Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mythes, mensonges et conspirations du magazine français L’Express

Publié par wikistrike.com sur 4 Avril 2015, 19:17pm

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Bien évidemment, WikiStrike se trouve dans la liste...

Bien évidemment, WikiStrike se trouve dans la liste...

« Si j’avais accès aux médias mainstream, je commencerais peut-être à me demander si je fais quelque chose de mal. Est-ce que j’appuie le pouvoir en place au point où ses représentants sont prêts à me laisser avoir accès aux médias? Je commencerais à douter de ce que je fais. » Noam Chomsky, 1995

Récemment, le magazine français L’Express a publié un « article » intitulé Conspirations, rumeurs, parodies: l’annuaire des sites “d’infaux”. Il s’agit d’une sorte de liste noire sur laquelle on a pris soin de mélanger des médias indépendants faisant un travail sérieux sur l’actualité mondiale avec des sites strictement parodiques et d’autres portant, entre autres, sur les ovnis et les extra-terrestres. Tactique usée, l’amalgame entre l’ufologie et le journalisme indépendant constitue le dernier refuge d’une élite médiatique désespérée et sans arguments pour contrer ses critiques.

Le site Mondialisation.ca, se trouve sur cette liste dans la catégorie des « sites présentés comme sérieux » en compagnie d’autres sites axés sur la géopolitique, comme celui du journaliste belge Michel Collon Investig’actionIlfattoquotidiano et… extraterrestre-ovni.blogspot.ca. Constatez par vous même l’absence totale de liens entre ce site d’ufologie et les trois autres traitant de l’actualité mondiale et très critiques des guerres de l’OTAN. Il est évident que le but de cet exercice de L’Express est de discréditer les sites qui critiquent la politique étrangère occidentale, les interventions militaires menées par les États-Unis et l’OTAN, ainsi que la désinformation et la propagande de guerre des médias dominants occidentaux qui les appuient, incluant celle de L’Express.

L’obsession médiatique pour les sites soi-disant conspirationnistes est en voie de devenir légendaire. Depuis qu’internet a démocratisé l’information, les médias mainstream n’ont plus le contrôle absolu du message et leur désinformation, particulièrement leur propagande de guerre, est régulièrement exposée au grand jour par ce qui est devenu une véritable communauté de médias indépendants. En conséquence, les citoyens du monde délaissent les grands médias qui, d’une guerre à l’autre, inspirent de moins en moins confiance.

Afin de lutter contre son déclin, l’establishment médiatique a recours à cette tactique de bas étage : le dénigrement des sites indépendants qui ont fait leurs preuves et contré la propagande des élites en effectuant un véritable travail journalistique.

Si la liste de L’Express peut paraître inoffensive, elle relève d’une vaste attaque de l’élite contre la liberté de presse et la liberté d’expression. La soi-disant dangereuse radicalisation des jeunes occidentaux par internet n’est qu’un prétexte servant la dérive des dirigeants vers une véritable police de la pensée. Celle-ci est déjà en place et l’on a constaté ses effets pervers sur la liberté d’expression avec les risibles accusations d’apologie du terrorisme contre Dieudonné et la censure de certains sites web par le ministère français de l’Intérieur.

Il y a une forme d’inquisition insidieuse s’attaquant à quiconque ose s’opposer au discours dominant. Il n’y plus de place pour les débats. Si votre opinion va à l’encontre de la pensée unique et même si vous vous appuyez sur des faits établis, vous êtes un conspirationniste. Point.

L’Express, maître dans l’art de la conspiration?

Ironiquement, les apôtres de la pensée unique accusent leurs critiques de propager des théories de conspiration, alors qu’en réalité les grands médias comme L’Express sont des champions de la conspiration, particulièrement celles qui servent à justifier des guerres.

Examinons quelques exemples récents de mythes et théories de conspiration propagés par les grands médias, dont L’Express. Nous prendrons uniquement comme exemple l’offensive médiatico-politique contre la Libye ayant servi à « fabriquer le consentement »  du public en faveur de l’intervention militaire de l’OTAN. Rappelons que cette opération « humanitaire » a transformé le pays le plus riche de l’Afrique en un champ de ruines où règne le chaos.

Les mythes propagés par L’Express

Les dix plus grands mythes sur la guerre contre la Libye, un article publié en anglais sur le site Counterpunch, sera le point de référence pour démontrer la tendance conspirationniste de L’Express. L’auteur, Maximilian C. Forte, est professeur d’anthropologie à l’Université Concordia et l’auteur de plusieurs livres dont Slouching Towards Sirte: NATO’s War on Libya and Africa (Baraka Books, 2012).

