cacher a bien été vendu la veille de la prise d’otages

Exclusif. Panamza s’est procuré le procès-verbal de « l’assemblée générale extraordinaire » -organisée la veille de l’attentat- au cours de laquelle le patron d’Hyper Cacher a cédé son entreprise.

C’est confirmé.

Le 30 janvier, Panamza était le premier média francophone à dévoiler une information troublante, relative auxmystérieux attentats de Paris et basée sur un article -passé sous silence par la presse hexagonale- du New York Post : Michel Edmond Mimoun Emsalem, président et actionnaire unique (depuis 2010) du magasin Hyper Cacher – dans lequel s’est déroulée l’attaque terroriste imputée à Amedy Coulibaly – avait vendu son entreprise un jour avant.

Précisément : « le 8 janvier, à 9 heures », lors d’une « assemblée générale extraordinaire ». Ces précisions inédites sont extraites d’un document officiel que s’est procuré Panamza (moyennant paiement d’une dizaine d’euros) auprès du tribunal de commerce de Paris : le procès-verbal de la réunion, déposé le vendredi 13 mars.

Deux jours plus tard, le dimanche 15 mars, le magasin réouvrait ses portes en présence de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et de Laurent Mimoun, un homme vaguement présenté par le site Actualité juive comme l’un des « repreneurs, peu avant le drame ».

Curieusement, ce n’est pas le nom de ce dernier qui figure dans le PV de l’AG extraodinaire  : seul est mentionné le patronyme d’un certain Julien Aboulker, jeune homme de 35 ans – déjà gérant de l’entreprise Sodiam et désormais en charge du groupe Hyper Cacher – dont la particularité réside dans son implantation commerciale en Floride, auprès de son frère Serge Aboulker. Ce dernier, citoyen de Miami Beach et soutien de la dernière opération militaire israélienne contre Gaza, a d’ailleurs été récemment interviewé par la chaîne américaine NBC à propos desFrançais juifs exilés aux Etats-Unis.

Dans son entretien accordé au New York Post, Michel Emsalem – un homme âgé de 50 ans qui indique vouloir bientôt rejoindre sa famille installée (depuis avril) aux Etats-Unis – évoquait une simple « coïncidence » pour expliquer la vente opportune de son magasin la veille de l’attentat.

Une opération opportune, pour cause : le secteur de l’alimentation casher a été négativement impacté par l’attaque du 9 janvier. « J’observe une baisse de fréquentation, même si je n’ai encore pas de chiffres. Et vous savez, les clients qui viennent ne s’éternisent plus beaucoup », faisait remarquer -début février- la gérante d’un établissement parisien interrogée par France Télévisions.

Même désarroi dans le reste de la France, comme l’illustre ce reportage de France 3 tourné à Nice.

Détail singulier que révèle le PV : on y apprend que l’AG extraordinaire a été convoquée « quinze jours » auparavant via un courrier adressé par Michel Emsalem à … Michel Emsalem. Associé unique de l’entreprise, l’homme était à la fois président de l’AG, gérant de l’Hyper Cacher et président de la holding ME Invest, alors détentrice du magasin (comme le précise le PV).

Autre élément d’information atypique dans l’affaire : le dernier salarié embauché par Michel Emsalem pour diriger son magasin de la Porte de Vincennes est également celui qui a fait savoir, le premier, sa décision de ne plus y revenir. Selon Le Parisien, Patrice Oualid -présent dans l’épicerie depuis seulement quatre jours- prépare dorénavant son exil en Israël.

Quant à Emsalem, bientôt installé à New-York, le mystère demeure sur la nature et l’envergure exacte de ses réseaux. Une chose est pourtant assurée : son épouse Dinah fait partie d’un maillage singulier. Cadre dirigeante (en charge des opérations nord-américaines) du groupe français de mode SMPC, elle travaille ainsi pour le compte d’un actionnaire principal inattendu : un puissant fonds d’investissement dénommé KKR. Fondé et présidé par deux richissimescousins juifs américains (Henry Kravis et George Roberts), ce groupe financier a réussi, à l’instar de ses illustres prédécesseurs, à embaucher en 2013 -au sein de sa gouvernance- une personnalité dotée d’une connaissance intime des services secrets occidentaux : David Petraeus, ancien directeur de la CIA.

http://www.panamza.com/190315-hypercacher-pv

Commenter cet article

Archives

Articles récents