Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les États-unis bombardent l'armée irakienne sous prétexte qu'elle commettrait des crimes de guerre contre les terroristes de Daesh !

Publié par wikistrike.com sur 16 Mars 2015, 07:13am

Catégories : #Politique internationale

Les États-unis bombardent l'armée irakienne sous prétexte qu'elle commettrait des crimes de guerre contre les terroristes de Daesh !

. Si, au début, il y a eu un peu de confusion sur la nature de l’Etat Islamique, la duperie n’aura pas duré bien longtemps. Combien y a-t-il de pays au sein de la coalition américaine supposée lutter contre l’Etat Islamique ? Une bonne dizaine au moins. Mais aucun de ces valeureux pays ne participe aux vrais combats contre les militants de DAESH.

 

Dans une vaste offensive, l’armée irakienne, aidée par des forces chiites et des volontaires, vient de libérer Tikrit. Aucun des coalisés étatsuniens n’était présent. Mais maintenant un problème se pose. Les Etats-Unis ne peuvent tout de même pas laisser leurs chers « ennemis » se faire décimer sans aucune action de leur part.

 

Et ils ont réagi, en effet… mais contre l’armée irakienne.

 

Pendant que les soldats irakiens se battaient dans Tikrit ce mercredi, les avions de l’armée américaine ont bombardé une base de l’armée dans l’ouest de l’Irak, dans la province d’al-Anbar. Deux missiles ont été tirés pendant le raid, faisant 45 morts parmi les soldats et les officiers, et des dizaines de blessés. En un seul raid contre les forces irakiennes, ils arrivent à faire ce qu’ils n’ont jamais pu faire avec des dizaines de raids contre DAESH.

 

En tout cas, ça a le mérite d’éclaircir un peu plus la situation. L’heure n’est plus aux fausses pudeurs, il faut enrayer le processus de délabrement qui est en cours dans l’Etat Islamique. A Washington, on cherche déjà les moyens d’officialiser les interventions américaines contre l’armée irakienne, ou au moins d’intimider Bagdad et freiner son enthousiasme, en servant les leitmotivs habituels : crimes de guerre, droits de l’homme, etc…

 

C’est d’abord un sénateur qui s’y colle. Selon Reuters, le sénateur Patrick Leahy menace l’Irak d’une rupture pure et simple des aides militaires, si « les soldats irakiens commettaient des crimes de guerre » contre les terroristes de Daesh !

 

Rappelons juste que cette fameuse aide militaire n’a jamais eu lieu. Les irakiens attendent encore les avions et les chars promis. Toujours selon Reuters, un responsable du Département d’Etat menace d’ouvrir une enquête, pour « faire toute la lumière sur les cas de crimes commis par les forces irakiennes ».

 

A partir de là, il ne reste plus qu’à enclencher la machine communicationnelle, avec faux témoignages et fausses vidéos. Le sénateur Patrick Leahy dit pouvoir révéler des images où les « forces irakiennes se livrent à des tortures, des viols, des meurtres » ! Cela, personne n’en doute. Peut-être même que les images avaient déjà été tournées bien avant l’arrivée de DAESH en Irak.

 

La « libération » de l’Irak par les américains rappelle étrangement la « libération » de l’Europe par ces mêmes américains pendant la deuxième guerre mondiale. On pourrait presque se livrer au jeu des 7 erreurs.



Avic – Réseau International

Commenter cet article

xavier 16/03/2015 08:53

vous êtes des malades wikimachin... heureusement qu'il y a de nouveau les commentaires pour vous le dire.

ivan de france 16/03/2015 14:46

MERCI Wikistrike,
certaines ont tellement perdu le sens de la vie qu'ils ne savent plus ou est le haut et le bas!

Archives

Articles récents