Nous explorerons cinq des mythes évoqués par le professeur Forte. Pour chacun d’eux, vous trouverez une liste d’articles publiés sur le site web de L’Express. Nous nous limitons à quelques articles par mythe.

Mythe 1 : Le génocide

Le professeur Forte explique que ce mythe est issu entre autres de déclarations de l’adjoint du représentant libyen à l’ONU Ibrahim Dabbashi et du président de la Ligue libyenne des droits humains Soliman Bouchuiguir. Tous deux ont délcaré qu’il fallait s’attendre  « à un véritable génocide à Tripoli » et que si les forces de Kadhafi atteignaient Benghazi, « il y [aurait] un réel bain de sang, un massacre comme nous l’avons vu au Rwanda ». M. Forte souligne que « le génocide implique la persécution d’un « groupe national, ethnique, racial ou religieux », ce qui n’était pas le cas en Libye. « Au contraire, l’intervention militaire a rendu possible une réelle violence génocidaire » contre les migrants africains et les Libyens noirs, ajoute-t-il.

Articles de L’Express propageant ce mythe :

Libye: avancée des pro-Kadhafi, le Conseil de sécurité vote sur la zone d’exclusion

17 mars 2011 -Le colonel Kadhafi prépare un “vrai génocide” en Libye, avait averti auparavant l’ambassadeur adjoint libyen à l’ONU, Ibrahim Dabbachi, qui a fait défection au régime, appelant à une intervention rapide de la communauté internationale, qui tergiversait depuis plusieurs jours.

Libye: 5 indices d’un affaiblissement du régime – L’Express

Feb 21, 2011 – L’ambassadeur libyen auprès des Nations unies, Ibrahim Omar Al Dabashi “pense que c’est la fin du colonel Kadhafi”. C’est ce qu’il a déclaré à la BBC, avant d’ajouter: “C’est une question de jours. Soit il part, soit les Libyens le chasseront”. Il a également affirmé que Kadhafi devrait être jugé “pour génocide”, pour “le massacre de la prison d’Abou Salim”, les “disparitions de personnalités publiques” et “pour tous les crimes commis depuis 42 ans”.

Le jour où la Libye a commencé à échapper à Kadhafi

Feb 23, 2011 -L’ancien chef du protocole du colonel, Nouri El-Mismari, après sa démission, a qualifié de “génocide” la violente répression exercée contre les opposants.

Mythe 2 : Manifestants pacifiques pro-démocratie ou terroristes?

Benghazi, foyer de la rébellion Libyenne en 2011, était citée dans un rapport de l’Académie militaire de West Point aux États-Unis en 2007 comme un important repaire de djihadistes au Moyen-Orient. Pourtant ni L’Express, ni aucun autre média occidental n’a mentionné ce fait crucial en 2011, car cela aurait complètement ruiné l’image fabriquée de « manifestants pacifiques » donnée aux violents djihadistes et donné raison à Kadhafi qui disait, avec raison, qu’il était aux prises avec des islamistes, incluant Al-Qaïda.

Le Belfer Center for Science and International Affairs, du Harvard Kennedy School le dit clairement et d’entrée de jeu dans un texte intitulé Les leçons de la Libye : Comment ne pas intervenir : « Le soulèvement de 2011 en Libye n’a jamais été pacifique. Il s’agissait plutôt d’un soulèvement armé et violent dès le départ. Mouammar Kadhafi n’a pas ciblé de civils ou eu recours à une force excessive […] Le but de l’intervention de l’OTAN ne visait pas incipalement à protéger les civils mais à renverser le régime de Kadhafi [...] » (Alan Kuperman, Lessons from Libya: How Not to Intervene, Belfer Center for Science and International Affairs, septembre 2013)

Les médias occidentaux ont présenté les rebelles comme des manifestants pacifiques et ridiculisé Kadhafi lorsqu’il affirmait, avec raison, qu’il s’agissait de djihadistes.

Articles de L’Express propageant ce mythe :

La France réclame le départ de Mouammar Kadhafi

Feb 25, 2011 - Interrogé sur l’éventualité d’une intervention militaire visant à arrêter larépression contre les manifestants pro-démocratie dans le pays…

Libye: 84 personnes tuées en trois jours

Feb 19, 2011 -Un décompte de l’AFP fait à partir de différentes sources locales évaluait vendredi soir le nombre de morts à 41 depuis le début des protestations. “Les autorités libyennes doivent arrêter immédiatement les attaques contre les manifestants pacifiques et les protéger des groupes armés pro-gouvernementaux”

Mouammar Kadhafi dénonce Al Qaïda et met en garde l’Occident

Mar 2, 2011 Évoquant les possibilités d’interventions extérieures, le dirigeant libyen s’est exclamé: “Nous ne l’accepterons jamais. Nous entrerons dans une guerre sanglante et des milliers et des milliers de Libyens périront si les Etats-Unis ou l’Alliance atlantique intervenaient. Selon Kadhafi, l’insurrection en cours depuis une quinzaine de jours est imputable à des “terroristes” et elle n’aurait fait tout au plus que 150 morts, alors que diverses estimations internationales font état de milliers de tués.

