Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Bébés génétiquement modifiés, les scientifiques inquiets

Publié par wikistrike.com sur 25 Mars 2015, 12:48pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Bébés génétiquement modifiés, les scientifiques inquiets

La communauté scientifique s'inquiète du potentiel des dernières découvertes de manipulation génétique. Celles-ci pourraient permettre de créer des bébés, et même toute une lignée, sur mesure.

 

On dirait de la science-fiction mais la réalité s'en approche de plus en plus. Et c'est bien ce qui effraie une partie de la communauté scientifique. L'ingénierie génétique arrive et avec elle sa cohorte d'interrogations éthiques.

L'ingénierie génétique consiste à modifier et réparer des gènes grâce à un nouvel outil, baptisé CRISPR-Cas9. Un enzime qui permet de "découper" les brins d'ADN. S'il s'agit d'un outil révolutionnaire pour le traitement des maladies génétiques, pour certains c'est aussi une boîte de Pandore.

Car une telle technique laisse planer la crainte de dérives eugénistes. Avec la capacité de modifier le génome humain, certains pourraient être tentés de vouloir créer un enfant, voire toute une lignée sur des critères physiques.

En  effet, CRISPR-Cas9 pourrait permettre de modifier les cellules germinales d'un individu, les cellules susceptibles de se transformer en ovules ou spermatozoïdes. Ainsi la modification génétique se transmettrait de génération en génération. Les parents pourraient à l'avance modifier les caractéristiques de leurs enfants, pour ne pas dire imposer leur idéal à tous leurs descendants. Un futur qui ressemblerait au filmBienvenue à Gattaca d'Andrew Niccol (1997).

Plusieurs scientifiques ont donc tiré la sonnette d'alarme ces dernières semaines dans les revues Nature et Sciences. Parmi les signataires de ces articles, on retrouve deux prix Nobel, les Américains Paul Berg et David Baltimore.

Ces scientifiques inquiets appellent à un moratoire volontaire des chercheurs travaillant sur le sujet. Le but étant l'interdiction ou du moins l'encadrement du traitement des cellules germinales.

Pour l'instant les tests n'ont été effectués que sur des souris et des singes, mais les chercheurs estiment que cette technique pourrait fonctionner sur l'Homme. En Europe, aux Etats-Unis et dans plusieurs autres pays, la manipulation du génome pour modifier sa descendance est interdite. Mais de nombreux autres pays pourraient abriter les recherches d'apprentis sorciers. 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents