Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le New York Times publie un appel à bombarder l'Iran

Publié par wikistrike.com sur 30 Mars 2015, 06:00am

Catégories : #Politique internationale, #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Le New York Times publie un appel à bombarder l'Iran


Traduit par VD pour LGS 

 

Le chroniqueur néocon vedette du New York Times, Thomas Friedman, a frôlé la folie lorsqu'il lancé l'idée que les États-Unis pourraient armer les décapiteurs de l'Etat islamique, en écrivant ce mois-ci : « Il faut dire que je méprise ISIS autant que n'importe qui, mais permettez-moi juste une autre question : Devrions-nous armer ISIS ? » 

Je sais que le New York Times et le Washington Post sont protégés par le Premier amendement et peuvent théoriquement publier ce qu'ils veulent. Mais la vérité est que ces journaux sont extrêmement restrictifs quant à ce qu'ils impriment. Leurs pages éditoriales ne sont pas simplement une zone de libre expression. 

Par exemple, aucun de ces journaux ne publierait un article qui exhorterait les Etats-Unis à lancer une campagne de bombardements pour détruire l'arsenal nucléaire d'Israël comme prélude à la création d'une zone libre d'armes nucléaires au Moyen-Orient. Ce serait considéré comme une idée irresponsable et hors du débat raisonnable. 

Cependant, lorsqu'il s'agit de défendre une campagne de bombardement contre le programme nucléaire pacifique de l'Iran, les deux journaux sont très heureux de publier ce genre de plaidoyer. The Times ne rougit pas, même lorsque l'un de ses plus célèbres chroniqueurs rumine l'idée d'envoyer des armes aux terroristes de l'EI - sans doute parce qu'Israël a identifié « le croissant chiite » comme son principal ennemi actuel et que l'État islamique se trouve dans le camp adverse. 

Mais au-delà de l'hypocrisie et, sans doute, de la criminalité de ces articles de propagande, il y a aussi l'habitude des néocons à se tromper. Vous rappelez-vous comment l'invasion de l'Irak devait se terminer avec les Irakiens lançant des pétales de rose sur les soldats américains au lieu de poser des « engins explosifs improvisés » - et comment le nouvel Irak allait devenir une démocratie pluraliste modèle ? 

Eh bien, pourquoi supposer que ces mêmes génies qui se sont tellement trompés sur l'Irak auraient raison sur l'Iran ? Que faire si le bombardement et la subversion ne conduisent pas au nirvana en Iran ? N'est-il pas tout aussi possible, sinon plus, que l'Iran réagirait à cette agression en décidant qu'il lui fallait des bombes nucléaires pour dissuader toute nouvelle agression et pour protéger sa souveraineté et son peuple ? 

En d'autres termes, se pourrait-il que les intrigues de Bolton et Muravchik - telles que publiées par le New York Times et le Washington Post - produisent exactement le résultat qu'ils disent vouloir éviter ? Mais ne vous inquiétez pas. Si ces derniers plans des néocons tournent mal, ils en concocteront tout simplement de nouveaux.

Commenter cet article

Archives

Articles récents