Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les civilisations antiques utilisaient l’électromagnétisme naturel

Publié par wikistrike.com sur 22 Avril 2015, 08:48am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine, #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Les civilisations antiques utilisaient l’électromagnétisme naturel

 

 Un des problèmes fondamental de notre temps n’est-il pas la diffusion d’une énergie libre accessible à tous et en abondance? Cette énergie libre à la disposition de tous sur la planète serait à même de résoudre beaucoup de crises que nous vivons en la déployant pour tous sans détruire, ni contrarier la nature. Cette énergie libre dont Tesla fût le pionnier des temps modernes est aujourd’hui encore un rêve pour l’avenir mais n’a-t-elle pas déjà été inventée et utilisée dans notre lointain passé?

L’énergie libre c’est l’électricité pour tout et pour tous. Cette électricité qui est à la base de tout fonctionnement mécanique quand on y réfléchit et je dirai même plus à la base de tout fonctionnement du vivant. Notre cerveau, comme celui des animaux, fonctionne sur des impulsions électriques irriguant notre cerveau pour lui ordonner une fonction spécifique. Cela en un espace temps réduit et répété des milliards de fois à la seconde. Voilà ce que ça donne:

 

 

 neurones-synapses_8-400x225.jpg

 

Un réseau électrique circulant entre des neurones.

 

Dans ce billet plus ancien je vous avais proposé l’éventualité que l’univers était un vaste champ énergétique électromagnétique et que ce sont les impulsions des soleils, moteur énergétiques, relayées jusqu’aux ADN qui donnaient forme à la vie.

L’énergie libre est créée par des moteurs électromagnétiques comme l’a démontré Tesla et comme le démontrent encore aujourd’hui ses concepteurs:

Tout tourne donc autour des champs magnétiques et de leur utilisation pour créer une forme d’énergie libre disponible sur l’ensemble de la planète. Nous savons que la Terre est parcourue de lignes électromagnétiques appelées lays en anglais, et que les monuments anciens ont été élevés très précisément sur des nœuds énergétiques. Pour quelle raison si ce n’est utiliser à leur profit cette incomparable source d’énergie?

La théorie suivante sur la pyramide de Gizeh explore l’idée que ces monuments sont en fait des usines énergétiques servant à créer de l’énergie à base d’hydrogène pour la dispatcher ensuite sous forme de micro-ondes vers d’autres monuments, relayés entre eux par des obélisques, qui servent donc de relais à la propagation de cette énergie libre sur l’ensemble de la planète. A l’image des neurones de notre cerveau servant de relais à la propagation électrique synaptique.

Imaginez donc il y a des milliers d’années des usines à hydrogènes disséminées sur l’ensemble de la planète, puisque l’on sait que les pyramides sont disséminées partout, pour créer une énergie libre servant à alimenter plusieurs civilisations, alimenter en énergie des vaisseaux interstellaires fonctionnant à l’hydrogène, voire créer une atmosphère suffisamment favorable à la vie sur notre planète. Pourquoi pas? Notre planète était peut-être favorable à la vie mais couverte de glaces ou bien trop volcanique, alors l’énergie a pu être utilisée pour préparer un environnement propice à la vie en modelant notre atmosphère comme nous-mêmes nous l’envisageons pour Mars. Un retour à l’envoyeur? On sait combien le dosage vital de notre atmosphère est parfait et qu’il ne doit pas être modifié pour préserver la vie. Les animaux qui meurent en masse en ce moment ne sont-ils pas ceux qui ne supportent pas les bouleversements électromagnétiques que nous vivons? En définitive ces « machine énergétiques » n’ont-elles pas servies à l’époque pour réchauffer notre atmosphère?

Ce réseau énergétique disséminé sur l’ensemble de la planète permettrait d’expliquer les liens indéniables entre les différentes civilisations antiques que ce soit dans leur architecture mais aussi dans leurs croyances en des Dieux venus du ciel. L’idée que tous les monuments créés sur la planète ne sont en fait que des monuments énergétiques permet de disposer d’autres théories pour expliquer leur développement fantastique et leurs prouesses scientifiques alors qu’elles sont sensées être moins évoluées que nous.

A l’aune de cette analyse on comprend mieux notre développement aujourd’hui où l’humain cherche à recréer des formes d’énergie en détruisant la nature, en fractionnant des molécules naturellement existantes, en modifiant l’ADN sans avoir fait le lien que l’énergie libre que nous avons à foison et à disposition est l’énergie électromagnétique et qu’il suffit juste de l’utiliser. Elle est à notre disposition. Les civilisations antiques avant de disparaître noyées dans le déluge ou sauvées en d’autres cieux, avaient réussies à démontrer la faisabilité sur l’ensemble de la planète. Il est là le grand secret de notre planète: l’énergie libre existe.

Ainsi de nombreuses questions nous viennent à l’esprit? Pourquoi a-t-on tout fait pour éviter que cette théorie apparaisse? A qui profite la course aux énergies minérales? Et pour quelle finalité? Les stocks d’or et de diamant considérables amassés sur la planète devront bien servir un jour ou l’autre à faire autre chose que des lingots. Alors? Nous a-t-on utilisés pendant un cycle terrestre pour collecter les ressources de la planète avant de nous laisser  nous détruire? Pourquoi refuser de parler de l’énergie libre et d’y investir massivement?…

Voilà tout cela pour dire que la vérité sur notre monde ne peut que progresser dans les temps qui viennent et les agissements de ceux qui nous dirigent vont nous sauter à la face tant ils sont déconnectés du véritable avenir de l’humanité qu’est la mise à disposition d’une énergie libre à tous.

Le saviez-vous ? Le mot « électricité » est né du mot « obélisque »… Etrange…

 

WS

 

Des éléments de réponse dans les travaux de Yan Lipnick:

 

 
Commenter cet article

Archives

Articles récents