Mythe 3 : Les mercenaires africains

Les médias ont propagé la rumeur voulant que les Noirs qui se battaient contre la rébellion comme des « mercenaires africains » alors que bon nombre d’entre eux étaient des travailleurs migrants ou des Libyens noirs, explique Max Forte.

Articles de L’Express propageant ce mythe :

En Libye, les immigrés africains pris pour des mercenaires

Apr 13, 2011 - Les insurgés accusent en effet Mouammar Kadhafi de recourir aux services de mercenaires venus d’Afrique sub-saharienne pour tenter de mater la rébellion […] Lors d’une conférence de presse diffusée cette semaine en direct, le chef du Conseil national de transition, de la rébellion, a fait part de ses inquiétudes auprès d’une délégation de l’Union africaine au sujet du recours par le régime Kadhafi à des mercenaires sub-sahariens.

Mouammar Kadhafi contre-attaque, appel à l’aide des insurgés

Mar 2, 2011 - Les forces loyales à Mouammar Kadhafi ont contre-attaqué mercredi dans l’est de la Libye, où les insurgés ont réclamé un appui aérien de l’Onu contre les “mercenaires africains” présentés comme le fer de lance des partisans du dirigeant libyen […] A Benghazi, capitale de la Cyrénaïque et fief du mouvement insurrectionnel, le Conseil national libyen (CNL) de trente membres mis en place dimanche a placé à sa tête l’ancien ministre de la Justice Moustafa Abdeldjeïl et a demandé aux Nations unies d’envoyer des avions “attaquer les bastions des mercenaires africains” que Kadhafi utiliserait contre son propre peuple.

Libye: les pro-Kadhafi résistent dans leurs bastions assiégés

Sep 28, 2011 - Mais “plus de dix de nos combattants ont été tués mardi dans des combats rapprochés” dans l’est de la ville, a déclaré un commandant [...] “Les pro-Kadhafi se battent en civil et il y a des mercenaires africains partout à Syrte” […] Les images satellitaires du site “nous ont aidés à localiser des fermes où nous savions quedes mercenaires de Kadhafi se cachaient et à positionner nos combattants hors de portée de leurs missiles” [...]

Libye: la CPI en contact avec Seif al-Islam Kadhafi

Oct 28, 2011 - Seif al-Islam serait actuellement toujours en fuite. Et sous bonne garde: le quotidien sud-africain Beelda assuré jeudi qu’un groupe de mercenaires sud-africains se trouvait toujours en Libye et tentait de l’exfiltrer […] Mais le nouveau communiqué de la CPI, ce jeudi, signale cependant une autre piste. “Nous avons en outre appris par des voies informelles qu’un groupe de mercenaires a offert de transférer Seif” […] Parmi ces pays, le Zimbabwe (dont le président était proche de Kadhafi) ou l’Afrique du Sud (d’où viendraient les mercenaires qui protègent le fils Kadhafi)

Libye : Les vérités de l’ancien chef du protocole de Kadhafi

Mar 2, 2011 -”Si Kadhafi a recruté tant de mercenaires africains, c’est qu’il n’a aucune confiance en son armée. “

Mythe 4 : Les viols et le viagra

Kadhafi aurait ordonné des viols et distribué du viagra à ses soldats. La rumeur a été lancée par Al Jazeera et et reprise entre autres par Luis Moreno-Ocampo, procureur de la Cour pénale internationale, l’ambassadrice des États-Unis à l’OTAN, Susan Rice et la secrétaire d’État étasunienne Hillary Clinton.  Cherif Bassiouni, chef de l’enquête de l’ONU sur les droits humains en Libye affirmait le 10 juin 2011 que ces histoires de Viagra et de viols de masse n’étaient que « de l’hystérie ». À la question « Du côté Kadhafi, on parle beaucoup de viols de masse commis par son armée ? », posée par Libération le 22 juin, Donatella Rovera d’Amnesty International répondait: « Nous n’avons pas trouvé de cas de viol, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas eu mais cela pose néanmoins des problèmes. Non seulement nous n’avons pas rencontré de victimes, mais pas davantage de personnes qui ont rencontré des victimes. »

Articles de L’Express propageant ce mythe :

Kadhafi accusé d’ordonner des viols en Libye

Jun 9, 2011 – Kadhafi, qui accusait les insurgés d’être des “jeunes drogués auxquels les hommes de Ben Laden auraient distribué des médicaments” au début de la crise libyenne, aurait fait distribuer des stimulants sexuels de type Viagra à ses soldats, a aussi indiqué mercredi le procureur de la CPI.

