Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ces sons mystérieux n'ont aucune solution scientifique

Publié par wikistrike.com sur 4 Mai 2015, 00:01am

Ces sons mystérieux n'ont aucune solution scientifique

1. Upsweep

Upsweep est un son mystérieux qui a au moins existé depuis le début des enregistrements de SOSUS (un système de surveillance sous-marin avec des stations d’écoute positionnées partout dans le monde) par le Pacific Marine Environmental Laboratory en 1991. La source est difficile à identifier, mais c’est dans le Pacifique, entre l’Amérique du Sud et l’Australie. Les sons upsweep changent en fonction des saisons, ils sont plus forts en automne et au printemps, bien que nous ne savons pas du tout pourquoi.

2. Le « sifflement » (The Whistle)

Le « sifflement » a été enregistré le 7 Juillet 1997, et un seul hydrophone (les micros sous-marins du National Oceanic and Atmospheric Administration – NOAA) l’a repéré. Ses origines sont inconnues, inutile de spéculer.

3. Bloop

Bloop est le roi de tous les sons inexpliqués. En 1997 (une grand année pour les mystères sonores sous-marins), un son à ultra basse fréquence extrêmement puissant a été détecté par plusieurs stations d’écoute, alors séparées de plusieurs milliers de kilomètres les unes des autres. Elles ont retracé l’origine quelque part en Amérique du Sud. Le son n’a duré qu’une minute et a été répété pendant tout l’été et a disparu complètement de la circulation. Certains pensent que Bloop est un son massif de tremblement de glace, mais les scientifiques n’ont pas été capables de déterminer cela, ils ont aussi éliminé la possibilité que le son pouvait avoir une origine « organique ». Il est là le truc… si le son Bloop avait une origine organique alors l’animal capable de le produire est forcément plus gros qu’une baleine bleue…

4. Julia

Julia a été enregistré le 1er mars 1999 et a duré environ 15 secondes. Il était suffisamment fort pour avoir été capté par l’hydrophone de l’océan pacifique équatorial. Un iceberg en Antarctique est soupçonne d’être la cause du son.

5. Slow Down

Slow Down a pour la première fois été enregistré le 19 mai 1997 et les scientifiques pensent qu’un iceberg en est la cause, bien que certaines personnes insistent que c’est un calamar géant. Le son, qui a duré environ 7 minutes, a graduellement baissé en fréquence, d’où le nom « slow down » (ralentir). Tout comme Upsweep, le son a été entendu de façon périodique par les hydrophones de plusieurs pays.

6. Le Hum

Le Hum a été enregistré plusieurs fois, surtout durant ces 50 dernières années. Il y a eu énormément de rapports d’un bourdonnement qui peut uniquement être entendu par une certaine portion de la population. Il est difficile de déterminer quand le Hum a commencé, mais il y a eu d’innombrables documentaires à son sujet dans les années 1970, et depuis, des cas de Hum se sont déclarés un peu partout dans le monde, de l’Ontario, Canada, à Taos au Mexique, jusqu’à Bristol en Angleterre, et Largs en Écosse puis Auckland en Nouvelle Zélande.

Dans la plupart des cas, 2% de la population est capable d’entendre ce bourdonnement, mais même pour ces gens les origines du Hum sont impossibles à déterminer bien qu’ils l’entendent de façon limpide. Les gens affectés n’avaient jamais entendu ce type de sons auparavant et disent que le Hum est généralement entendu à l’intérieur de chez soi et est de plus en plus fort la nuit. Dans les banlieues les gens qui entendent le Hum ont généralement entre 55 et 70 ans.

Les scientifiques ont longtemps cherché la cause à l’aide de drone, et retracent souvent l’origine du Hum à des équipements électroniques d’usines. Mais la plupart du temps, le son a bluffé tout le monde. Les scientifiques sont encore incapables de l’expliquer.

7. Les tremblements de ciel (SkyQuakes)

Les tremblements de ciel (SkyQuakes en angalis), ou explosions hypersoniques inexpliquées, ont été entendu partout dans le monde durant ces 200 ans dernières années, et généralement à côté d’un point d’eau. Les gens perturbés par ce mystère ont rapporté cet évènement étrange d’Inde, des États-Unis, du Japon, de l’Australie et de l’Italie. La source de ce son (qui ressemble à une ‘imitation’ de la foudre ou à un boulet de canon qui est tiré) peut être due à des météorites, du gaz qui s’échappe de la terre, des tremblements de terre, de l’équipement militaire, ou des cavernes sous-marines qui s’éboulent et peut être même à une activité magnétique solaire qui affecte la planète. En attendant… Personne ne sait !

8. UVB-76 (Une femme qui crie)

UVB-76, aussi connu en tant que le « Buzzer », émet des ondes radios courtes et est connu par tous les amateurs de radio depuis des décennies. Généralement diffusé sur la fréquence de 4625kHz et après plusieurs sons répétés, une voix féminine lit des noms et des nombres en Russe. La source et son objectif n’ont jamais été déterminés.

9. La baleine à 52 Hertz

Cet animal, aussi connu sous le nom de la baleine la plus solitaire du monde, fait des appels inhabituels à 52 hertz de fréquence, ce qui est supérieur à la normale. Les scientifiques ont écouté 52 Hertz (le pseudo de la baleine) depuis des années et ont perdu sa trace. Jusqu’à ce qu’un producteur de film fasse un appel aux dons de 400,000 $ pour localiser le mammifère. Les donateurs ont atteint leur but et l’animal a par la suite été trouvé avec l’aide de Leonardo DiCaprio, une autre bête mystérieuse.

Source: Mental Floss

Commenter cet article

Archives

Articles récents