Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’armée nigériane affirme avoir détruit le quartier général de Boko Haram

Publié par wikistrike.com sur 29 Mars 2015, 14:00pm

Catégories : #Politique internationale, #Religion - pensées

L’armée nigériane affirme avoir détruit le quartier général de Boko Haram

L’armée du Nigeria affirme avoir détruit le quartier-général de Boko Haram à Gwoza, une ville dans le nord du Nigeria. Il n’a pas été possible de vérifier cette victoire qui aurait été acquise vendredi et qui intervient la veille d’élections présidentielles critiques. Le compte Twitter officiel du quartier général de la défense nigériane a annoncé « FLASH : ce matin, les troupes ont capturé Gwoza, détruisant le siège des terroristes du soi-disant Califat ».

Il a poursuivi avec « Plusieurs terroristes sont morts et beaucoup ont été capturés. Le nettoyage de Gwoza et de sa banlieue est en cours ». Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, avait déclaré Gwoza capitale d’un nouveau califat islamique après s’être emparé de la ville en août. Mais il n’y a eu aucune mention par les militaires de la forêt de Sambisa, où un groupe islamique extrémiste d’origine locale du Nigeria est censé avoir plusieurs camps. Des avions militaires ont bombardé la région pendant des semaines. La forêt commence à environ 30 kilomètres de la ville de Gwoza, située à 130 km au sud-est de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno et berceau de Boko Haram.

La forêt de Sambisa est l’endroit où les extrémistes ont enlevé près de 300 écolières d’un pensionnat à Chibok il y a presque un an. Des dizaines avaient réussi à s’échapper, mais 219 sont toujours portées disparues. L’échec du gouvernement et de l’armée du président Goodluck Jonathan à sauver les jeunes filles a suscité une indignation internationale et continue alors que l’actuel président du Nigeria cherche à tout prix à se faire réélire.

L’armée du Nigeria, avec le soutien de troupes et d’avions militaires des pays voisins a repris des dizaines de villes à Boko Haram ces deux derniers mois, après des mois de défaite face à Boko Haram, quand des soldats ont fui le champ de bataille après avoir manqué de munitions. Les analystes attribuent le succès aux matériels de guerre nouvellement acquis, y compris des chars et des véhicules blindés et des hélicoptères de combat, la formation par des instructeurs étrangers et une offensive conjointe avec des soldats aguerris venus du Tchad voisin, ainsi que des troupes du Niger et du Cameroun. Au moins 10 000 personnes ont été tuées dans le soulèvement islamique l’année dernière et plus de 1,5 million de personnes ont été chassées de leurs foyers.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commenter cet article

Archives

Articles récents