Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

5 à 10% de chance que l'éruption d'un volcan tue l'humanité avant la fin du siècle, selon les scientifiques

Publié par wikistrike.com sur 29 Avril 2015, 08:22am

Catégories : #Terre et climat

5 à 10% de chance que l'éruption d'un volcan tue l'humanité avant la fin du siècle, selon les scientifiques

 

Selon les scientifiques de la Fondation Européenne de la Science, notre civilisation pourrait s'éteindre des suites d'une éruption volcanique massive. Un événement qui aurait entre 5 et 10% de chance de se produire d'ici la fin du siècle.

Les volcans fascinent autant qu'ils préoccupent les scientifiques. Avec leur capacité éruptive, ils peuvent causer des dégâts considérables voire même des morts quand les éruptions surviennent par surprise. Toutefois, ils pourraient engendrer bien pire, selon une étude menée par la Fondation européenne de la Science : ils pourraient tout simplement faire disparaitre l'humanité.

Ces travaux menés par des scientifiques se sont penchés sur les risques naturels menaçant le monde et ont conclu que l'avènement d'une éruption volcanique massive et capable de causer la destruction de l'Humanité avait 5 à 10% de chances de se produire d'ici la fin du siècle. D'après les spécialistes, cette éruption pourrait être d'une ampleur similaire à l'explosion, en 1815, du volcan Tambora en Indonésie.

Cet évènement d'une ampleur de 7 sur l'indice d'explosivité volcanique (ou échelle VEI) avait fait environ 100.000 victimes. A titre de comparaison, l'éruption du Tambora avait été 20 fois plus puissante que celle du Vésuve qui raya Pompéi de la carte en l'an 79. Le problème est qu'aujourd'hui, la densité démographique démultiplie la dangerosité potentielle d'une éruption.

Une population mondiale trop nombreuse

"Durant l'Holocène, au moins sept éruptions de type VEI 7 se sont produites. Toutes exceptées une ont eu lieu alors que la population mondiale était bien en dessous du milliard d'habitants. Avec une population d'environ 7 milliards d'individus, s'acheminant vers les 12 milliards, la répétition d'éruptions de type VEI 7 pourrait avoir des conséquences gravissimes", explique l'étude reprise par le Daily Mail.

Mais ce n'est pas seulement le nombre de décès qui inquiètent les scientifiques, c'est aussi les conséquences sur le climat et l'atmosphère. "Les éruptions peuvent avoir des impacts plus graves sur l'atmosphère et les changements climatiques et conduire à de sérieux problèmes au niveau de la nourriture et de la sécurité de l'eau, comme l'ont démontré la grande famine ainsi que les maladies apparues après les éruptions du Laki en 1783 et du Tambora en 1815", poursuit le document.

La cendre dégagée dans l'atmosphère suite à une éruption de ce type serait susceptible de s'envoler jusqu'à 40 kilomètres de haut dans l'atmosphère. Ce faisant, elle conduirait à des changements de températures extrêmes qui pourraient annihiler les ressources naturelles, causant ainsi des famines et des épidémies. Un scénario similaire à celui s'étant produit après l'éruption du Tambora.

Pendant un an, les cendres présentes dans l'atmosphère suite à l'explosion étaient venues cacher la lumière du soleil, faisant chuter la température de 1,5°C partout dans le monde. 

Se préparer à une éventuelle catastrophe

Les scientifiques pointent le fait que les efforts internationaux en matière de lutte contre les sinistres environnementaux ont été, dans le passé, largement déployés dans le cadre de la prévention de tsunamis ou de séisme, laissant de côté des phénomènes bien plus destructeurs, selon eux.

"Bien que dans les dernières décennies les séismes aient été les causes principales des décès et des destructions, le principal danger est l'avènement d'énormes éruptions volcaniques qui sont moins fréquentes mais dont l'impact est beaucoup plus important que les plus grands des tremblements de terre", estime l'étude. D'après elle, nos sociétés ne seraient donc pas assez préparées à l'avènement d'un véritable Armageddon volcanique.

Pour les experts, il faudrait se doter d'un réseau de surveillance volcanique adéquat qui nécessiterait quelque deux milliards de dollars par an. Un investissement réclamant une implication à l'échelle mondiale. "Une réponse d'ordre internationale et géopolitique est exigée, dans laquelle la science aurait un rôle unique et déterminant tant dans son élaboration que dans la riposte et la réduction des risques", conclut l'étude.

http://www.maxisciences.com/eruption-volcanique/une-eruption-volcanique-pourrait-causer-la-disparition-de-l-039-humanite-d-039-ici-la-fin-du-siecle_art34692.html

Commenter cet article

Archives

Articles récents