Kadhafi aurait encouragé les viols d’opposants

Jun 9, 2011 – Les accusations de viols d’opposants en Libye ne sont pas nouvelles. En avril, l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Susan Rice, a affirmé que leshommes de Kadhafi étaient alimentés en Viagra, traitement indiqué contre l’impuissance sexuelle…Il y a, a-t-il dit, des preuves que la Libye achetait des“containers entiers” de ces drogues “pour augmenter la possibilité de violer des femmes“.

Libye: Tripoli menace d’attaquer tout navire entrant dans le port de Misrata

Apr 29, 2011 - MISRATA (Libye) -Washington a souligné jeudi soir que la coalition internationale, accusée par certains pays de dépasser le mandat de l’ONU, était confrontée à un adversaire atypique, affirmant par exemple que le régime libyen distribuait du viagra à ses soldats pour qu’ils violent des femmes.

Mythe 5 : Une victoire pour la Libye

L’intervention militaire de l’OTAN et la chute de Kadhafi ont été présentés comme une victoire pour les Libyens. Pour Alan Kuperman, il n’y a rien de plus faux.

Le plus grand malentendu à propos de l’intervention de l’OTAN, c’est qu’elle a sauvé des vies et a bénéficié à la Libye et ses voisins. En réalité, lorsque l’OTAN est intervenue à la mi-mars 2011, Kadhafi avait déjà repris le contrôle de presque toute la Libye, alors que les rebelles se retiraient rapidement vers l’Égypte. Ainsi, le conflit était sur le point de se terminer à peine six semaines après avoir éclaté, avec un bilan d’environ 1 000 morts, incluant les soldats, les rebelles et les civils pris entre deux feux. En intervenant, l’OTAN a permis aux rebelles de résumer leur attaque, prolongeant ainsi la guerre pendant encore sept mois et causant la mort d’au moins 7000 personnes de plus. (Alan Kuperman, Lessons from Libya: How Not to Intervene, Belfer Center for Science and International Affairs, septembre 2013)

Il convient de mentionner que le « consulat » des États-Unis établi à Benghazi après le renversement de Kadhafi servait de couverture à une opération de trafic d’armes livrées aux mercenaires se battant en Libye.

En réalité, l’intervention en Libye était une victoire pour le terrorisme. Pour L’Express, à vingt mille lieues du réel, c’était une victoire pour la démocratie. On parle de l’intervention de l’OTAN comme d’un « prodige » en citant des bilans de « zéro morts » dans les rangs de l’ « Alliance », en prenant soin de ne pas indiquer les milliers de morts en dehors de ces rangs.

Articles de L’Express propageant ce mythe :

Otan, les ailes de la victoire en Libye

Aug 31, 2011 - Pour les Occidentaux engagés auprès des insurgés libyens, la réussite de l’opération militaire sans troupes au sol est totale

[L]e conflit libyen aura été l’un des plus “propres” de l’Histoire. Le bilan affiché par les forces de l’Otan est éloquent: zéro mort dans les rangs de l’Alliance et seulement deux erreurs de tirs “probables”, selon un officier de haut rang, sur plus de 7500 missions de frappes aériennes. A l’origine de ce prodige, trois raisons principales: la technologie des aéronefs, la précision des armements, l’absence de troupes au sol.

“En Libye, Sarkozy prend un petit bain de popularité”

Sep 16, 2011 - Nicolas Sarkozy était en voyage en Libye , accompagné d’Alain Juppé et de Bernard-Henri Lévy.

C’est la victoire de la démocratie, félicitations aux acteurs connus, mais aussi à ceux qui sont dans l’ombre: l’OTAN, les forces spéciales françaiseset anglaises, sans oublier le peuple Libyen qui a payé un lourd tribut pour se séparer d’un dictateur [...]

Libye: une victoire occidentale

Aug 22, 2011 – C’est parce les occidentaux ont empêché Benghazi d’être rayée de la carte qu’aujourd’hui Kadhafi tombe. Sinon, il serait plus puissant que jamais dans un pays saigné à blanc.

Conclusion

Si l’on arrive à trouver sur le site de L’Express autant de mythes et de mensonges uniquement au sujet du soulèvement armé en Libye et de l’intervention militaire de l’OTAN qui a laissé ce pays en ruine, imaginez la quantité d’« infaux » qui y circulent.

Avant de procéder à une chasse aux sorcières aux quatre coins du web, L’Express devrait commencer par nettoyer sa propre cour.

Julie Lévesque

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents