Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

DAESH arrive en renfort au Yémen

Publié par wikistrike.com sur 27 Avril 2015, 09:38am

Catégories : #Politique internationale, #Religion - pensées

DAESH arrive en renfort au Yémen

 

Que c’est compliqué la géopolitique !

Férocement bombardé en Irak par son ennemi mortel, les Etats-Unis qui ont mobilisé une coalition comprenant des Saoudiens et d’autres monarchies du Golfe qui tremblent à l’idée de subir le même sort que l’Irak,

Rendant coup pour coup en égorgeant et massacrant des Irakiens et en détruisant des monuments afin de susciter une indignation insupportable pour les ennemis américains, golfiques, israéliens et, plus largement, occidentaux,

Choyé en Syrie, financé, entrainé, équipé et encadré par ces mêmes féroces ennemis qui, pour le coup, ne sont plus les ennemis mais les employeurs,

Rendant, là aussi, coup pour coup en massacrant les syriens et égorgeant quelques journalistes égarés pour montrer à l’ennemi formateur qu’on ne rigole pas avec le calife,

Et maintenant, le summum, arrivé en fanfare au Yémen pour prêter main forte à l’ennemi féroce en servant de troupe au sol à l’employeur qui n’a aucune intention de déployer ses soldats, ni même de gagner la guerre, car la victoire n’est pas son but,

DAECH est partout où l’on s’attend à le voir, c’est-à-dire partout où son ennemi intime a des engagements.

A défaut de s’y retrouver dans ce scénario confus, DAECH, comme à son habitude, nous offre en compensation une mise en scène impeccable de son arrivée au Yémen. Dans une vidéo de neuf minutes, filmée et montée dans les meilleurs studios daechiens, les nouveaux arrivants exécutent une sorte de chorégraphie digne de Maurice Béjart, avec fond musical et tout. Alignements impeccables, plans professionnels, chaque homme, objet, mitrailleuse, jusqu’aux véhicules, positionnés au bon emplacement. Bien entendu, les combattants portent tous des uniformes flambant neuf, comme dans ces Westerns des années 50 où le héros, après une chevauchée de plusieurs semaines en plein désert, arrive sur son cheval frais, lui-même rasé de près, dans une chemise impeccable, repassée, sortant tout droit du pressing. Mais le but n’est-il pas de nous fournir du spectacle ? Nous pouvons donc être indulgents sur certains détails, d’autant plus qu’ils ont fait des efforts sur d’autres. Par exemple, si les uniformes ressemblent étrangement à ceux d’une certaine armée que nous connaissons bien, ils ont quand même veillé à leur donner une coupe djihadiste, comme on en voit en Afghanistan ou au Sahel.

 

Comme toujours, une fois la parade assurée et mise en boite, suit le discours solennel du chef, affirmant qu’ils sont arrivés pour venger les sunnites et égorger tous les Houthis, ou quelque chose de ce genre. Les dialogues ne sont pas très importants dans les productions daechiennes, vu que c’est toujours la même rengaine.

Toute l’équipe de tournage étant déjà au Yémen, nous pouvons nous attendre à d’autres vidéos de mauvais goût dans les jours et semaines à venir. Espérons qu’ils ne s’en prendront pas à quelque ressortissant américain que son pays aurait oublié de rapatrier, car on connait la suite. Histoire de compliquer encore un peu plus notre compréhension de la géopolitique.

Avic – Réseau International

Commenter cet article

Archives

Articles récents