Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le cousin de Mouammar Kadhafi prédit un 11-Septembre en Europe dans les deux ans

Publié par wikistrike.com sur 5 Mars 2015, 08:49am

Catégories : #Politique internationale

Le cousin de Mouammar Kadhafi prédit un 11-Septembre en Europe dans les deux ans

Le cousin du colonel Kadhafi prédit un attentat de la dimension du 11-Septembre en Europe dans les deux prochaines années, notamment en raison du fait que les militants de Daech tentent de se mêler aux milliers d’immigrants qui veulent rejoindre l’Europe.

Un avertissement qui survient alors que la ministre britannique de l’Intérieur, Theresa May, a déclaré que la menace terroriste en Grande-Bretagne est « très sérieuse et croissante ».

Ahmed Kadhafi al-Dam, qui fut par le passé l’un des chefs de la sécurité les plus fiables de Kadhafi, estime qu’en 2015, pas moins de 500 000 immigrants vont mettre un pied en Europe en provenance de la Libye, tandis que Daech renforce ses positions dans la nation nord-africaine qu’est la Libye.

 

Beaucoup de terroristes se mêlent aux immigrants. Entre 10 et 50 militants de Daech pour chaque millier d’immigrants. Ils se rendent tous en Europe. D’ici un an ou deux, vous aurez un autre 11-Septembre.

Ahmed Kadhafi al-Dam, cousin de Mouammar Kadhafi, interrogé par le Mail Online

 

L’ancien chef de la sécurité de Kadhafi a fait ces déclarations lundi au Caire lors d’un entretien pour le journal Mail Online. Il aurait par la suite pris la poudre d’escampette.

Suite à ses déclarations, la ministre britannique de l’Intérieur, Theresa May, a déclaré que les Britanniques doivent toujours faire front à un risque d’attentat terroriste. Elle a ajouté que toute personne résidant au Royaume-Uni se doit de participer au combat contre la radicalisation et son expansion.

 

 

Daech gagne du terrain en Libye

Considéré comme alarmiste par certains, l’avertissement du cousin de Kadhafi va sans doute alerter les gouvernements occidentaux.

Suite au massacre brutal de 21 chrétiens coptes de nationalité égyptienne par des militants de Daech à Syrte (nord de la Libye), l’inquiétude est croissante en raison du risque que représente cette instabilité régionale pour l’Occident.

Les militants liés à Daech ont récemment gagné du terrain et auraient pris le contrôle de trois villes, dont Syrte.

Le cousin de Kadhafi affirme que Daech en Libye pourrait être en possession de 6 000 barils d’uranium qui se trouvaient auparavant sous le contrôle des forces armées de l’État.

« Ils ne sont plus si bêtes que ça. Ils savent comment se faire de l’argent. Ils vont tenter de les vendre », estime le cousin de Kadhafi.

Sur tweeter:

 

 

Est-ce que la Libye va devenir le prochain bastion de Daech ?

Foreign Policy

La famille du colonel Kadhafi est restée à l’écart des projecteurs médiatiques depuis la mort du dictateur libyen lors de la révolution nationale de 2011. La mort de Kadhafi a marqué la fin d’un règne de 42 ans.

Des groupes d’insurrections se sont depuis lors affrontés pour le pouvoir, ce qui a provoqué l’éviction de la capitale des dirigeants reconnus par la communauté internationale, et la crainte d’une guerre civile totale.

Le mois dernier, l’ancien directeur du MI6, Sir John Sawers, a appelé à un débat concernant une intervention militaire du Royaume-Uni en Libye.

Sawers avait déclaré que le pays est plongé dans un « chaos grandissant » depuis que la Grande-Bretagne a pris part aux frappes aériennes des États-Unis pour faire tomber le régime de Kadhafi.

Cependant, le ministre des Affaires étrangères, Philip Hammond, avait rejeté l’idée d’une intervention militaire et insisté sur la nécessité de trouver une solution politique en Libye afin de contrer Daech.

Selon Hammond, l’instauration d’un gouvernement d’unité nationale aiderait la Libye à lutter contre les groupes terroristes.

 

Un pays en crise

La Libye est en proie à l’instabilité depuis la chute du dirigeant autocratique Kadhafi en 2011. Suite à la révolte populaire, des divisions politiques profondes sont apparues dans le pays, avec notamment deux gouvernements rivaux qui dirigent chacun leurs propres institutions et leurs propres forces armées.

Les parlements séparés, situés respectivement dans la ville de Tobrouk (à l’est) et à Tripoli, la capitale libyenne, luttent actuellement pour la suprématie sur le pays.

Depuis la révolte de 2011 en Libye et les bombardements de l’OTAN, certains affirment que le pays a été abandonné par l’Occident et privé de toute assistance étrangère pouvant l’aider à retrouver la stabilité.

Contrairement à ce qui fut le cas en Irak et en Afghanistan, aucune tentative de gérer la transition vers un nouveau système politique n’a été entreprise par l’alliance occidentale.

Suite à la publication d’une vidéo montrant la décapitation brutale de 21 coptes chrétiens en Libye en début d’année, le gouvernement égyptien a lancé des frappes aériennes contre des positions de Daech dans la région.

La Libye a également appelé le conseil de sécurité des Nations-Unies à lever l’embargo sur les armes, ce qui pourrait permettre au pays de contrer la menace que représentent Daech et d’autres groupes de militants.

Traduction : Fabio Coelho - Source


 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents