Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des mercenaires combattent Boko Haram au Nigeria

Publié par wikistrike.com sur 14 Mars 2015, 17:25pm

Catégories : #Politique internationale, #Religion - pensées

Des mercenaires combattent Boko Haram au Nigeria

Par SIMON ALLISON.

Selon des sources au Nigeria, le premier Sud-Africain engagé dans la lutte contre Boko Haram a été tué. Leon Lotz, un ancien membre de Koevoet de South African Defence Force (SADF,une ancienne unité contre-insurrectionnelle en Namibie), reconverti dans une entreprise de sécurité privée, est mort dans un incident de tir ami le 9 mars, tué par un char nigérian qui s’était trompé de cible et a ouvert le feu sur son convoi. L’incident s’est produit dans l’état de Borno au Nigeria, dans le nord-est du pays, près du territoire de Boko Haram.

Lotz serait originaire de KwaZulu-Natal et s’occupait du soutien et de l’entretien des véhicules utilisés par l’armée nigériane dans leur offensive en cours contre Boko Haram.

Il y a une présence significative, bien que controversée, de Sud-Africains au nord-est du Nigeria. L’armée nigériane travaille en collaboration avec des sociétés de sécurité privées qui emploient des sud-africains, officiellement pour former des troupes dans des activités de lutte contre le terrorisme. En janvier, News24 a signalé que d’anciens soldats de la SADF formaient le noyau d’une équipe multinationale d’experts militaires privés qui étaient partis pour le Nigeria.

La communication entre ces sociétés de sécurité privées et l’armée nigériane est considérée comme très limitée, ce qui explique peut-être la confusion qui a conduit à la mort de Lotz.

D’autre part, un rapport non encore vérifié parle d’un incident de tir ami dans la région du Gouvernement local de Mafa dans l’Etat de Borno, où les forces nigérianes ont ouvert le feu par erreur sur un convoi transportant des agents étrangers de sécurité. Deux étrangers, un noir et un blanc, ont été tués dans l’incident. Il semble probable que cet incident et l’incident de Lotz soient les mêmes.

Selon une source de Daily Maverick, Lotz travaillait pour une compagnie de sécurité privée appelée Pilgrim Africa Ltd. Selon la présentation de la compagnie sur Bloomberg,  » Pilgrims Africa Limited fournit des services de sécurité au Nigeria. Il fournit des équipes d’escorte armée pour protéger la population de l’action militante et criminelle. La société a été fondée en 2008 et est basée à Lagos, au Nigeria. »

Pilgrims Africa est détenue par Cobus Claassens, ex-membre de la tristement célèbre compagnie de mercenaires Executive Outcomes. En décembre, à propos de la question des crimes de guerre à l’échelle internationale, Claassens a tweeté: « l’ONU a besoin que Executive Outcomes ressuscite. Nous savions comment faire face à ces rebelles!! »

Tout type d’activité mercenaire est illégal en vertu de la législation sud-africaine. En réponse aux rapports des sud-africains au Nigeria, la ministre de la défense Nosiviwe Mapisa-Nqakula dit :

« La police a la responsabilité de veiller à ce que, quand ils reviennent, ces personnes soient arrêtées et [les autorités judiciaires nationales] ont la responsabilité de les poursuivre. Il y a des conséquences pour sortir du pays et fournir toute forme d’assistance militaire comme mercenaire, hors du cadre d’un déploiement par le gouvernement. »

L’offensive du gouvernement nigérian, en coordination avec les forces du Tchad et du Niger, a connu quelques succès en poussant Boko Haram dans ses bastions. Récemment, dans l’espoir de reprendre le dessus, le groupe militant islamiste, qui exige l’imposition de la charia au Nigeria – a promis fidélité au chef de l’Etat islamique en Irak et en Syrie, déclarant allégeance à son califat autoproclamé. DM

 

SIMON ALLISON.

Traduction Avic – Réseau International

Source : http://www.dailymaverick.co.za/article/2015-03-11-fighting-boko-haram-south-african-mercenary-killed-in-friendly-fire/#.VQO_2OHiXs5

Photo : photo de soldats nigérians patrouillant à Chibok dans l’état de Borno, au Nord-Est du Nigeria le 8 mars 2015. EPA/STR

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents